arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Avignon Off, marionnettes : Mon nez, Cie Objet Sensible

Sur la trame de la comptine "Pirouette Cacahuète", Nathalie Della Vedova accompagnée de ses lunettes à volet, nous donne le ton et nous propose un spectacle drôle et inventif, sans tomber dans le "gnan-gnan".
Par Eric Jalabert publié dans www.vivantmag.fr


Sur un petit plateau surélevé, à la taille des jeunes spectateurs attentifs, nous suivons avec curiosité et intérêt les pérégrinations de ce facteur connu de tous. Il distribue son courrier aux petites maisons, comme la maison qui ronfle ou la maison téléphone, simples et originale, à l'image de ce joli spectacle.
On le sait bien... le facteur se casse le bout du nez, mais dans cette version, il rencontre différents personnages à qui il tente d'emprunter leur appendice.
La manipulation à vue et l'originalité des marionnettes, pleines de trouvailles et de générosité, laissent les enfants et leurs parents ébahis.
Les trés jeunes spectacteurs ( il y avait une petite fille de 18 mois dans la salle ce jour) sont restés très attentifs pendant tout le spectacle, accrochés à ces drôles de marionnettes...

Mon nez
par la compagnie Objet Sensible (38)
Marionnettes
Interprété par Nathalie Della Vedova.
Jeune public à partir de 2 ans
40 mn
A découvrir jusqu'au 31 juillet...


pierre aimar
Lundi 28 Juillet 2008
Lu 2076 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 94



Inscription à la newsletter



Sète, une île ancrée au soleil

Par Jacqueline et Pierre Aimar
64 pages - The BookEdition
Version papier ou numérique

Cliquez sur l'image. Achat sécurisé

Sète, île ancrée au soleil, offre une visite sortant des sentiers battus du tourisme habituel.
Les lieux d’exposition et les centres d’arts sont au cœur de cet opus. C’est la découverte de mondes artistiques contrastés que dévoile ce port qui ne vit le jour qu’en 1666. 
C’est à dire, hier.