Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Concert Eliane Radigue au Collège des Bernardins, Paris, les 22 et 23 novembre 2013

Eliane Radigue a déjà été invitée par le Festival d’Automne à Paris… en 1974. A l’époque, c’est au moyen du synthétiseur qu’elle s’attachait à explorer les merveilleux pouvoirs du «son continu» (drone, ou «bourdon») –ses œuvres de l’époque étant devenues des références pour plusieurs générations de musiciens électroniques.


Depuis 2001, elle a beau avoir radicalement bouleversé sa pratique (abandonnant le synthétiseur pour collaborer avec des instrumentistes), elle n’a pas devié de sa ligne: les deux cycles fleuves présentés dans la nef du Collège des Bernardins –comprenant plusieurs créations élaborées avec ses interprètes d’élection –sont autant d’invitations à se laisser happer par le pur phénomène sonore. Exaltant les infinies ressources de ses différents alliages d’instruments, jouant de toutes leurs propriétés harmoniques et acoustiques, la musique d’Eliane Radigue, contemplative, immersive et intensément recueillie, a comme peu d’autres la vertu d’arrêter le temps, et de dilater l’espace. C’est aussi en ce sens qu’elle se rattache au minimalisme.
Coréalisation Collège des Bernardins (dans le cadre ducycle«Alterminimalismes»); Festival d’Automne à Paris. Avec le concours de la SACEM.

Vendredi 22novembre 2013, 20h
Occam IV, pour alto / Occam River I, pour birbyne et alto /Occam Delta IV, pour tuba, violoncelle et harpe* / Occam Delta V, pour clarinette basse, tuba, violoncelle et harpe* /Occam Hexa I, pour clarinette basse, tuba, alto, violoncelle et harpe* (* Créations)

Samedi 23 novembre 2013,20h
Naldjorlak I pour violoncelle,II pour deux cors de basset,III pour violoncelle et deux cors de basset
Avec Charles Curtis, violoncelle; Rhodri Davies,harpe; Julia Eckhardt, alto; Robin Hayward, tuba; Bruno Martinez, cor de basset; Carol Robinson, birbyne, cor de basset et clarinette basse.

Eliane Radigue

Née en 1932, Éliane Radigue s'initie à la musique concrète dans les années 1950 en devenant l'élève de Pierre Schaeffer au Studio d'essai. En 1967, elle est l'assistante de Pierre Henry et participe notamment à l'élaboration de son Apocalypse de Jean.

Les premières pièces qu'elle compose alors marquent déjà une distance par rapport aux principes de la musique concrète : plutôt que d'entrechoquer des objets sonores, cette musique se constitue par superposition de notes tenues (bourdons ou drones) lentement évolutives, réalisées d'abord avec des larsens, puis au synthétiseur. Le modèle ARP2500 sera son principal outil de travail pendant plus de trente années de travail solitaire au cours desquels elle compose patiemment des œuvres minimales, souvent très étendues dans la durée : Geelriandre (1972), Psi 847(1972), Adnos (1974). En 1974, elle se convertit au bouddhisme tibétain et suit l'enseignement du maître Pawo Rinpoche. Après l'avoir brièvement laissée de côté, elle reprend sa production musicale avec des œuvres comme Adnos II (1979), la Trilogie de la Mort (1985-88) –triptyque marqué par le décès de son fils Yves Arman –, Jetsun Mila (1986) ou L'Île Resonante (2001), sa dernière œuvre sur bande. Depuis 2004, date de composition de Elemental II pour basse électrique (Kasper Toeplitz), Éliane Radigue se consacre exclusivement à un travail instrumental qui prolonge sans rupture esthétique son œuvre électronique. Pour la compositrice, qui a toujours travaillé seule, l'étroite collaboration avec les interprètes durant le processus de composition est une révélation. En juin 2011 à Londres, Sound and Musica rendu hommage à l'ensemble de son œuvre.

Pratique

Collège des Bernardins
20 rue de Poissy
75005 Paris

Tarifs : De 15€ à 25€.
Renseignements et réservations :
www.collegedesbernardins.fr
www.festival-automne.com
Téléphone : 01 53 45 17 17


Afficher Collège des Bernardins sur une carte plus grande



Pierre Aimar
Lundi 7 Octobre 2013
Lu 158 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Sublime baroque - 10/08/2018

1 2 3 4 5 » ... 84



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



Versailles

Versailles


Pouchain emiliani

Pouchain emiliani


Lizt en Provence

Lizt en Provence


Photaumnales

Photaumnales