arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Festival de l'Epau à Yvré-l'Évêque du 22 au 29 mai 2018

Fidèle à ses fondamentaux tout en fleurant bon l'aventure, la 36e édition du Festival de l'Epau met en valeur la musique vocale et sacrée sublimée dans l'Abbatiale, la musique de chambre dans le Dortoir à l'acoustique de rêve, les musiques alternatives des « Afters » sous le Magic Mirror, tandis que les « Before » ouvrent les portes du festival aux musiciens amateurs et aux étudiants.


Bien solide sur ses jambes de pierre, l’Abbaye Royale de l’Epau est belle, du haut de ses 789 ans. Elle est la bienveillante hôtesse du Festival de l’Epau qui y fait résonner, vibrer, murmurer des musiques porteuses d’émotions éternelles.
Un festival qui existe depuis 35 ans grâce à la forte volonté du Conseil départemental permettant ainsi aux Sarthois de profiter de l’excellence des grandes scènes internationales à un prix abordable.

Fidèle à ses fondamentaux tout en fleurant bon l’aventure, la 36e édition du Festival met en valeur la musique vocale et sacrée dans l’Abbatiale, la musique de chambre dans le Dortoir à l’acoustique de rêve, les musiques alternatives des « Afters » sous le Magic Mirror, tandis que les « Before » ouvrent les portes du festival aux musiciens amateurs et aux étudiants.

En cette année 2018 du centenaire de la mort de Claude Debussy, la programmation fait la part belle au piano qui investit les « Midis musicaux ». Autre fil conducteur du festival, Chopin est présent avec le spectacle rare de Jean-Philippe Collard et Patrick Poivre d’Arvor, ainsi que ses deux concertos pour piano joués dans la même soirée par le merveilleux François Dumont. Et puis, Debussy n’avait-il pas confié avoir « aimé Chopin en commençant à aimer la musique, et n’avoir jamais cessé » ? L’édition 2018 sera par ailleurs à marquer d’une pierre blanche : le célébrissime Requiem de Fauré est donné pour la première fois à l’Abbatiale.

Vous avez dit merveilleux ? Ils le sont tous, les artistes qui viennent illuminer l’Epau de leur présence : la soprano Sandrine Piau dans Haendel, les chanteurs corses d’A Filetta, l’Ensemble Aedes et l’Orchestre les Siècles qui font équipe dans Fauré, Michel Dalberto, maestro du piano, Nemanja Radulovic et son violon étourdissant…
Ces rendez-vous sont rythmés par les avant et après concerts, à ne pas manquer, qui sont l’occasion pour les spectateurs de partager des moments de convivialité dans un lieu d’exception. Tandis qu’environ un millier d’enfants scolarisés sur les territoires bénéficient des multiples actions pédagogiques organisées avec les artistes invités.
Les ensembles amateurs et les conservatoires du département ont aussi toute leur place car ils ont « scène ouverte » : le dimanche, ils prennent possession des lieux et proposent leurs concerts au public qui en profite pour venir pique-niquer dans les jardins, découvrir en famille ce lieu patrimonial, admirer le voyage photographique à ciel ouvert…

Pratique

Festival de l’Epau
Route de Changé
72530 Yvré-l'Évêque

Ouverture de la billetterie : le 20 mars 2018
Réservation par téléphone : 02 43 84 22 29
par internet : epau.sarthe.fr
À l’Abbaye de l’Epau, du lundi au dimanche (7j. / 7) de 11h à 17h


L'abbaye de l'Épau est une ancienne abbaye cistercienne fondée par la reine Bérangère en 1229. Elle est située aux portes de la ville du Mans, sur la rive gauche de l'Huisne, jouxtant la commune d'Yvré-l'Évêque.

Festival de l'Epau à Yvré-l'Évêque du 22 au 29 mai 2018


Pierre Aimar
Mercredi 21 Mars 2018
Lu 179 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 85



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !

9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !
.
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo P.A. : Bonaparte à Valence ne lisant pas Sortir ici et ailleurs