Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Exposition du lauréat 2020 Pascal Maitre, Peuls du Sahel, du 20 octobre au 4 décembre 2022 au Pavillon Comtesse de Caen (Palais de l’Institut de France)

Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière en partenariat avec l’Académie des beaux-arts


Pascal Maitre / MYOP / Prix Marc Ladreit de Lacharrière en partenariat avec l’Académie des beaux-arts
Pascal Maitre / MYOP / Prix Marc Ladreit de Lacharrière en partenariat avec l’Académie des beaux-arts
L’Académie des beaux-arts accueille, du 20 octobre au 4 décembre 2022, l’exposition Peuls du Sahel de Pascal Maitre, lauréat de la dernière édition du Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière en partenariat avec l’Académie des beaux-arts. Grâce à ce prix, Pascal Maitre travaille depuis deux ans à ce projet qui l’a mené au Mali, au Niger, au Burkina Faso et au Bénin.

Le peuple peul compte pas moins de 70 millions d’hommes et de femmes, répartis dans une quinzaine de pays de la bande sahélienne. La croissance démographique et le réchauffement climatique fragilisent la situation de ce peuple millénaire, traditionnellement pasteur, qui se déplace dans une splendide région séparant les sables du Sahara des forêts tropicales. Les affrontements inter-ethniques entre communautés nomades peules et cultivateurs dogons, bambaras et mossis ont explosé ces dernières années. La radicalisation djihadiste d’une part importante des Peuls au Mali, au Niger et au Burkina Faso constitue un danger majeur pour l’équilibre de l’ensemble de la région. Plus que jamais, le peuple peul se trouve aujourd’hui à un tournant de son histoire.

Organisée autour autour de de trois thématique - Les fêtes, La vie quotidienne, Le conflit et ses conséquences - cette exposition offrira un témoignage sensible et rigoureux sur ces communautés et tentera d’apporter quelques clés de lecture d’une région du monde en plein bouleversement géopolitique.

Le commissariat de l’exposition est assuré par Sylvie Hugues, correspondante de l’Académie des beaux-arts.

Pascal Maitre - bio expresse

Pascal Maitre © DR
Pascal Maitre © DR
Né en 1955 à Buzançais (Indre), Pascal Maitre débute, après des études de psychologie, sa carrière de photojournaliste en 1979 dans le Groupe Jeune Afrique. À partir de 1984, il rejoint l’agence Gamma. En 1989, il co-fonde l’agence Odyssey Images. De 1994 à 2018, il est membre de l’agence Cosmos. Pascal Maitre a travaillé avec de prestigieuses publications internationales, en France (Géo, Paris Match, Figaro Magazine, L’Express, ELLE), et à l’étranger (Geo et Stern en Allemagne, National Geographic aux États-Unis). Dans plus d’une quarantaine de pays, il aborde les multiples facettes du continent africain : les hommes et leur mode de vie, la politique et les conflits, les traditions. Si l’Afrique demeure son terrain de prédilection, Pascal Maitre a également réalisé plusieurs photoreportages sur d’autres zones du monde : Afghanistan, Amérique du Sud, Sibérie…

Son travail a été exposé deux fois à la MEP (Maison Européenne de la Photographie, Paris) et une dizaine de fois au festival Visa pour l’image de Perpignan.
Pascal Maitre est représenté en France par l’agence MYOP et à l’étranger par l’agence Panos Pictures.

© Pascal Maitre
© Pascal Maitre
Burkina Faso, Kienfangué à 20 km de la capitale Ouagadougou. Des koglewogos, miliciens censés épauler les forces de sécurité. Cette milice essentiellement Mossi s’en prend régulièrement à la population civile et très souvent aux Peuls, en réaction aux attaques des groupes djihadistes où les Peuls sont nombreux.

© Pascal Maitre
© Pascal Maitre
Niger, village de Tamaya, chaque année à la fin de la saison des pluies en septembre, les peuls Wodaabe (appelé aussi Bororos) se retrouvent après un an de transhumances pour célébrer le Geerewol. A la fois concours de beauté, rite nuptial et spectacle de danse. Les jeunes hommes se fardent en rouge, jaune ou vert, et ce sont les filles qui jugent le concours de beauté.

Informations pratiques

Académie des beaux-arts
Pavillon Comtesse de Caen
27 quai de Conti
Paris VIe


Dates et horaires d’ouverture
Du 20 octobre au 4 décembre 2022
Exposition ouverte du mardi au dimanche de 11 heures à 18 heures
Entrée libre et gratuite
Vernissage presse de l’exposition le mercredi 19 octobre, à 16 heures 30

Programmes partenaires
L’exposition Peuls du Sahel fait partie de l’édition 2022 de ParisPhoto organisée du 10 au 13 novembre 2022.
www.parisphoto.com


Pierre Aimar
Jeudi 1 Septembre 2022
Lu 209 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

La Gazette de Bizbiz - 26/09/2022

1 2 3 4 5 » ... 257

Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements