arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


« Atteinte à la diversité des musiques actuelles ». Appel du 21 avril 2009 au MaMA, Bourges

Le secteur des musiques actuelles repose sur une économie plurielle et une diversité des initiatives artistiques et culturelles.
Dans le domaine des arts et de la culture en France, cet état de fait historique, constitue l’originalité, la complexité mais aussi le dynamisme du secteur des musiques actuelles.


L’équilibre entre les différentes initiatives économiques, artistiques et culturelles n’est possible que quand le processus démocratique fonctionne en permettant l’expression de la diversité. Ce processus commençait, certes péniblement, à trouver ses outils collectifs au travers de différentes démarches qui associaient l’ensemble des acteurs, les collectivités territoriales et l’État. Or, depuis la feuille de route donnée par le Président de la République en juillet 2007, cet équilibre, pourtant déjà mal en point, est totalement mis en danger au nom de l’idéologie de « l’homme économique » et des lois naturelles du marché, d’une part, et de la « révision générale » et comptable de l’intervention publique d’État, d’autre part.

Le laminage organisé des initiatives de service public et d’intérêt général a débuté et rentre dans une phase active avec la constitution en janvier du conseil pour la création artistique par le Président de la République, les orientations des « Entretiens de Valois » et l’application forcenée du principe de mise en concurrence systématique portée par l’Union européenne.

La quasi suppression par l’État de la ligne budgétaire 224 soutenant la transmission des savoirs et l’action culturelle, l’absence de dégels sur la ligne 131 liée à la création pour les lieux de musiques actuelles, la rationalisation des moyens autour de grands labels d’État dans un paysage dominé par le théâtre et la musique classique et le recentrage du dialogue avec les seules collectivités territoriales, laissent présager d’une disparition de tout un pan d’initiatives indispensables à la diversité artistique et culturelle des musiques actuelles.

C’est pourquoi, les présents signataires appellent à la mobilisation de ceux qui se reconnaissent d’un engagement quotidien pour la diversité artistique, pour l’égalité d’accès à la culture, pour le droit à l’expression de chacun et pour un aménagement territorial équitable participant du développement local.

Les présents signataires demandent à ce que les différentes initiatives, qu’elles soient publiques ou privées, participant d’une démarche de service public et d’intérêt général, relevant souvent d’une démarche d’économie sociale et solidaire, puissent se mener aussi bien au service des artistes amateurs que professionnels, dans une relation étroite avec les populations qui ne procèdent pas du seul acte de consommation.

Cet appel a pour but de rassembler tous ceux qui s’y reconnaissent et d’engager dans la durée une force d’opposition à ce processus antidémocratique de culture du résultat au seul service d’une société individualisée.

Contacts :
Grégory Jurado : 06.62.11.51.45
Patrick Bacot : 06.07.97.01.81
Manu Mondon : 06.74.25.12.88

Pour signer la pétition : www.mobilisationma.fr.st

Les premiers signataires sont :
- Le RIF (Réseaux en Ile de France)
- La FSJ (Fédération des Scènes de Jazz et de musiques improvisées)
- CD1D (Fédération des labels indépendants)
- La FEPPIA (Fédération des Editeurs et Producteurs Phonographiques Indépendants d’Aquitaine)
- La Fédurok (Fédération nationale des lieux de musiques actuelles et amplifiées)
- Férarock (Fédération des radios associatives rock)
- PATCH (Connexions amplifiées en Picardie)
- RAOUL (Réseau Associatif des Organisateurs et Utilisateurs des Lieux de musiques actuelles)
- RAMA (Réseau Aquitain des Musiques Actuelles)
- FRACAMA (Fédération Régionale des Acteurs Culturels et Associatifs des Musiques Actuelles)
- FNEIJMA (Fédération Nationale des Ecoles d’Influence Jazz et Musiques Actuelles)
- SMA (Syndicat des Musiques Actuelles)
- POLCA (Pôle régional musiques actuelles Champagne Ardenne)
- Le Pôle (Pôle de coopération des acteurs des Pays de la Loire)
- Avant Mardi (Réseau des musiques actuelles en Midi Pyrénées)
- PRMA (Pôle Régional des Musiques Actuelles en Poitou-Charentes)
- Rézo Parleur (Musiques actuelles en Franche Comté)
- Tréma (Territoire Régional et Musiques Actuelles)
- Zone Franche (Le réseau des musiques du monde)
- Réseau ressource (Réseau national des centres et lieux ressources)
- MAAR Bourgogne (Musiques Actuelles et Amplifiées en Région Bourgogne)
- ZICZAC en Lorraine (Fédération des acteurs musiques actuelles en grande région)


pierre aimar
Mercredi 22 Avril 2009
Lu 294 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 63



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !

9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !
.
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo P.A. : Bonaparte à Valence ne lisant pas Sortir ici et ailleurs