Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Janvier au Grand Théâtre de Provence, Aix-en-Provence

Lionnel et Stéphane Belmondo, Le Cabaret des Valises, Orchestre National de Lille, Folavi Schubert In Love par le Ballet d’Europe, Opéra en chansons. Réservations : 04 42 91 69 69. Grand Théâtre de Provence, 380 avenue Max Juvénal, 13100 Aix-en-Provence


Mardi 12 Janvier 2010 - 20h30 : Lionnel et Stéphane Belmondo. Jazz

Lionnel et Stéphane Belmondo
HYMNE AU SOLEIL
Lionel Belmondo, saxophones soprano et ténor, flûte, Stéphane Belmondo, bugle trompette, Laurent, Fickelson, piano, Sylvain Romano, contrebasse, Dre Pallemaerts, batterie, Philippe gautier, flûtes, François Christin, cor, Bastien stil, tuba, Bernard Burgun, cor anglais, Julien Hardy, basson, Jérôme Voisin, clarinette basse
« C’était un rêve d’enfance de réussir à réunir les deux univers, le rêve de jouer de la musique sans que
personne ne puisse dire, c’est du jazz, c’est du classique. »
Lionel Belmondo
Effectivement, les frères Belmondo, musiciens inspirés et exigeants, accompagnés d’instrumentistes de
l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, abolissent les frontières avec cet Hymne au soleil.
Le souffle puissant des saxophones, de la clarinette ou des flûtes déconstruit et reconstruit naturellement
les oeuvres de Ravel, Duruflé ou Fauré.
Mardi 12 Janvier 2010 - 20h30
Tarifs: de 8 à 40 €

Vendredi 15 Janvier 2010- 20h30 : Le Cabaret des Valises

Le Cabaret des Valises
Bernard Kudlak, écriture et mise en scène
Raoul Lay, musique et direction
John Mossoux, Hugues Fellot, Cyril Casmèze, Fanny Soriano, circassiens
Ensemble Télémaque
Théâtre, musique contemporaine et clown s’unissent pour évoquer la mémoire et les massacres du XXe
siècle. Rythmé par une succession de tableaux scéniques envoutants, Le cabaret des valises met en scène huit musiciens, un chef d’orchestre et quatre artistes de cirque qui sont à la recherche d’un cri… Dans un univers ludique où la musique s’invite partout, Monsieur nous entraîne dans sa quête insensée : trouver le cri qui délivrera le monde de tous les autres cris. Monsieur est obsédé par les cris, il les collectionne et les trimballe dans d’innombrables valises .Pour que le monde n’oublie pas, et peut-être aussi pour qu’il puisse s’en libérer, Monsieur a décidé de monter le Cabaret des valises.
Vendredi 15 Janvier 2010- 20h30
Tarifs: de 8 à 20 €

Mardi 19 Janvier 2010 - 20h30 : Orchestre National de Lille, concert symphonique

Orchestre National de Lille
Jean-Claude Casadesus, direction
Augustin Dumay, violon
BEETHOVEN, 1770-1827
Concerto pour violon en ré majeur, opus 61
STRAVINSKY, 1882-1971
L’oiseau de feu
RAVEL, 1875-1937
Ma Mère l’Oye
Jean-Claude Casadesus, Augustin Dumay : deux des plus grandes figures de la musique en France sont
rassemblés autour de l’Orchestre national de Lille, pour un programme virtuose et « gourmand ».
Composé en 1806, l’unique concerto pour violon de Beethoven est une de ses oeuvres les plus tendres et les plus lyriques. La tendresse se retrouve dans Ma Mère l’Oye (1911), inspirée à Ravel par les contes de Perrault, composition dont les mélanges de timbres subtils conservent un délicieux parfum d’enfance. L’Oiseau de Feu, commandé en 1909 à Stravinsky par Diaghilev pour les Ballets Russes, lui, est une oeuvre de couleurs, d’épices sonores et de lumière.
Mardi 19 Janvier 2010 - 20h30
Tarifs : de 8 à 40 €

Vendredi 22 et samedi 23 Janvier 2010 - 20h30 : Folavi Schubert In Love par le Ballet d’Europe

Folavi Schubert In Love
Ballet d’Europe
Jean-Charles Gil, chorégraphe
Jean-Michel Bruyère, scénographe
Jean-Charles Gil, lumiéres
Jérôme Kaplan, costumes
Interprété par 11 danseurs
Sur des musiques d’Antonio Vivaldi et Franz Schubert
Avec Schubert in Love, Jean-Charles Gil nous plonge dans l’univers fort et intime du compositeur autrichien.
Les danseurs nous invitent à voyager au gré des rencontres, au travers de leur danse en osmose avec l’oeuvre musicale du compositeur, entre classicisme et romantisme, à la recherche de l’intemporel.
Après une première proposition à la Friche Belle de Mai en décembre 2004, Jean-Charles Gil présente
aujourd’hui une version plus aboutie, resserrée, concentrée sur le travail – toujours basé sur la technique
classique - qu’il mène au fil de sa démarche artistique.
Dans un contexte d’inquiétudes, de contraintes, de violences, Jean-Charles Gil a voulu, avec cette création originale, ouvrir un espace de fantaisie, donner des mots à la danse, parler du classique au contemporain, faire un grand écart entre le rêve et la réalité, où chacun pourra laisser libre cours à son interprétation.
Vendredi 22 et samedi 23 Janvier 2010 - 20h30
Tarifs : de 8 à 40 €

Vendredi 29 et samedi 30 janvier 2010 - 20h30 : Opéra en chansons

La la la Opéra en chansons
Geoffroy Jourdain, direction musicale
Benjamin Lazar, mise en scène
Geoffroy Jourdain, Morgan Jourdain, Benjamin Lazar, scénario
David Colosio, Morgan Jourdain, Benjamin Manac’h, composition et arrangements
Gudrun Skamletz, chorégraphie
Adeline Caron, scènographie
Alian Blanchot, costumes
Christophe Naillet, lumières
Mathilde Benmoussa, maquillages
Nicolas Vial, collaboration artistique à la mise en scène
Yves Cohen, Nicolas Brisset, constructions
Florence Laforge, chef habilleuse
Malanda Loumouamou, stagiaire scènographie
Les 34 chanteurs du choeur de chambre Les Cris de Paris et les acteurs et danseurs de la compagnie
Le Théâtre de l'incrédule.
Ce spectacle nous invite à suivre une chanteuse aux prises avec une mystérieuse quête. Tout commence par un bouquet de fleurs et une lettre anonyme, reçus à l’issue de l’enregistrement d’une émission de variétés. Cet étrange cadeau l’entraînera dans un périple nocturne au cours duquel elle croisera différents personnages en une polyphonie de destinées. Des chansons accompagnent ses pas, au gré de son errance. Toutes sont interprétées a cappella par le choeur de chambre Les Cris de Paris.
La La La, c’est un opéra en chansons, des chansons à fredonner et qui accompagnent les pas de nos vies. Toutes les chansons font surgir des souvenirs, des atmosphères, des parfums d’époque, lourds ou légers, venant de plus ou moins loin. C’est à ces chansons, qui ne parlent qu’à nous mais que nous partageons avec tous, que Les Cris de Paris rendent hommage.
Vendredi 29 et samedi 30 janvier 2010 - 20h30
Tarifs : de 8 à 40 €


pierre aimar
Jeudi 24 Décembre 2009
Lu 914 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 62



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



Versailles

Versailles


Pouchain emiliani

Pouchain emiliani


Lizt en Provence

Lizt en Provence


Photaumnales

Photaumnales