Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Exposition « Dernier repas à Pompéi », Musée de l’Homme, Paris, du 8 juillet 2020 au 4 janvier 2021

Une exposition à découvrir au Musée de l’Homme du 8 juillet 2020 au 4 janvier 2021. En partenariat avec le Musée archéologique national de Naples.


© DR
© DR
De juillet 2020 à début janvier 2021, des collections exceptionnelles sortent pour la première fois d’Italie afin de faire revivre aux visiteurs du Musée de l’Homme un dernier repas à Pompéi. L’exposition propose aux visiteurs un voyage dans le temps, à la découverte de vestiges alimentaires provenant des sites antiques de Pompéi et Herculanum.
Cet événement unique fait écho à l’exposition Je mange donc je suis présentée au Musée de l’Homme jusqu’au 31 août 2020.

Au-dessus de l’atrium du Musée de l’Homme, « Dernier repas à Pompéi » propose une déambulation thématique autour des différentes pratiques alimentaires romaines. Le visiteur traverse quatre espaces - boulangerie, cuisine, salle à manger et « laboratoire » - qui permettent de comprendre comment les restes alimentaires présentés ont été étudiés par les archéobotanistes du Muséum national d’Histoire naturelle et de l’Université de Naples. Dans chacun de ces espaces sont présentés des objets provenant des fouilles des sites d’Herculanum et Pompéi.

Le public découvre une vingtaine d’aliments carbonisés lors de l'éruption du Vésuve en l’an 79 après J.-C. (gousses d'ail, céréales, figues, grenades, dattes, châtaignes...), des produits issus de leur transformation, comme un pain typique de la Naples du Ier siècle, de la vaisselle de réception ou encore des ustensiles de cuisine. Ces denrées alimentaires et végétales témoignent du patrimoine culinaire méditerranéen.
A l'époque romaine, beaucoup d'entre elles sont considérées comme exotiques : les plantes, importées d'Extrême Orient ou d'Afrique, révèlent l’intensité des relations commerciales qui ont forgé l'identité de la société romaine, dans sa cuisine et dans ses modes de consommation. Ces aliments carbonisés qui sortent pour la première fois d’Italie, ont été précieusement conservés depuis leur découverte, dans les collections royales "collezione de commestibili" du Musée archéologique national de Naples.

Les visiteurs peuvent aussi découvrir des recettes romaines ainsi que les bonnes manières d’un hôte et de son invité dans un décor rappelant les villas pompéiennes, ornées de fresques colorées.

Cette exposition bénéficie d'un prêt exceptionnel du Musée archéologique national de Naples.

Musée de l'Homme - 17 place du Trocadéro, Paris 16e - museedelhomme.fr

Bol de lentilles retrouvé à Pompéi. Chacune de ces lentilles a été carbonisée lors de l’éruption du Vésuve en l’an 79 après JC. © Musée Archéologique National de Naples
Bol de lentilles retrouvé à Pompéi. Chacune de ces lentilles a été carbonisée lors de l’éruption du Vésuve en l’an 79 après JC. © Musée Archéologique National de Naples



Pierre Aimar
Jeudi 18 Juin 2020
Lu 144 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 232



Inscription à la newsletter




Coup d'œil sur une page

Coup d'œil sur une page