Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Colère et dégoût de milliers de fans de Tintin qui menacent de boycotter les adaptations cinématographiques de Spielberg.

Les gestionnaires de Tintin s’acharnent sur Bob Garcia, auteur français de cinq petites études tintinophiles, et ordonnent la saisie-vente de ses biens.
Rappel des faits : en 2005 et 2006, l’association loi 1901 Promocom a publié cinq petites études tintinophiles de l’écrivain Bob Garcia (« Jules Verne et Hergé d’un mythe à l’autre », « Tintin à Baker Street », « Tintin au pays du polar », « Hergé la bibliothèque imaginaire », « Hergé et le 7ème art »), tirées en moyenne chacune à 500 exemplaires en moyenne,


Bob Garcia
Bob Garcia
et ayant pour but de faire mieux connaître Tintin auprès du plus jeune public. Deux de ces ouvrages contiennent une trentaine de vignettes de Hergé au titre de la courte citation graphique et conformément à la convention de Berne de 1974 (ratifiée par la France), afin d’illustrer le propos. Les autres n’en contiennent aucune.

Ni Promocom, ni Bob Garcia n’ont gagné un centime, ni en salaire ni en droit d’auteur, avec ces publications quasi confidentielles et auto-financées.
Pourtant Nick Rodwell, l’actuel ayant-droit de Hergé a aussitôt attaqué Bob Garcia et l’association Promocom pour faire interdire ces ouvrages.
Un premier jugement – rendu le 22 mai 2008 par le tribunal de Nanterre, près de Paris – a admis le principe de la courte citation graphique et donné raison à Bob Garcia sur ce point.
Moulinsart a aussitôt fait appel de cette décision.
Le jugement en appel – rendu le 17 septembre 2009 par le tribunal de Versailles, également près de Paris – infirme le principe de courte citation graphique et condamne Bob Garcia à payer la somme astronomique de 40 000 euros (plus les dépens) pour atteinte au droit moral de l’auteur et atteinte aux droits patrimoniaux, sur des arguments plus que contestables (on lui demande par exemple de retirer des images de Tintin de l’ouvrage « Jules Verne et Hergé d’un mythe à l’autre » qui n’en contient aucune !)
Bob Garcia, qui est insolvable, a proposé par voie d’avocat une solution de conciliation à Moulinsart (étalement du règlement). En réponse, Moulinsart a fait savoir par voie de presse qu’elle cherchait une « solution humaine » à ce « regrettable incident » et a envoyé le même jour à Bob Garcia un commandement de payer avec saisie-vente de ses biens, au plus tard le 11 novembre 2009…
Bob Garcia vit donc depuis cette date dans l’angoisse de l’arrivée des huissiers qui peuvent vider sa maison et son compte en banque déjà exsangue. Des milliers de fans lui témoignent quotidiennement leur soutien.
Sous prétexte de défendre Tintin, l’ayant-droit Nick Rodwell, dont la sinistre réputation n’est plus à faire, accumule les menaces, pressions, procédures et insultes personnelles envers les passionnés de Tintin et associations de tintinophiles.
Tandis que Steven Spielberg et Peter Jackson s’apprêtent à sortir une adaptation cinématographique des Aventures de Tintin, on s’interroge sur le but réel recherché par Rodwell et Moulinsart. En focalisant ainsi la rancœur et la haine de tous les fans de Tintin, Rodwell cherche-t-il à nuire à Steven Spielberg ? Le bruit court sur le web que cette affaire cacherait un différent plus profond entre le génial réalisateur du très tintinesque Indiana Jones, et le gestionnaire de l’œuvre de Hergé. Bob Garcia – lui-même fan de Tintin et de Spielberg – ne tient pas à jouer le bouc émissaire et veut dénoncer les pratiques absurdes et cruelles de Rodwell…

Lire « Commandement de payer aux fins de saise-vente »
Consulter « Dossier de presse affaire Garcia-Moulinsart »


pierre aimar
Mardi 17 Novembre 2009
Lu 840 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 62



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



Versailles

Versailles


Pouchain emiliani

Pouchain emiliani


Lizt en Provence

Lizt en Provence


Photaumnales

Photaumnales