arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Grand Théâtre de Provence : Coppélia, Fazil Say et Musicatreize en janvier 2017

Eric Vu An présentera Coppelia au public aixois, au programme également le récital du pianiste turc Fazil Say, suivra Musicatreize sous la direction de Roland Hayrabedian avec la création mondiale "Amours sidoniennes" de Michel Petrossian


Fazil Say © DR
Fazil Say © DR

Coppélia, Ballet Nice-Méditerranée [Danse] - 19 janvier 2017 - Grand Théâtre

Décors en toiles peintes et costumes réalisés d’après les modèles originaux.
Ballet Nice Méditerranée
Chorégraphie Éric Vu-An d'après Arthur Saint-Léon et Albert Aveline
Avec la participation d’Éric Vu-An
Musique Léo Delibes
Eclairages Patrick Méeus
Ballet en 2 actes
Coppélia ou La Fille aux yeux d’émail
Argument de Charles Nuitter et Arthur Saint-Léon (d’après un conte d’Hoffmann)

Un conte de fées interprété dans la pure tradition du ballet classique français. Coppélia est un vent d’air frais, joyeux et léger, fidèle à l’argument et aux décors d’origine mais sensible aux évolutions actuelles de la danse.
Coppélius, vieillard fabricant d’automates, rêve de donner une âme à l’une de ses créations, poupée dont s’éprend Frantz, déjà fiancé à Swanilda… L’inerte Coppélia s’animera-t-elle, répondant aux voeux de son créateur et de son prétendant ? L’argument de ce ballet mythique, imaginé d’après un conte et accompagné par la musique de Léo Delibes, est l’occasion de jouer plusieurs partitions pour le chorégraphe Eric Vu-An, directeur artistique du Ballet Nice-Méditerranée. Interprétant le docteur Coppélius, il a conservé toute l’humanité de ce personnage ambigu et a su s’entourer de jeunes solistes incarnant la fraîcheur et la virtuosité. La féerie est complète avec décors en toiles peintes et costumes réalisés d’après les modèles originaux.
www.lestheatres.net/fr/activity/132-coppelia

Fazil Say, piano - 20 Janvier 2017 - Grand Théâtre

Programme :
Wolfgang Amadeus Mozart
Sonate n°11 en la majeur, K. 331
Sonate n°12 en fa majeur, K. 332
Claude Debussy, Préludes, premier livre


Mozart et Debussy ont rendez-vous avec Fazil Say, l'enfant terrible du piano turc, au jeu iconoclaste, reconnaissable entre tous.
Remarqué très jeune pour ses talents prodigieux au Conservatoire d'Ankara, il poursuit ses études en Allemagne avec David Levine qui lui transmet sa passion pour la musique allemande. Adepte des tempos trépidants, d'un jeu d'une fine clarté, le pianiste est également compositeur, intégrant des éléments issus des folklores de son pays aux techniques de la musique contemporaine. Son tempérament flamboyant lui attire la sympathie du grand public et lui autorise toutes les transgressions, toujours au service d'une haute vision de l'art.
Ainsi en sera-t-il lors de l'interprétation de la Sonate en la majeur, composée en 1778 à Paris par Mozart. Une sonate à l'image de son interprète, variée et atypique, célèbre moins pour son mouvement lent, bizarrement situé au début
de l'œuvre, que pour son pétillant finale, connu sous le nom de Marche turque. Ecrite durant le même mois, la Sonate en fa majeur est souvent considérée comme l'une des partitions pour clavier les plus réussies du compositeur, avec son premier mouvement regorgeant de thèmes tantôt pastoraux, tantôt orageux. Le toucher cristallin de Fazil Say illuminera enfin la salle des mille couleurs aquatiques, populaires, féeriques ou ironiques des premiers Préludes de Debussy, chef-d’œuvre du piano impressionniste.
www.lestheatres.net/fr/activity/134-fazil-say

Musicatreize, Schubert en miroirs - 21 janvier 2017 - Grand Théâtre

Direction Roland Hayrabedian
Franz Schubert
Nachtgesang im Walde (Chant de nuit dans la forêt), D. 913
Gesang der Geister über die Wasser (Chant des esprits au-dessus des eaux), D. 538
Philippe Hersant Illuminations
Michel Petrossian Amours sidoniennes (création mondiale)

« Musicatreize sait interpréter avec un égal bonheur des œuvres de tous les âges. » Destimed
Créé à Marseille en 1987 par Roland Hayrabedian, l'ensemble Musicatreize se compose d'instrumentistes et de chanteurs recrutés selon les besoins de chaque production. Poursuivant inlassablement un travail de réinterprétation des répertoires les plus divers, il s'est notamment illustré par la création de l'opéra Un retour d'Oscar Strasnoy au Festival d'Aix et de L'enterrement de Mozart de Bruno Mantovani, au Grand Théâtre.
Le programme permet de mettre en regard deux œuvres de Schubert pour choeur d'hommes, l'une avec quatre cors, l'autre avec un ensemble à cordes avec deux partitions contemporaines. La première, intitulée les Illuminations d'après quatre poèmes de Rimbaud, a été composée par Philippe Hersant. L'autre est une commande passée à Michel Petrossian, jeune compositeur d'origine arménienne. Le concert offre un double regard, à deux siècles d'intervalle, sur le thème romantique de la nature et du fantastique dans la musique.
www.lestheatres.net/fr/activity/136-schubert-en-miroirs

Pratique



Pierre Aimar
Mercredi 11 Janvier 2017
Lu 154 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 63



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine