arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Festival d'Ambronay 2016, Ambronay s’affirme comme l’Avignon du baroque !

L’édition a été marquée notamment par trois « grands Bach » ; Philippe Herreweghe en ouverture, Damien Guillon et son programme Bach Luminoso à mi-parcours et une splendide Passion selon saint Matthieu qui clôt le triptyque confié à la révélation Itay Jedlin.


Bilan du 37e Festival d’Ambronay, Vibrations : Lumières du 16 septembre au 9 octobre 2016

En matière d’artistes associés, Sébastien Daucé a fait chavirer le cœur du public. Leonardo García Alarcón et ses complices Dunford et Rondeau ont fait un tabac dans une création singulière en trio. L’audace et la prise de risques artistiques ont entraîné de vrais succès comme au Zoom (belle collaboration avec une jeune structure burgienne) où Pierre-Alain Four présentait avec Maria-XIXe-Star, une expérimentation à la fois musicale et théâtrale soutenue par la vidéo. La soirée mise en lumière a captivé les festivaliers qui ont découvert un oratorio méconnu et vu l’abbatiale sous un tout autre jour.

L’idole Jaroussky, guest de choix invité par Enrico Onofri, a de nouveau déchaîné des tonnerres d’applaudissements avec sa générosité habituelle. La prestation de Jordi Savall et Hespérion XXI devant un auditorium bondé, s’est transformée acte militant en faveur de la paix par la musique.

Le Chapiteau, où se mélangent musiques du monde, musiques anciennes et spectacles jeune public, offre chaque année quelques pépites : Oum la belle sahraouie, a sans conteste charmé tout le monde par sa musicalité et son univers si singulier. Retenons aussi la proposition d’Ariane Rousseau et du Quatuor Alfama à la découverte ludique de la musique classique et la jonglerie époustouflante du Collectif Petit Travers.

Les afters, rendez-vous d’après-concert des samedis soir, sont désormais des incontournables, Triwap notamment a fait swinguer le logis abbatial !

Cette 37e édition du Festival a également été marquée par des révélations ou confirmations, le jeune ensemble Sollazzo, émerge décidément avec ses programmes médiévaux si bien partagés.
Les Ombres ont livré une partition tempétueuse à souhait. Qu’ils soient proposés par l’ensemble Céladon, Scherzi Musicali ou les Surprises, les concerts décentralisés ont séduit un public largement renouvelé à Villieu-Loyes‑Mollon, Brou ou Ambérieu-en-Bugey.

Ambronay, festival de créations et aussi festival de découvertes ! Professionnels, programmateurs et journalistes se sont retrouvés à nouveau de toute l’Europe et de la région les 8 et 9 octobre pour découvrir le meilleur des ensembles européens émergents lors du festival eeemerging, qui s’est terminé par la remise du prix du public à PRISMA. Les invitations en concert étaient formulées aux jeunes ensembles dès leur sortie du plateau ! Ambronay s’affirme comme l’Avignon du baroque !

Grâce à l’implication de nos partenaires médias, les festivaliers d’Ambronay ne se limitent plus aux personnes assises dans les salles de spectacle. Des milliers de personnes ont pu suivre 7 concerts retransmis en direct ou en différé sur France Musique, France 3 Rhône-Alpes.fr et Culturebox. Les 5 concerts captés par Culturebox seront disponibles en streaming haute définition pendant plusieurs mois. Le numérique élargit l’audience et la notoriété du festival.

Le 38e Festival aura lieu du 15 septembre au 8 octobre 2017. Il aura pour thème « Vibrations : Souffle »


Pierre Aimar
Lundi 10 Octobre 2016
Lu 166 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 85



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18

9 114 114 pages lues au 18/11/18
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo : Bonaparte à Valence, ne lisant pas Sortir ici et ailleurs