arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Biennale interculturelle «De Nord en Sud». Visite en fête du Pays Sud-Grésivaudan ! du 10 juin au 8 juillet

A coeur de l’Isère, entre Saint-Antoine l’Abbaye, Saint-Marcellin et Pont-en-Royans, c’est tout le Pays Sud-Grésivaudan qui revêt ses plus beaux atours. Du 10 juin au 8 juillet à l’occasion de la biennale interculturelle «De Nord en Sud», une visite déambulatoire inédite des plus beaux sites du patrimoine culturel du territoire s’ouvre aux visiteurs et touristes.


Le principe ? Des comédiens, poètes, sociologues, danseurs, musiciens et autres artistes contemporains marocains investissent les hauts lieux du patrimoine local. Lieux de scènes et sites touristiques se confondent pour des représentations inattendues : débat dans la chapelle du couvent des Carmes à Beauvoir-en-Royans, cinéma au Grand-Séchoir à noix à Vinay, concert dans la cour du château de l’Arthaudière à Saint-Bonnet de Chavagne.

Une rencontre culturelle exceptionnelle, une programmation «2 en 1» grâce à une affiche artistique originale et une découverte des sites touristiques les plus prestigieux du Sud- Grésivaudan. Un rendez-vous à ne pas manquer !

C’est au fil de routes sinueuses, à mi-chemin entre Grenoble et Valence, que le visiteur découvre les paysages saisissants du Pays Sud-Grésivaudan. Ce territoire insoupçonné se dessine entre le parc naturel de Chambaran aux emblématiques forets de châtaigniers et la réserve naturelle des plateaux du Vercors. Des villes de renom comme Saint-Marcellin, célèbre pour son fromage du même nom et villages médiévaux se succèdent et se dressent sur des sites parfois invraisemblables à l’image des maisons suspendues construites à l’aplomb de la rivière de la Bourne ! Les balades à pieds, à vélo ou en voiture ouvrent sur des paysages hétéroclites et surprenants : vallée étroite et pittoresque des gorges du Nan ou de la Bourne, canyon des Ecouges, cirque verdoyant au micro climat méditerranéen de Choranche. Des itinéraires touristiques saisissants et parsemés de tunnels et points de vus insaisissables sur la vallée de l’Isère et autres massifs du Vercors. Du 10 juin au 8 juillet prochains, tous les regards vont se tourner sur un territoire riche qui accueille, à l’occasion de la biennale interculturelle «De Nord en Sud» plus d’une trentaine d’artistes marocains. Une mise en scène exceptionnelle du Pays Sud-Grésivaudan ! Du couvent des Carmes de Beauvoir-en-Royans, à l’abbatiale Saint- Antoine en passant par la route étroite menant sur le plateau de Presles, les secrets du patrimoine naturel et culturel inscrits dans l’histoire des Dauphins de France et grands pèlerinages se dévoilent aux visiteurs autour du Maroc. Concerts, projections cinéma, danses, poésie... un programme sur-mesure. Avis aux visiteurs avides de curiosités, le Pays Sud-Grésivaudan offre une visite guidée pas comme les autres des châteaux, églises et autre patrimoine rurale…

Saint-Antoine l’Abbaye, premier label «plus beaux villages de France» en Isère

St-Antoine l'abbaye © DR
St-Antoine l'abbaye © DR
Aux portes de la Drôme, ce village médiéval est désormais classé parmi les «Plus Beaux Villages de France». Considéré comme un des joyaux incontournable du patrimoine rhônalpin, il a été un haut lieu de pèlerinage et de «guérison» pendant des siècles. Le site de Saint-Antoine est aujourd’hui inscrit au titre des Monuments Historiques. Le 11 juin, l’écho des danses contemporaines et musiques inspirées de la culture Gnawa traditionnelle marocaine sur la scène «De Nord en Sud » se déplaceront de manière déambulatoire dans l’enceinte de l’abbaye gothique depuis le parvis jusqu’au chevet de l’imposante église gothique. Les rythmes et pas des danseurs résonneront jusque dans les maisons de torchis et de galets du centre du village, les anciennes échoppes, la halle médiévale dans les goulets jusqu’aux autres ruelles moyenâgeuses à demi-ouvertes. Une rencontre inédite avec le site prestigieux de Saint- Antoine et la culture Gnawa qui, au Maroc avec ses rituels, guérit l’âme et le corps.

• Inauguration de la biennale – Danse contemporaine & musique transe Gnawa – création «Miraj» #2
Le samedi 11 juin à 21h30. Rendez-vous sous le porche de la mairie à Saint- Antoine l’Abbaye. Gratuit tout public.

Le couvent des Carmes à Beauvoir-en-Royans, berceau de l’histoire des Dauphins et nouveau lieu de rencontre patrimoniale et artistique

Couvent des Carmes © DR
Couvent des Carmes © DR
Construit au 14e siècle, le couvent des Carmes récemment restauré s’érige sur le site de l'ancien château, résidence des Dauphins, seigneurs du Dauphiné. Aujourd’hui, le site a fait peau neuve autour de ces vestiges inestimables de l’histoire de la région. Il accueille désormais les visiteurs dans un lieu d’accueil où art et culture se côtoient : musée delphinal, maison de la flore, jardin médiéval… À visiter au gré d’une balade en famille, le 22 juin par exemple à l’occasion d’une discussion ouverte et d’un débat sur l’interculturalité, mémoire et exil. Un échange animé par Abdellatif Chaouite, ethno-sociologue marocain, en résonance avec les événements actuels au Maghreb. Le choix du couvent des Carmes comme site d’accueil de cette rencontre n’est pas innocent et invite à la réflexion.

• Conférence : Echos du «printemps arabe» au Maroc Le mercredi 22 juin à 18h - Entrée gratuite sur réservation uniquement.
Contact : 04 76 38 21 18 /

aisg@sud-gresivaudan.org

Pont-en-Royans et ses maisons suspendues : LA curiosité du Royans au coeur du Parc du Vercors

Pont en Royans © DR
Pont en Royans © DR
Inscrites aux Monuments Historiques depuis 1944, les Maisons suspendues enserraient au XV e et XVI e siècle les deux côtés de la rivière. Ces maisons à l’origine habillées de hêtres et de châtaigniers des forets de Chambaran restent plantées dans la roche tels des vestiges iconoclastes d’une vie alors organisée autour de la Bourne. Stendhal aimait d’ailleurs à venir visiter un de ses amis. Une rareté architecturale désormais incontournable du village de Pont-en-Royans. Le jardin verdoyant au pied de la falaise avec ses bassins en eau et sa cascade, est un point de vue unique et un espace de détente et de loisirs chéri des touristes. Un site idéal pour faire raisonner les textes imprégnés de poésie «urbaine» du groupe Haoussa, une scène idéale également pour fêter la musique soufie des Aïssaouas de Meknès dans un décor taillé dans le «rock».

• Haoussa - le mardi 21 juin pour la fête de la musique à 21h30.
Entrée libre et gratuite - Contact : 04 76 36 17 36
• Aïssaouas de Meknès, troupe Errakb Al Aïssaouï Al Ismaïli - le vendredi 8 juillet, concert de clôture à 23h.
Entrée libre et gratuite - Contact Office de Tourisme de Pont-en-Royans : 04 76 36 09 10

Château de l’Arthaudière à Saint-Bonnet de Chavagne

Chateau de l'Arthaudiere © DR
Chateau de l'Arthaudiere © DR
Le château classé aux Monuments Historiques depuis 1991 est situé sur les hauteurs de la commune de Saint-Bonnet de Chavagne. Témoin d'une architecture Renaissance et de la grandeur passée de deux familles de seigneurs locaux, il est marqué par l’empreinte architecturale du Moyen-Âge au XIXe siècle. Une visite à travers le temps et une balade apaisante dans les jardins florissants disposés en terrasses. C’est au coeur des trois corps de bâtiments disposés en "U" dans la cour, que les musiciens du duo de musique arabo-andalouse accorderont violon et violoncelle le 26 juin. L’exposition Surveillé(e)s plantera également son décor à partir du 18 juin jusqu’à septembre pour une déambulation sur les pistes de l’Art contemporain marocain. Un mélange des genres surprenant pour une visite entre histoire de France et arts marocains. Dans ces murs résonneront aussi les thèmes inoubliables d’Enio Morricone revisités par un joueur de oud (instrument traditionnel arabe).

• Duo de musique arabo-andalouse «8 cordes au dessus de la Méditerranée» Le dimanche 26 juin à 17h - Entrée libre et gratuite. Contact château de l’Arthaudière : 06 10 58 48 13
• Exposition «Surveillé(e)s», déambulations sur les pistes de l’Art contemporain marocain Le samedi 18 juin à 18h30. Entrée libre. Ouvert de juin à septembre. Renseignements : 04 76 38 63 88

Grand séchoir de Vinay © DR
Grand séchoir de Vinay © DR
Grand-Séchoir de Vinay, symbole d’un savoir-faire ancestral

Vinay n’est rien d’autre que LA capitale de la noix de Grenoble et la première à posséder une appellation d’origine contrôlée, depuis 1938. De la Savoie aux portes de la Drôme, c’est 6 500 hectares de vergers qui défilent le long de la vallée de l’Isère. Le Grand-Séchoir retrace toute l’histoire des hommes qui ont fait la renommée de la noix de Grenoble, symbole du savoir-faire de cette spécialité locale. C’est au coeur d’une ferme contemporaine et rénovée que le visiteur part à la découverte du musée. Un site incontournable de la culture locale qui mettra à l’honneur la culture marocaine avec une programmation de concerts, projections de films amateurs et de cinéastes de renoms.

• Trio Jazz transe Gnawa – création «Miraj» #1 (avec trois des musiciens fondateurs de Gnawa Diffusion) Le dimanche 12 juin à 20h30 en plein air sur le parvis du Grand-Séchoir Entrée gratuite. Contact : 04 76 36 36 10
• Vues du Maroc - Projections de films d’archives et films amateurs inédits tournés au Maroc Le mardi 28 juin à 21h - Entrée libre et gratuite. Contact : 04 76 36 36 10 / Site : adlibitum.sud-gresivaudan.org
• Projections «Le temps des camarades» de Mohamed Chrif Tribak et autres courts-métrages Le mardi 5 juillet à 21h - Entrée libre et gratuite. Contact : 04 76 36 36 10


Pierre Aimar
Mardi 31 Mai 2011
Lu 614 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 63



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine