Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Du 10 au 18 septembre, Paris, Bobigny, Colombes, L'Ile Saint Denis célèbrent le Matrimoine

Depuis 2015, chaque année en septembre, les Journées du Matrimoine, en écho aux Journées du Patrimoine, permettent de mettre en lumière des créatrices du passé à travers de nombreuses performances artistiques d’artistes femmes contemporaines qui se réapproprient des œuvres mal connues de leurs aînées. Cet événement culturel est accessible à tous.tes. Associer « matrimoine » et « patrimoine » permet de valoriser un héritage culturel commun. Les Journées du Matrimoine éveillent les consciences et concourent à favoriser l’égalité entre femmes et hommes dans les arts et la culture et plus largement dans notre société.


Ode à la culture et aux arts à travers des femmes artistes oubliées

Du 10 au 18 septembre, Paris, Bobigny, Colombes, L'Ile Saint Denis célèbrent le Matrimoine
Au fil des années, les Journées du Matrimoine prennent de l’ampleur. Organisées par HF Ile de France, elles débuteront dès le 10 septembre, au Théâtre 14 avec une conférence de Titiou Lecoq sur « Les grandes oubliées ».
Cette année, la Mairie de Paris, celles des 13e et 14e arrondissements, de Bobigny et l’Ile Saint-Denis y participent activement en proposant des événements.

26 événements gratuits (entrée libre sur réservation obligatoire) soit plus de 50 rendez-vous culturels à Paris, Bobigny, Colombes, l’Ile Saint Denis

Un appel à projets ouvert à toutes les disciplines artistiques auprès d’associations, de structures artistiques et des collectifs HF donne lieu à des spectacles vivants inédits pour la plupart.
Les Journées du Matrimoine 2022 mettront en lumière une cinquantaine de créatrices : autrices, poétesses, compositrices, peintresses, sculptrices, intellectuelles parmi lesquelles : Chistine Desroches-Noblecourt, Gisèle Halimi, Emmanuelle Riva, Maria Szymanowska, Janine Solane, Marceline Desbordes-Valmore… Depuis 2015, près de 400 créatrices du passé ont été présentées et répertoriées sur le site : matrimoine.fr.
Parcours, lectures, concerts, conférences, projections, performances ou visites guidées sont au programme et la poésie sera particulièrement célébrée chez Mona à la Cité audacieuse.

Roberta González figure de proue 2022
Roberta González incarnera la figure emblématique des JOURNEES DU MATRIMOINE 2022 pour l’Ile de France. Elle est née le 13 septembre 1909 dans le 14e arrondissement.
Son œuvre, largement tournée vers la figure féminine, passe par de multiples phases et porte les traces des bouleversements du 20e siècle qu’elle traverse. Ses figures cubo-surréalistes en détresse des années 1930-1940 se transforment en femmes mélancoliques et pensives dans l’après-guerre, une période charnière dans son œuvre.

Le matrimoine et le patrimoine doivent constituer notre héritage culturel commun

À toutes les époques, des femmes ont créé et joué un rôle dans l’histoire, faisant fi des pressions sociales et défendant la cause des femmes. Très reconnues de leur vivant, elles ont été effacées après leur mort.
Leurs œuvres n’ont pas été transmises aux générations suivantes ou bien ont été récupérées par les hommes de leur entourage (mari, père ou frère).
Sortir ces créatrices de l’oubli et les célébrer, c'est faire acte de militance féministe pour démontrer qu'à toutes les époques et de tous temps, comme encore aujourd'hui, les créatrices doivent avoir la place qu'elles méritent dans notre histoire.

Ce Matrimoine retrouvé fait le pont entre les créatrices d'hier et celles d'aujourd'hui qui n'ont plus l'impression d'être des « pionnières » mais des héritières fières de leurs « mères » artistes.
Il permet aussi aux jeunes générations de se projeter dans des carrières en ayant des modèles féminins, et démontre que les femmes artistes ont toujours existé...

Historiquement, le Matrimoine désigne l'héritage des biens culturels des femmes et la transmission de leurs œuvres. Ce mot, que certains qualifient de « néologisme », appartenait à la langue française mais a été retiré au XVIIe siècle. Sa disparition a eu pour conséquence de faire tomber dans l'oubli les créatrices mais aussi leurs œuvres.

« L’invisibilité des femmes artistes et créatrices du passé et du présent nie leur rôle, leur talent et leur réussite. Couplée à des discriminations structurelles qui les écartent des postes de pouvoir ; les femmes occupent alors une place particulièrement précaire dans un milieu déjà instable.
Les Journées du Matrimoine mettent en lumière ces femmes et sensibilisent le public, notamment les jeunes générations, à la création artistique féminine. » explique Marie Guérini, coordinatrice générale de l’événement pour HF Ile de France.

Les Journées du Matrimoine en rendant à nouveau visibles les œuvres oubliées des femmes du passé les intègrent à notre héritage global et réparent une injustice.

La campagne de Crowdfunding mise en place en 2021 autour des actions Matrimoine permet la prise en compte de certains frais engagés par les porteuses de projet en 2022.

Informations pratiques :
- Le site HF Île-de-France : www.hf-idf.org
- Facebook : https://www.facebook.com/HFiledefrance/
#onnestpasquedesmuses


AQ
Mercredi 7 Septembre 2022
Lu 231 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 75

Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements