arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Bach, Haendel et Telemann par Le Caprice Baroque, 11 Mars 2012 à l'église Saint-Pierre de Saint-Chamond

Le Caprice Baroque est un ensemble spécialisé principalement dans l’interprétation des répertoires du XVIIIème siècle pour flûtes à bec et traverso avec basse continue.


Bach, Haendel et Telemann par Le Caprice Baroque, 11 Mars 2012 à l'église Saint-Pierre de Saint-Chamond
Ses membres ont étudié la musique ancienne dans les plus grands conservatoires européens ; il se produit dans de nombreux festivals (Folies Baroques d’Achères, Rencontres Musicales Baroques de Liège, Festival Ars Ramovs - Slovénie, Festival Toscano di Musica Antica - Italie, Musique en Breysse - Auvergne…).
Le Caprice Baroque propose un concert autour des personnalités très différentes des trois grands compositeurs d'origine germaniques que furent Georg Philipp Telemann, Georg Friedrich Haendel et Johann Sebastian Bach. Œuvres instrumentales, airs et extraits de cantates permettent de mieux percevoir ce qui unit, mais aussi ce qui distingue, ces trois géants de la musique.

Avec Béatrice Gobin, soprano
Clémence Grégoire, flûtes à bec et traverso
Gayané Doneyan, flûtes à bec
Ronald Martin Alonso, viole de gambe
Fabio Antonio Falcone, clavecin

Dimanche 11 Mars 2012 à 17h00
Eglise Saint-Pierre
Saint-Chamond (42400)
Réservations, renseignements sur amisdesorgues.free.fr
ou téléphone : 04 77 22 01 32


Jean-Paul Ravel
Jeudi 22 Décembre 2011
Lu 723 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 85



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !

9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !
.
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo P.A. : Bonaparte à Valence ne lisant pas Sortir ici et ailleurs