arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Festival international de musique « Saint-Georges » du 2 au 4 mars 2018 en Guadeloupe (Basse-Terre, Baie-Mahault, Lamentin, Pointe-à-Pitre)

Ce festival mettra à l’honneur les œuvres de Joseph Boulogne, Chevalier de Saint-Georges, et célèbre sous le nom de « Mozart Noir ».


Un plateau international d’artistes d’exception provenant de 17 pays nous fera voyager à travers les siècles sous la baguette du directeur artistique et musical Marlon Daniel.
Ovationné par les plus grands journalistes internationaux, Marlon Daniel est l’un des chefs d’orchestre les plus dynamiques de sa génération.
Festival international de musique « Saint-Georges » du 2 au 4 mars 2018 en Guadeloupe (Basse-Terre, Baie-Mahault, Lamentin, Pointe-à-Pitre)

Bio du Chevalier de Saint-Georges

Joseph Bologne, plus connu sous le nom de Chevalier de Saint-Georges ou simplement Saint-Georges, est l’un des premiers contributeurs majeurs de descendance africaine dans la tradition de la musique classique européenne.

Il est célèbre en tant que violoniste, chef d’orchestre et compositeur. Certains des meilleurs compositeurs d’Europe ont créé des oeuvres de violon en pensant à Saint-Georges en tant que soliste. Il a aussi dirigé certaines des plus grandes symphonies de Franz Joseph Haydn. Sa musique est moins connue aujourd’hui, mais de son temps il était l’un des musiciens les plus célèbres et les plus innovants.

Il était également un champion d’escrime, excellent cavalier et bon nageur.
Sa vie a souvent fait l’objet de controverse appuyée sur le racisme ; il a survécu à deux tentatives d’assassinat. Dans ses dernières années, il a abandonné la vie aristocratique pour se battre pour les idéaux révolutionnaires.

Saint-Georges est né en Guadeloupe le 25 décembre 1745. Son père, George de Bologne Saint-Georges, était propriétaire d’une plantation et d’esclaves au Baillif. Il était marié et avait une fille légitime, mais il avait aussi une maîtresse esclave, née en Guadeloupe, nommée Nanon.
Il était peu orthodoxe que George de Bologne Saint-Georges reconnaisse son fils et encore plus inhabituel quand il prit non seulement sa femme mais aussi sa maîtresse et son fils, Joseph, avec lui en France en 1748, fuyant une condamnation pour avoir tué un homme dans un duel.

Sous le patronage de son père, Joseph a reçu l’éducation appropriée pour un jeune membre de la noblesse française, fréquentant un internat dirigé par le célèbre escrimeur La Boëssière. En plus de l’escrime, ses études comprenaient la littérature, les sciences et l’équitation. Saint-Georges était grand, beau et charmant et il a rapidement trouvé son chemin dans les couloirs de l’aristocratie française.

En musique, Saint-Georges était un élève exceptionnel. On pense qu’il a étudié le violon avec des grands virtuoses français ; Jean-Marie Leclair et d’autres. À la fin des années 1760, il reçut une dédicace de François-Joseph Gossec, le compositeur au centre de la vie de concert parisienne.
En 1769, Saint-Georges se joint à un orchestre appelé Le Concert des Amateurs, dirigé par Gossec, comme premier violon, et en 1773, Saint-Georges en devient le directeur.

Au fil de ses exploits sportifs et musicaux, Saint-Georges devient célèbre. Le mot a même atteint l’Amérique et le président John Adams l’a proclamé « l’homme le plus accompli en Europe ». Mais il y avait toujours un sous-entendu racial entourant sa réputation. Saint-Georges avait de puissants bailleurs de fonds qui appréciaient ses talents, notamment la reine Marie-Antoinette.

Vendredi 02 Mars 2018 - 20 H Auditorium Jérôme CLAIRY - Basse-Terre

18:00 : Conférence avec des musiciens internationaux, avec Krisyan Dahomay

20:00 : Concert de gala des musiciens internationaux
Quatukera
Nénad Volarov, Violon I, Frédéric Ollevier, Violon II, Thomas Gonzalez, Alto, Matthieu Cornut, Violoncelle
et :
Tia Allen, Alto, Léïla Brédent, Soprano, Ayesha d’Oyley, Contrebasse, Mylène Alexis Garel, Piano, Romuald Grimbert-Barré, Violon, Sami Junnonen, Flûte, Thapelo Masita, Violoncelle, Sarah Franklin, Violon
Coretta Jean-Alexis Moueza, Soprano

Programme
Quatuor en Sol Mineur Op. 14, No. 6
Morceau sans identification
Allegro

Hector Berlioz (1803 – 1869)
Les nuits d’été, Op. 7
Villanelle
Le spectre de la rose
Sur les lagunes: lamento
Absence
Au cimetière: clair de lune
L’île inconnue: barcarolle

ENTRACTE

Gabriel Fauré (1845 – 1924)
La bonne chanson Op. 61
Une Sainte en son auréole
Puisque l’aube grandit
La Lune blanche luit dans les bois
J’allais par des chemins perfides
J’ai presque peur, en vérité
Avant que tu ne t’en ailles
Donc, ce sera par un clair jour d’été
N’est-ce pas?
L’Hiver a cessé

Claude Debussy (1862 – 1918)
Syrinx pour flûte solo

Astor Piazzolla (1921 – 1992)
Libertango

Samedi 3 Mars 2018 - 17 h, Concert de musique de chambre international, Maison Coloniale Wonche – Baie-Mahault

16:00 : Conférence avec Fred Onovwerosuoke

17:00 : Concert
Airs Nova Wind Quintet
Sami Junnonen, Flute, Titus Underwood, Hautbois, Gocho Prakov, Clarinette, Pierre Lidar, Basson, Dwight Pile-Grey, Cor
et :
Sally Ann Yeh, Violon, Tia Allen, Alto,Thapelo Masita, Violoncelle

Programme
Chevalier de Saint-Georges (1745 – 1799)
Quatuor en Sol Mineur Op. 14, No. 6 (trans. pour quatuor à vent)
morceau sans identification
Allegro

Wolfgang Amadeus Mozart (1756 – 1791)
Quatuor pour flûtes en Ré majeur, K. 285
Allegro
Adagio
Rondo

Jacques Ibert (1890 – 1962)
Cinq pièces pour hautbois, clarinette et basson
Allegro vivo
Andantino
Allegro assai
Andante
Allegro quasi marziale

ENTRACTE

Fred Onovwerosuoke (b.1960)
Quatre autres danses pour quintette à vent (Première de Guadeloupe)
Ogiribo (Tempête)
Domenshigbe (Au marché)
Edo (Sérénade Royale)
Ukere (Danse des guerriers)
Maurice RAVEL (1875 – 1937)
Le Tombeau de Couperin (trans. pour quintette à vent)
Prélude. Vif
Forlane. Allegretto
Menuet. Allegro moderato
Rigaudon. Assez vif

Samedi 3 Mars, 20h, Hommage à Saint-Georges en son lieu de naissance, Ciné Théâtre – Lamentin

Orchestre du Festival Saint-Georges
Marlon Daniel, directeur et chef d’orchestre, J’Nai Bridges, Mezzo-soprano, Romuald Grimbert-Barré, Violon, Georges Brédent, Maître de Cérémonie

Wolfgang Amadeus Mozart (1756 – 1791)
Symphonie n° 40 en Sol mineur, K. 550
Molto allegro
Andante
Menuetto – Allegretto – Trio
Allegro assai

Chevalier de Saint-Georges (1745 – 1799)
Ernestine – Scène: Récitatif et Air

ENTRACTE

Chevalier de Saint-Georges (1745 – 1799)
Concerto pour violon en Ré majeur, op. 4
Allegro
Adagio
Rondeau

Georges Bizet (1838 – 1875)
Carmen Suite pour Orchestre
Prélude
La Garde Montante
Séguedille
Habañera
Nocturne
Les Toréadors

4 Mars, 20h, Une nuit d’opéra français,Église Saint Pierre et Saint Paul – Pointe-à-Pître

Saint-Georges Festival Orchestra
Marlon Daniel, Directeur musical et chef d’orchestre
Léïla Brédent, Soprano
J’nai Bridges, Mezzo-soprano
Coretta Jean-Alexis Moueza, Soprano
Fabrice Di Falco, Maître de cérémonie

Georges Bizet (1838 – 1875)
Symphonie en UT
Allegro vivo
Andante. Adagio
Allegro vivace
Finale. Allegro vivace

Léo Delibes (1815 – 1910)
Lakmé – Aria: Ah! Où va la jeune Indoue

ENTRACTE

Jules Massenet (1842 – 1912)
Manon – Aria: Je marche sur tous les chemins

Gabriel Fauré (1845 – 1924)
Pavane, Op.50

Camille Saint-Saëns (1835 – 1921)

Samson et Dalila:
Aria: Mon cœur s’ouvre à ta voix
Danse Bacchanale


Pierre Aimar
Jeudi 1 Mars 2018
Lu 447 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 85



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !

9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !
.
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo P.A. : Bonaparte à Valence ne lisant pas Sortir ici et ailleurs