arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Janvier à avril 2010. Le siècle de Victor Hugo, cycle de rencontres et concerts au château de Grignan (Drôme)

Le Château de Grignan propose en ce début d’année un nouveau cycle de rencontres qui succède à la traditionnelle saison de concerts du château en préalable à la création du Roi s’amuse de Victor Hugo cet été dans le cadre des Fêtes nocturnes.


Le Roi s’amuse de Victor Hugo sera joué cet été dans le cadre des Fêtes nocturnes

La mise en scène du Roi s’amuse sera signée François Rancillac, directeur du Théâtre de l’Aquarium, avec Denis Lavant dans le rôle principal. Un grand rendez-vous en perspective dans un site dont il n’est pas indifférent de rappeler qu’il connut son apogée à la Renaissance, époque où Hugo situe son drame.
Pour préparer ce grand moment, quatre rendez-vous sont proposés en janvier, février, mars et avril pour explorer l’oeuvre de celui qui est peut-être notre plus grand écrivain. Au fil de rencontres littéraires, de conférences, de concerts, une approche du romancier, du poète, du dramaturge, du dessinateur mais aussi du journaliste, du polémiste, du combattant de la liberté dont la grande ombre couvre la quasi-totalité du XIXe siècle.

Le siècle de Hugo

Janvier à avril 2010. Le siècle de Victor Hugo, cycle de rencontres et concerts au château de Grignan (Drôme)
De 1820, date de la parution de son premier livre, à sa mort en 1885, Hugo domine son siècle de la tête et des épaules, jetant à tous les vents recueils de poèmes et drames, romans, épopées, pamphlets, révolutionnant tous les genres avec une puissance, une énergie, une sensibilité incomparables. Tour à tour familier et grandiose, halluciné et réaliste, délicat et puissant, ne craignant aucun excès, il produit en 65 ans une oeuvre prodigieuse de cohérence et de diversité au point qu’on pourrait, à propos du XIXe siècle, parler du siècle de Hugo.
Qui ne connaît quelques vers de La Légende des siècles, de Ruy Blas, des Chansons des rues et des bois, qui ne se souvient de Cosette, de Gavroche, de Quasimodo ou de Jean Valjean ? Cela seul suffirait à assurer sa gloire, mais sa générosité ne s’arrête pas là. Hugo croit que « l’art ne doit plus chercher seulement le Beau mais encore le Bien ». Et il s’engage résolument du coté des humbles, des malheureux, du peuple dont il devient l’infatigable défenseur, dans ses livres, à la tribune de l’assemblée ou du fonds de son exil, avant de connaître l’apothéose de funérailles nationales…
Comment rendre compte d’une oeuvre aussi vaste, d’une vie aussi bien remplie ? C’est impossible sans doute mais ce cycle Le siècle de Victor Hugo tentera de donner au moins la mesure des immenses territoires qu’il a parcourus, des dramatiques paysages qu’il a éclairés, des frissons nouveaux qu’il a provoqués.

8, 9, 10 janvier : Hugo, témoin de son temps

Témoin de son temps, Victor Hugo relate dans Choses vues (oeuvre posthume), les événements de son temps à travers commentaires, descriptions, portraits.
Comme tous les Romantiques, Hugo s’est aussi passionné pour les temps obscurs du Moyen-Âge qu’il réinvente en artiste visionnaire plus qu’en historien.

Vendredi 8 janvier à 19h
Rencontre littéraire
Anne Martin-Fugier : Une nymphomane vertueuse (Fayard)

Le 18 août 1847, la duchesse de Choiseul-Praslin, qui porte l’un des plus grands noms de France, fut sauvagement assassinée. Le coupable était son mari, qui parvint à avaler de l’arsenic avant d’être emprisonné et mourut sans avoir reconnu son crime.
Le fait divers ébranlera le pouvoir et passionnera un grand nombre de personnalités dont Victor Hugo.
Rencontre avec une historienne spécialiste de l’histoire des artistes au XIXe siècle qui a notamment écrit aussi Les Romantiques. Figures de l’artiste, 1820-1848 et La Vie d’artiste au XIXe siècle.

Samedi 9 janvier 18h
Film et conférence : Victor Hugo et le cinéma, présentation Laurent Gremaud

Notre Dame de Paris, de Jean Delannoy (1956) avec Anthony Quinn, Gina Lollobrigida. D’innombrables adaptations de Hugo au cinéma ont été réalisées dans le monde entier. L’une des plus célèbres est ce grand film populaire, dans la tradition de la "qualité française" tourné juste avant l’apparition de la Nouvelle vague. Une présentation de ce film et des adaptations de Victor Hugo au cinéma précédera la projection.

Dimanche 10 janvier 17h - Concert
Victor Hugo et la musique, Ensemble Musique Oblique,

Richard Schmoucler, violon ; silvia Simionescu, alto ; Diana Ligeti, violoncelle ; Maria Belooussova, piano et Laurent Rey, récitant.
Beethoven : Trio des Esprits ;
Berlioz : La Captive ;
Liszt : Paraphrases sur Rigoletto ;
Fauré : Quatuor avec piano.
Lectures : Textes de Victor Hugo sur Palestrina, sur Beethoven ; lettre de Berlioz à Hugo ;
Demain dès l’aube de Victor Hugo.
« La Musique est dans tout » écrit Hugo. « La musique est la vapeur de l’art. Elle est à la poésie ce que la rêverie est à la pensée, ce que le fluide est au liquide, ce que l’océan des nuées est à l’océan des ondes ».
L’ensemble Musique Oblique propose un programme de lectures et de musique de chambre construit autour du poète, de ses admirateurs musiciens et de celui qu’il admirait. Tout simplement autour de l’atmosphère hugolienne.

5, 6, 7 février : Hugo écrivain de combat

Engagé dans la vie politique, Hugo a mis son talent d’écrivain au service d’un combat pour une société plus juste et plus démocratique. Son combat pour la justice et la liberté le mènera jusqu’à l’exil.

Vendredi 5 février 19h - Rencontre littéraire
Jean-François Kahn : Victor Hugo, un révolutionnaire et L’extraordinaire métamorphose (Fayard)

Dans Victor Hugo, un révolutionnaire, Jean-François Kahn nous fait (re)découvrir le Victor Hugo qui s’est érigé contre tous les conformismes et tous les conforts de la pensée, partisan d’une Europe fédérale et patriote fervent, libéral et anticapitaliste, anticlérical et mystique... Mais comment est-il devenu ce révolutionnaire ? Jean-François Kahn sonde dans L’Extraordinaire métamorphose cet étonnant parcours politique. Les deux ouvrages ont été rassemblés dans une seule publication parue chez Fayard.

Samedi 6 février 18h - Conférence
Patrice Beghain : Guerre aux démolisseurs Hugo, Proust, Barrès, un combat pour le patrimoine.

Emmanuel Gaillard et Valérie Baudoin-Martins : lecture du texte Guerre aux démolisseurs (extaits - la lecture précédera la conférence) « À quoi servent ces monuments ? disent-ils. Cela coûte des frais d’entretien, et voilà tout. Jetez-les à terre, et vendez les matériaux. C’est toujours cela de gagné. Depuis quand ose-t-on, en pleine civilisation, questionner l’art sur son utilité ? »
Hugo s’est aussi enflammé pour la défense du patrimoine stigmatisant l’indifférence criminelle des autorités et exigeant le vote d’une loi pour la protection du patrimoine architectural à travers deux textes réunis sous le titre Guerre aux démolisseurs. Patrice Beghain explore ce texte et les écrits d’écrivains contemporains et ouvre le propos : à une époque où la notion de patrimoine s’est considérablement élargie, qu’en est-il aujourd’hui ?

Dimanche 7 février 17h - Concert
Romain David, piano (récital)

Romain David est l’une des valeurs montantes du piano. Il propose un récital en forme de voyage consacré aux compositeurs européens à l’époque de Victor Hugo. Des compositeurs contemporains et inspirés par l’écrivain (Franz Liszt), ou engagés comme lui (Frédéric Chopin).
Chopin : Nocturne op.15, Polonaise op. 26, Sonate
N°2 op.35 ;
Schumann : Arabesque op. 18 ;
Liszt : Un sospiro, Deuxième Ballade en sim, Jeux d’eau à la Villa d’Este, 12e Rhapsodie hongroise.

5, 6, 7 mars : Hugo et le Romantisme

Hugo est reconnu comme le chef de file du mouvement romantique. Aperçu en trois temps à travers littérature, peinture et musique avec notamment : Paysages romantiques / regards sur la collection et emprunts.

Vendredi 5 mars 19h - Rencontre littéraire
Pierre Brunel : Victor Hugo, l’écriture et l’écrivain

Professeur à la Sorbonne, critique littéraire, directeur de collections, Pierre Brunel est spécialiste de littérature comparée. Auteur d’un Monsieur Victor Hugo, il s’attachera à montrer ce que l’oeuvre romanesque, poétique, dramatique de Hugo a apporté d’extraordinairement nouveau dans son siècle et en quoi elle éclaire encore le nôtre…

Samedi 6 mars à 18h - Conférence histoire de l’art
Pierre Georgel : Des graffiti aux maîtres du clair-obscur : le musée imaginaire de Victor Hugo.

Pierre Georgel, conservateur général honoraire du patrimoine, ancien directeur du musée national de l’Orangerie, évoque quelques-unes des grandes images dont Victor Hugo a fait ses compagnes familières et dont il a nourri sa rêverie créatrice.

Dimanche 7 mars 17h - Concert
Quatuor Johannes

Quatuors de Schumann (2e quatuor) ;
Félix Mendelssohn (opus 80), Fanny Mendelssohn (1er mouvement)
Pour ouvrir le concert le Quatuor Johannes interprétera un mouvement du quatuor de Fanny Mendelssohn, excellente compositrice dont la carrière fut éclipsée par celle de son frère. le concert se poursuivra par la mise en opposition de deux aspects du mouvement romantique dans la musique : le deuxième quatuor de Schumann, serein et calme et le quatuor opus 80 torturé et orageux de Félix Mendelssohn composé après la mort de sa soeur Fanny.

16, 17, 18 avril : Hugo, florilège

Bouquet final du cycle avec deux rencontres autour des dessins de Victor Hugo, de la mise en scène du Roi s’amuse, avant de finir, comme toujours en France, par des chansons inspirées par les poèmes !

Vendredi 16 avril 19h - Rencontre et conférence
Jean Maurel : Hugo le misérable, un cas singulier d’identité sans frontière.

Jean Maurel a été professeur de philosophie à la Sorbonne.
François Rancillac : Lectures / notes / décryptage de la pièce Le Roi s’amuse qui sera au programme des Fêtes nocturnes du 1er juillet au 21 août 2010. Ancien co-directeur de la Comédie de Saint-Etienne, François Rancillac dirige actuellement le Théâtre de l’Aquarium à la Cartoucherie de Vincennes.

Samedi 17 avril 18h - Conférence histoire de l’art
Florian Rodari : les dessins de Victor Hugo.

Editeur (La Dogana) et conservateur indépendant, organisateur d’expositions pour les musées et préfacier de nombreux catalogues, Florian Rodari est aussi l’auteur d’un ouvrage, Victor Hugo, précurseur a posteriori, où il décrit et analyse la pratique du dessin auquel le grand écrivain se livrait volontiers entre deux strophes.

Dimanche 18 avril 17h - Chansons
« Hugo en goguette, textes et chansons de Victor Hugo » avec Gérard Morel, Hervé Peyrard Bruno Martins, Gilles Raymond, Karine Quintana, Jean- Michel Mouron, Anne Sila.

La "goguette" évoque les sociétés chantantes ouvrières du XIXe siècle. Cette "goguette" bien particulière est proposée par Gérard Morel autour des textes et poèmes de Victor Hugo mis en chanson par Beaucarne, Brassens, Colette Magny et bien d’autres ou encore par les musiciens invités à participer à cette joyeuse réunion.. Le spectacle sera repris cet été dans sa forme finale à Grignan.

Réservations (attention le nombre de place étant limité il est conseillé de réserver vos places)
Tél. 04 75 91 83 65
Internet : chateaux.ladrome.fr


pierre aimar
Vendredi 5 Février 2010
Lu 2002 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 63



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine