Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Disparition programmée d’une salle de spectacle dédiée au conte au Havre

L’Iliade – Maison des Arts du Récit, implantée dans les Quartiers Sud du Havre, va devoir fermer ses portes après 5 ans d’existence, à la fin du mois de juin 2009. L’objectif de l’Iliade était de développer un ensemble d’activités autour des Arts du récit.


Nous avons réussi, malgré un budget relativement faible, à asseoir notre lieu de programmation (doublement du nombre de représentations en 4 ans, développement des accompagnements à la création), à développer les projets « hors les murs » et les actions culturelles (notamment en direction de scolaires et de publics dits « en difficulté »), et à mettre en place un pôle d’information et de conseil.

Or, en 2008, la DRAC nous a annoncé son désengagement partiel (- 50% de la subvention qu’elle nous accordait). Grâce notamment aux nombreux soutiens que nous avions reçus, nous avons pu obtenir une aide exceptionnelle de la part du Ministère de la Culture, dans le cadre de l’année européenne de la diversité, nous permettant de relancer une programmation entre octobre et décembre 2008. Cela n’a cependant pas permis de conserver nos activités hors les murs, ni notre pôle ressources.

Malheureusement, aujourd’hui, la situation continue à s’empirer. En effet, en février dernier, nos partenaires financiers nous ont annoncé que nous devions redéfinir notre projet, excluant toute programmation régulière dans le lieu.
L’Iliade deviendrait une structure aux contours encore très flous, axée sur la mise à disposition de salle pour des créations, la transmission, l’action culturelle.
Pourtant, tous nous avaient affirmé leur soutien à une structure oeuvrant en faveur de la diffusion du conte, genre peu représenté dans les programmations de salles de spectacle « classiques ». Ce brusque revirement nous a donc plongés dans l’expectative la plus totale.
En outre, malgré l’annonce de la part des tutelles d’une volonté de concertation, nous sommes sans aucune nouvelle de leur part, malgré les courriers et les interrogations formulées par notre structure.
Les seuls éléments que nous ayons sont que nous n’aurons que peu de moyens pour faire fonctionner cette nouvelle structure. En outre, le département nous a annoncé son désengagement progressif (- 50% en 2009, et plus aucune aide en 2010) ; il semblerait que nous n’ayons que 50% de la subvention DRAC qui nous est habituellement allouée.

La situation actuelle est la suivante :
- 50% des emplois de l’association sont d’ores et déjà détruits ; les départs ne peuvent être remplacés faute de moyens. Il ne reste donc plus que 2 personnes, pour un équivalent temps plein de 1,5, pour faire fonctionner la structure.
- Notre budget est quasiment divisé par 2, entre les fortes diminutions de subventions de fonctionnement, mais aussi la diminution des crédits transversaux et des aides aux projets. Pourtant, les charges fixes (loyer, taxe foncière, fluides, etc.), ne cessent, elles, d’augmenter.
- Les emplois indirects (intermittents du spectacle et formateurs) et l’économie locale générée (prestataires de services…) sont également menacés.

Cela entraine également la diminution de la diffusion de spectacles de conte, pourtant peu représenté au sein des salles de spectacle « classiques », notamment dans la région Haute-Normandie ; mais également la disparition d’une salle de spectacle au Havre, pourtant déjà peu riche en terme d’offre
culturelle.
Pourtant, l’originalité du projet de l’Iliade, son soutien aux conteurs et à la discipline du conte par la diffusion, l’accompagnement à la création, les résidences ; le travail avec les scolaires et les structures sociales et socioculturelles, son implantation dans un quartier difficile et en pleine mutation, l’implantation sur le territoire régional, en ont fait un des acteurs repérés du conte en Haute-Normandie et sur le territoire national.
Nous comprenons d’autant moins cette situation que les bilans d’activités des premières années d’existence sont très positifs, tous soulignent la bonne gestion de la structure, la situation financière est saine, et surtout nous effectuons un travail important sur les publics (plus de 90% de taux de remplissage des différentes manifestations organisées). Le public et les artistes ont d’ailleurs signifié en nombre leur inquiétude quant à notre disparition.
Delphine Beyrand,
Administratrice

Maison des Arts du Récit
74, Bd Amiral Mouchez
76600 Le Havre
02 35 30 71 70
Fax : 02 35 26 15 86
www.iliadeartdurecit.com


pierre aimar
Mardi 21 Avril 2009
Lu 417 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 62



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



Versailles

Versailles


Pouchain emiliani

Pouchain emiliani


Lizt en Provence

Lizt en Provence


Photaumnales

Photaumnales