Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Colloque international : Une musique française après 1945 ? au CNSMD de Lyon, du jeudi 3 au vendredi 5 mars 2011

Se situant dans une dynamique de recherche propre à un lieu de fabrication du sensible, le Conservatoire national supérieur musique et danse de Lyon organise un colloque international dont le sujet est : Une musique française après 1945 ? – du jeudi 3 au vendredi 5 mars 2011 au CNSMD de Lyon.


Iannis Xenakis et Olivier Messiaen, 1984 © Les Amis de Xenakis
Iannis Xenakis et Olivier Messiaen, 1984 © Les Amis de Xenakis
Ce sera l'occasion d'accueillir de grands témoins : Gilbert Amy, Hugues Dufourt et François-Bernard Mâche... Nous espérons partager à notre manière d'un état des lieux tout en privilégiant l'interdisciplinité, offrir un nouvel espace de réflexion collective par la réunion de spécialistes et l'intervention de chercheurs, enseignants et instrumentistes et dégager de nouvelles voies dans la recherche.

Pour cette année 2011, le colloque met l'accent sur certaines questions, parmi lesquelles :
• Une ou des musiques françaises ?
• La musique française comme modèle ?
• Une école française d’interprétation ?
• Un style français : orchestration, timbre, texture, … ?
• Composer avec/pour/contre la langue française ?

Conformément à l’identité du CNSMD de Lyon, le déroulement même du colloque sera musicalement rythmé autour des partitions de Olivier Greif, Henri Dutilleux, Iannis Xenakis, Tristan Murail, François-Bernard Mâche, Olivier Messiaen..., sans compter trois concerts donnés :
• jeudi 3 mars, à 20h30, en salle Varèse, concert inaugural avec l'atelier XX-21
• vendredi 4 mars 20h30, en salle Darasse, récital de la classe d'orgue
• samedi 5 mars 17h, en salle Varèse, récital de piano avec les Vingt regards sur l'Enfant Jésus d'Olivier Messiaen

Une musique française après 1945 ?

Si les années de l’immédiat après-guerre voient naître, notamment autour des cours d’été de Darmstadt, l’idée d’un style musical international, refusant les particularités historiques et géographiques pour se concentrer autour de l’héritage de la seconde école de Vienne, il convient, en ce début de XXIe siècle, de questionner la pertinence et la réalité de cette utopie, fondatrice de nombreux courants esthétiques et musicaux dont certains perdurent encore aujourd’hui.

Parallèlement à cette tentative se développe un mouvement de diversifi cation et de métissage des langages, élaboré parfois en résistance vis-à-vis de la doxa sérielle, parfois dans l’indifférence vis-à vis-d’elle, parfois en en revisitant les données, sans que le processus d’émancipation qu’il représentait ne conduise à une renaissance des écoles nationales.

Ainsi peut-on se demander si la notion même de « musique française », très utilisée dans les périodes précédentes, a encore un sens ou si elle s’est diluée dans cette tentative de constitution d’un langage musical à vocation internationale, pour ne plus renaître, même lorsque l’entreprise se fut révélée vaine.
Emmanuel Ducreux, chef du département de culture musicale et coordinateur

jeudi 3 mars

14h : Trio d'Olivier Greif par le Trio L
• Entre mémoire et cosmopolitisme : un espace de création musicale chez Philippe Hersant, Olivier Greif et Jean-Louis Florentz par Jean-Marc bardot
• L'Opéra français dans le sillage de Jeune France : Andrea del Sarto de Daniel-Lesur (1969) par Cécile Auzolle
• Dutilleux est-il debussyste ? par Jean-Jacques Benaily

16h : Trois préludes pour piano d'Henri Dutilleux
• L'empreinte de la démarche concrète de Pierre Schaeffer dans Lumina d'Ivo Malec et Subgestuel de Gilles Racot par Gilles Cabanes
• La musique concrète : une école française. Un modèle ? par Sandrine Lopez-Ferrer

20h30 : concert inaugural avec l'atelier XX-21, salle Varèse, entrée libre
Fabrice Pierre, direction
Françoise Rivalland, cymbalum
Amandine Trenc, soprano
Guillaume Tétu, cor
H. Dutilleux : Mystère de l'instant pour cordes, cymbalum et percussions
G. Grisey : Quatre chants pour franchir le seuil pour voix de soprano et 15 instruments
G. Amy : Le temps du souffl e III pour cor solo et ensemble

vendredi 4 mars

9h30 : Rebond A / Nomos Alpha de Iannis Xenakis
• Les musiques pour le ballet de l'Opéra de Paris par Florence Poudru
• Le Centre français d'humanisme musical par Pascal Terrien
• Le Conservatoire de Paris entre 1945 et 1968 : lignes de force, paradoxes et enjeux d'une institution séculaire à l'heure du modernisme par Pierre-Arnaud le Guerinel

13h30 : pause musicale
• Ecrire une musique en marge de la langue française par Philippe Gouttenoire
• Comment langue poétique et discours musical peuvent résonner : à propos de Mezza Voce sur des textes d'Anne-Marie Albiach par Jean-Pascal Chaigne
• L'expérience d'un compositeur face à la voix, au texte et à la langue par Robert Pascal

16h : Etudes n°5 de Maurice Ohana - La Mandragore de Tristan Murail
• Proposition pour une autre lecture de l'oeuvre de Pierre Boulez, Le marteau sans maître, par Tijana Popovic Mladjenovic
• L'école spectrale française par Pierre-Albert Castanet
• Tristan Murail : la possibilité d'un piano spectral ? par Emmanuel Ducreux

20h30 : récital de la classe d'orgue, amphithéâtre Darasse, entrée libre
classe d'orgue du CNSMD de Lyon avec la participation de Gabriel Marghieri
Pierre Vidal : « Nun Ra Thöt »
Jean-Louis Florentz : Pleurs de la Vierge
Chant des fl eurs
Extraits des Laudes
Benoît Mernier : Invention II
Bernard Focroulle : Toccata
Valéry Aubertin : Sonate n°1
Jean-Luc Etienne : Flautado - Batalla
Jean-Pierre Leguay : Sonate III Final

samedi 5 mars

9h30 : Phénix de François-Bernard Mâche et Moi Jeu de Bruno Mantovani
10h :
• Messiaen pédagogue par Loïc Mallié
• La classe d'harmonie d'Olivier Messiaen : histoire et méthodes par Yves Balmer et Christopher Murray
13h30 : Les Chants de Linos d'André Jolivet
14h :
• La fi n du jeu perlé : le piano français à l'épreuve de l'internationalisation (1945-1970) par Rémy Campos
• La dimension mélodique chez Messiaen, Jolivet et Dutilleux : un refus de la modernité ? par Etienne Kippelen
• Jean-Louis Florentz : une musique française vers l'esthétique de la mondialisation par Guillaume le Dréau
17h : Ving regards sur l'Enfant Jésus (extraits) d'Olivier Messiaen, par Justine Leroux, piano


Pierre Aimar
Jeudi 17 Février 2011
Lu 1561 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Sublime baroque - 10/08/2018

1 2 3 4 5 » ... 84



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



Versailles

Versailles


Pouchain emiliani

Pouchain emiliani


Lizt en Provence

Lizt en Provence


Photaumnales

Photaumnales