Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Inauguration de l’œuvre « Observatoire » de Caroline Bouissou, Jardins du Monastère de Cimiez, Nice, le 6 avril 2017

Cette œuvre a été retenue par le Comité de sélection des œuvres, institué dans le cadre de la politique de présentation d’œuvres d’art dans l’espace public, et présidé par Jean-Jacques Aillagon, ancien Ministre de la Culture.


Inauguration de l’œuvre « Observatoire » de Caroline Bouissou, Jardins du Monastère de Cimiez, Nice, le 6 avril 2017
Solliciter des créateurs pour qu’ils introduisent, dans le paysage urbain, une présence artistique contemporaine, est devenu une réalité à laquelle la Ville de Nice est particulièrement attachée.

Caroline Bouissou est née à Nice et a fait ses études à la Villa Arson et à la Listhaskoll de Reykjavik en Islande. Diplômée et Agrégée en Arts, son travail artistique mélange de nombreuses disciplines telles que le son, la photographie, ou encore la sculpture. Son œuvre « Observatoire », réalisée en tôle de métal ajourée, thermo laquée blanc sur laquelle trois disques découpés tournent, permet de décomposer et de recomposer le paysage. Cette sculpture a été exposée en 2015 dans le Parc Tassart à Cahors et en 2016 dans le Centre d’Art de la Villa Arson. Dès le 6 avril, elle sera exposée dans les Jardins du Monastère de Cimiez pour une durée de 6 mois.

Jeudi 6 avril 2017 à 11 heures
Jardins du Monastère de Cimiez
Place Jean Paul II – Nice


Pierre Aimar
Mardi 28 Mars 2017
Lu 161 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 225



Inscription à la newsletter



Sète, une île ancrée au soleil

Par Jacqueline et Pierre Aimar
64 pages - The BookEdition
Version papier ou numérique

Cliquez sur l'image. Achat sécurisé

Sète, île ancrée au soleil, offre une visite sortant des sentiers battus du tourisme habituel.
Les lieux d’exposition et les centres d’arts sont au cœur de cet opus. C’est la découverte de mondes artistiques contrastés que dévoile ce port qui ne vit le jour qu’en 1666. 
C’est à dire, hier.