arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Genève : Archipel a fermé ses portes samedi 28 mars sur un bilan positif

De retour à la Maison Communale de Plainpalais, le festival était consacré cette année au bruit, au silence et au remix, trois dimensions importantes de la création contemporaine qui interrogent les limites de cet art. Une journée dévolue à Luc Ferrari, artiste protéiforme, faisait le lien entre ces thématiques.
La programmation alternait classiques contemporains (Nono, Lachenmann, Feldman, Sciarrino, Cage, Ferrari) et de très nombreuses créations de jeunes artistes (Rosenberger, Bedrossian, Carcano, eRikm, Garcia Vitoria, Gjertsen, Kourliandski, Pelzel, Reiter, Zea, …) dans des genres très variés: musique de chambre, symphonique, électroacoustique, performance, improvisation, installation, spectacle de théâtre musical ou chorégraphique…


Parmi les temps forts du festival, outre l'ouverture avec la création de Bitume de Gérard Pesson et la belle
interprétation du chef d'oeuvre de Nono Fragmente-Stille, an Diotima par le Quatuor Diotima, les concerts
de l'Ensemble Contemporain du Conservatoire de Lausanne avec le merveilleux altiste Christophe
Desjardins, montrant les liens poétiques des musiques de Feldman et de Gervasoni (concert donné
également à Lausanne), et la belle prestation du basel sinfonietta dans les jeux d'ombre, de silence et
d'espace de Nono et Sciarrino, ont été particulièrement remarqués. Confrontant deux générations,
musiciens de la retenue (Kurtág et Furrer) et de la démesure sonore (Bedrossian, Kourlianski), le concert
de l'ensemble Contrechamps a été un moment mémorable, très suivi par le public.
La journée Ferrari composait un portrait par petites touches de cet artiste inclassable: pionnier de la
musique électroacoustique, inventeur du « paysage sonore », musicien engagé, cinéaste et
documentariste de talent, créateur radiophonique, compositeur hors de toute chapelle, homme
profondément généreux qui offrait volontiers sa musique aux improvisateurs comme l'ensemble
Laborintus et le platiniste eRikm qui animèrent cette journée de leurs créations.
Le Centre International de Percussion et l'ensemble Séquence était pour la première fois réunis pour
une soirée autour de la New York School (Cage, Feldman, Wolff) qui faisait la part belle aux oeuvres
radicales inspirées par la peinture américaine.
Les spectacles occupaient une place importante: le théâtre musical avec l'altiste Anna Spina, la danse
avec Foofwa d'Imobilité, la performance avec Yann Marussich, la création lumière lors de la première de
Compressed Cry Chronicles de Carlo Carcano et Daniel Lévy. Ce dernier spectacle était la première
coproduction du festival Archipel avec la Bonlieu - Scène Nationale d'Annecy.
La présence de nombreux nouveaux partenaires et ensembles a vivifié le festival: les ensembles
Namascae, Laborintus, basel sinfonietta, Multilatérale, Ars Nova, qui venaient au festival pour la première
fois ou après une longue absence. Le Prix Reine Marie José et le Concours de Genève nous ont offert la
primeur des décisions du jury après un remarquable concert de musique mixte (prix accordé à la
compositrice autrichienne Eva Reiter). Parallèlement, nous avons poursuivi nos partenariats réguliers avec Contrechamps, l'AMEG, le CIP, Séquence, la HEM de Lausanne, les Musiques Inventives d'Annecy, et la Muse en Circuit.
Avec un peu moins de concerts et spectacles que l'an dernier, la fréquentation est en progression de
près de 25% (2480 spectateurs), et a fait salle pleine pour le concert Contrechamps, les spectacles de
Foofwa et de Marussich qui ont drainé le public de la danse genevoise, et la création de Carcano à
Annecy. Le festival a en outre bénéficié d'une excellente couverture radiophonique (9 concerts seront
retransmis par la RSR-Espace 2). La fréquentation du site www.archipel.org est également en très nette
progression (343 008 connexions, soit 169 204 pages lues par 26 286 personnes du 5 février au 28
mars).
Au cours de cette édition, Archipel a proposé 24 événements: 13 concerts, 6 spectacles, 2 installations, 3
documentaires lors desquels ont été joué 61 oeuvres de 51 compositeurs par 67 ensembles et solistes.
!Parmi ces oeuvres, 23 étaient des créations mondiales ou des premières suisses. Les auteurs étaient
originaires de 22 pays (Allemagne, Argentine, Australie, Autriche, Belgique, Brésil, Canada, Chili,
Colombie, Corée du Sud, Espagne, France, Hongrie, Italie, Liban, Mexique, Norvège, Pays-Bas, Russie,
Salvador, Suisse, États-Unis).! Parmi ces auteurs, 20 ont moins de 40 ans, 17 sont suisses.


pierre aimar
Lundi 30 Mars 2009
Lu 350 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 63



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !

9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !
.
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo P.A. : Bonaparte à Valence ne lisant pas Sortir ici et ailleurs