arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Jazz - Aubenas : La musique en fil rouge, le jazz en note majeure

La Salle Le Bournot est désormais la scène musicale du sud Ardèche.
Le jazz y bénéficie d’une attention particulière avec une orientation très métissée.


Une date sur cinq consacrée au jazz

Aronas
Aronas
Il faut regarder du côté d’Aubenas en Ardèche pour découvrir que les musiques actuelles disposent désormais d’un nouvel espace de diffusion en Rhône-Alpes. Un rendez-vous sur deux est consacré à la musique. Quinze rendez-vous musicaux supplémentaires s’adressent aux jeunes albenassiens lors des mercredis Bouge de l’Art. Tous les genres sont concernés : rock, chanson française, jazz et musiques du monde. Et quand la salle accueille les autres formes de spectacles vivants, ceux-ci sont étroitement liés aux sons et à la musique. La dernière création théâtrale de Michèle Nguyen présentée en début de saison en témoigne. Cependant, la meilleure illustration du métissage entre la musique et les autres formes de spectacle vivant se trouve dans la programmation jazz.
Avec une date sur cinq consacrée au jazz, la scène albenassienne défend le genre. Petra Magoni a ouvert la saison. Hervé Caraz, le directeur artistique de la salle Le Bournot, l’avait programmée bien avant sa récompense aux Victoires du jazz 2007: « avec Pierre Tabardel, chargé des Musiques Actuelles, nous avons eu un véritable coup de cœur pour la jeune italienne et son contrebassiste, pour cette virtuosité au service d’une douceur un peu déjantée.»
De duos, il en est beaucoup question lors des rendez-vous jazz. Cela s’explique par le fil rouge de cette programmation : «nous voulions aborder le jazz au travers des rencontres, des fusions avec les autres genres musicaux» confie encore Hervé Caraz.

Paolo Fresu, Dhafer Youssef en février

Paolo Fresu et Dhafer Youssef sont le deuxième grand tandem de la saison (le 9 février). L’une des stars internationales du jazz moderne évoluera ainsi dans l’univers mystique de la musique traditionnelle arabe.
Jérôme Thomas, pionnier du jonglage moderne, sera avec l’accordéoniste virtuose Jean-François Baëz, un autre tandem métissé de cette programmation jazz (le 15 mars).
La collaboration entre les Nouveaux-Nez et Cavajazz est à sa manière un duo qui se produira en fin de saison (le 17 mai).
En accueillant enfin le jeune prodige néo-zélandais Aronas (le 21 mars), les programmateurs de la salle Le Bournot veulent faire découvrir un jazz au croisement de nombreux styles musicaux : rock, soul, funk et racines sud pacifiques. Au-delà du choix artistique, la petite salle ardéchoise accueille à travers Aronas « l’une des six formations majeures sur l’échiquier du jazz mondial » (The Observer).
Pour enrichir la proposition artistique du lieu, l’équipe de la Salle Le Bournot tisse, au fil des saisons, de nombreux liens avec les acteurs des musiques actuelles en Rhône-Alpes et multiplie les échanges avec des structures voisines telles que l’APIAC ou Cavajazz.

Au final, cette proposition jointe à des aménagements de la salle pour améliorer l’accueil des concerts et le confort des spectateurs, fédère un public de plus en plus nombreux. La fréquentation est en constante augmentation depuis 2 ans (+ 20 % la saison précédente) et les premiers rendez-vous de la nouvelle saison confirment cette tendance. « La petite salle devient grande » pourrait être le message de cette nouvelle saison.

Abonnez-vous à Sortir ici et ailleurs


pierre aimar
Samedi 19 Janvier 2008
Lu 1419 fois


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 27



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18

9 114 114 pages lues au 18/11/18
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo : Bonaparte à Valence, ne lisant pas Sortir ici et ailleurs