arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



J’AIMERAIS… Frédéric Zeitoun. Intimement poète, Prodigieusement Inspiré


J’AIMERAIS… Frédéric Zeitoun. Intimement poète, Prodigieusement Inspiré
« Merveilleuses chansons Frédéric, tu y développes ton univers faussement gai avec maestria. Avec la joie des fêtes juives dans "j’aime tout le monde". Tu dis des choses tellement vraies. Dans ce monde de juges, Coluche, Brassens et le très regretté Desproges qui tous seraient bannis. Ce dernier peut-être en tête pour cet humour décalé mais sans vulgarité. Et toi, ton style d’écriture, d’écrivain de chansons que Nougaro se flattait d’être – une bonhommie qui cache ton mal de vivre, mais aussi cette joie nécessaire. Donnez-nous s’il vous plaît notre rire quotidien. Bref j’ai plus qu’aimé.
Ton antique Lama »
Serge Lama

Plus que du talent, du génie
Quand l’immense Serge Lama écrit ces mots à Frédéric Zeitoun, que peut-on y ajouter ? Simplement écouter l’auteur qui délivre, avec son talent habituel, un album de 12 chansons, un album à part. Le chanteur, qui cache sa pudeur par l’humour qu’il manie à merveille dans ses textes, entrouvre ici la porte de l’intime ; une intimité à pas feutrés qui fait miroir à la nôtre, qui nous parle, nous interpelle, nous émeut, nous secoue. Frédéric Zeitoun n’est pas un donneur de leçons, il ouvre son cœur et l’intensité de son amour, de sa tendresse, de l’émotion, de la sagesse l’habitent, nous enveloppe. C’est cela sa force. Dire simplement son humanité qui, alors, nous étreint. Quand le poète, avec des mots justes, accessibles, tour à tour, ébranle, chatouille, caresse, bouleverse, tout en réjouissant, qui plus est, avec ce petit plus qui égaie, déride, divertit, apaise même, ce n’est plus du talent, c’est du génie. Chez Frédéric Zeitoun, aucune méchanceté : il aime vraiment tout le monde… à condition, toutefois, de ne pas le démériter !!! Quant aux musiques, elles sont le complément indispensable. Sublimant les mots, délicatement ou avec éclat : du piano, des violons, des accents orientaux… les notes entrelacent les mots, tour à tour les effleurent, ou les attisent, les embrassant, les câlinant, les berçant, les exaltant. Avec la voix de Frédéric Zeitoun, chaude, pénétrante, toujours souriante (on y devine les yeux pétillants d’un toujours galopin facétieux et tendre), avec la musique et avec les textes, surgissent les images, les couleurs, la lumière. A dire vrai, ces trois-là sont en amour.

« J’aimerais que les points sur les i ne soient plus jamais dans la gueule. J’aimerais qu’on respecte la vie pas seulement dans un linceul…. Au conditionnel improbable, j’aimerais tant et tant de choses, magnifiques et invraisemblables, comme une terre jonchée de roses. A l’imparfait de tous les temps, au futur de tous mes espoirs, j’aimerais parfois juste un instant, un autre livre, une autre histoire… »

Laissons la place à Frédéric Zeitoun :
Deux ans après "Duos en solitaire ", le temps d’acheter quelques cartouches d’encre pour recharger mon stylo plume, il est enfin l’heure de vous présenter ces douze nouvelles chansons.
Douze chansons produites et réalisées par mes trois mousquetaires :
- Gérard Capaldi, à la réalisation, aux arrangements, à la confiance et à l’optimisme contagieux.
- Thierry Communal, mon frérot, à l’avis toujours pertinent, à la fidélité et à l’éternelle bienveillance.
- Gérard Davoust, " mon Gérard ", sans qui rien de tout cela n’aurait été possible. Et comme, c’est bien connu, toutes les chansons ont une histoire, voici en quelques mots celles de ce nouvel opus :

. J’aime tout le monde Aut/Comp : F. Zeitoun / Arr : G. Capaldi
J’ai fait un rêve… Je me suis vu, touché par la grâce, doux comme un agneau, hurler à la face de l’humanité : " Aujourd’hui, j’aime tout le monde ! ". Par bonheur, ce rêve est devenu réalité… le temps d’une chanson.
. La chanson sans chanteur Aut : F. Zeitoun / Comp : E. Berchot / Arr : G. Capaldi
À ma connaissance, on n’avait jamais, jusqu’alors, chanté les états d’âme d’une chanson. D’un homme, d’une femme, d’un enfant, d’un taureau oui. Mais d’une chanson… non. " La chanson sans chanteur " ou les tribulations d’une laissée-pour compte dans le fond d’un tiroir.
. J’aimerais Aut : F. Zeitoun / Comp : E. Berchot / Arr : G. Capaldi
Une adresse à l’univers conjuguée à tous les temps du conditionnel. Une chanson pleine d’espoir… mais sans illusion.
. Apprends à désobéir Aut : F. Zeitoun / Comp : M. Berthoumieux
Le cadeau offert à mon fils le jour de ses treize ans. J’ai tout de même vite pris soin de lui préciser que ce texte n’était pas à prendre au premier degré…
. Vivre, vivre Aut : F. Zeitoun / Comp : J-C. Ghrenassia
Une urgence, une évidence que l’on oublie trop souvent. J’aime entrer sur scène avec cette chanson aux relents de jasmin.
. Parenthèse Aut : F. Zeitoun / Comp : M. Fugain
Les détours de la vie, ces chemins de traverse que l’on emprunte un matin sans trop savoir jusqu’où ils peuvent nous mener.
. Science exacte Aut : F. Zeitoun / Comp : G. Capaldi, G. Salmieri
Une démonstration chantée, qu’en amour, un plus un ne font pas toujours deux…
. Tant que tu es là Aut : F. Zeitoun / Arr : G. Capaldi
Cette chanson " cadeau " m’est tombée sur le clavier un matin de vague à l’âme. Ce qui va sans dire à celle que l’on aime va tellement mieux en le lui chantant…
. Les pires mensonges Aut : F. Zeitoun / Comp : G. Capaldi, G.Salmieri
Si nous sommes tous, un jour ou l’autre, des menteurs d’occasion, j’ai une réelle fascination pour les vrais mythomanes. Surtout lorsqu’ils finissent par croire à ce qu’ils racontent.
. Rire de tout Aut : F.Zeitoun / Comp : J. Czerneski / Arr : G. Capaldi
À l’ère du politiquement correct et du consensuel hypocrite, une chanson hommage à ces chers disparus que sont l’humour iconoclaste et l’impertinence assumée.
. La vie sur son visage Aut : F.Zeitoun / Comp : Yves Duteil
Lisbonne, été 2019. J’ai oublié le nom du peintre, mais sa toile m’a transporté : Le portrait d’un bel homme aux cheveux blanc portant fièrement " la vie sur son visage ". Une chanson dédiée à Gérard Davoust.
. En mieux Aut : F.Zeitoun / Comp : E. Berchot / Arr : G. Capaldi
La conclusion provisoire de ce voyage… et un rendez-vous pris pour le prochain.
Parce que l’on peut toujours faire… mieux !
Un immense merci enfin à notre label Roy Music pour sa confiance renouvelée dans une période si mouvementée. Sans oublier François Troller, Bertrand Louis et Mathieu Johann (encore trois mousquetaires), nos ambassadeurs pour arriver jusqu’à vous.
Danielle Dufour-Verna


Danielle Dufour-Verna
Mercredi 21 Avril 2021
Lu 213 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 35