Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Buffonneries. Exposition au Cabinet d'amateur, Paris, du 16 janvier au 2 février 2014

Dans la lignée des expositions « Bestiaire & Bestioles » en 2009, « Bestiaire & Bestioles (Part II) » en 2012 et « Bestiarium Urbanus » en 2013, le cabinet d'amateur a demandé à douze artistes de revisiter l'Histoire naturelle de Buffon.


Ricardo Mosner: "EL Extraño Mundo de R.M.", 2014, technique mixte/gravure de Buffon, 21,5x13,5 cm
Ricardo Mosner: "EL Extraño Mundo de R.M.", 2014, technique mixte/gravure de Buffon, 21,5x13,5 cm
Buffon est surtout célèbre pour son œuvre majeure, l’Histoire naturelle, générale et particulière, avec la description du Cabinet du Roy, en 36 volumes parus de 1749 à 1789, plus huit autres après sa mort, grâce à Lacépède. Il y a inclus tout le savoir de l’époque dans le domaine des sciences naturelles. C’est dans cet ouvrage qu’il relève les ressemblances entre l’homme et le singe. L’attention que Buffon accorde à l’anatomie interne le place parmi les précurseurs de l’anatomie comparative. « L’intérieur, dans les êtres vivants, est le fond du dessin de la nature », écrit-il dans les Quadrupèdes.

L’Histoire naturelle, qui devait embrasser tous les règnes de la nature, ne comprend que les minéraux et une partie des animaux (quadrupèdes et oiseaux). Elle est accompagnée d’une Théorie de la Terre, de Discours en forme d’introduction, et de suppléments parmi lesquels se trouvent les Époques de la nature, un des plus beaux ouvrages de l’auteur.

Parmi ses collaborateurs, il faut citer, pour les quadrupèdes, Louis Jean-Marie Daubenton, qui se chargea de la partie des descriptions anatomiques, remplacé plus tard, pour les oiseaux, par Philippe Guéneau de Montbeillard, auquel s’adjoignent, à partir de 1767, Barthélemy Faujas de Saint-Fond, l’abbé Bexon et Charles-Nicolas-Sigisbert Sonnini de Manoncourt.

Buffon attachait beaucoup d’importance aux illustrations, qui furent assurées par Jacques de Sève pour les quadrupèdes et François-Nicolas Martinet pour les oiseaux. Près de 2000 planches parsèment en effet l’œuvre, représentant les animaux avec un fort souci esthétique et anatomique, dans des décors oniriques et mythologiques.

Avec :

Bault, Arnaud Boisramé, Codex Urbanus, Patricia Erbelding, Joanna Flatau, Patrick Jannin, Dominique Larrivaz, Levalet, Hélène Lhote, Ricardo Mosner, Paella, Pole Ka

Pratique

Cabinet d'amateur
12 rue de la Forge Royale
75011 Paris

du mardi au samedi de 14 à 19 h et le dimanche de 14 à 17 h


Pierre Aimar
Jeudi 16 Janvier 2014
Lu 94 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...