arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Arianna Savall le 13 janvier 2012 à l'église Saint-Romain, Miribel (01)

Arianna Savall est la fille du célèbre chef d’orchestre et musicien Jordi Savall et de la soprano Montserrat Figueras… et pourtant on la compare souvent à une « fée » comme si elle était tout droit tombée du ciel !


Normal, sa voix lyrique est d’une grâce indicible et d’une fragilité ténue que l’on pourrait imaginer être celle d’un ange, et elle joue de la harpe en sublimant le temps comme l’espace. En 2009, en plus de parcourir et conquérir l’Europe de concerts baroques en festivals de musiques anciennes, Arianna Savall crée avec son compagnon, Petter Udland Johansen, la formation Hirundo Maris, plus spécialisée dans leur création personnelle. Une ouverture immense de tous les possibles, qui laisserait à penser que, si elle l’interprétait, il y aurait
une version consacrée de « la Llorona » par l’Arpeggiata de Christina Pluhar, une autre par Lhasa, et enfin une dernière par Arianna Savall… à l’exacte rencontre de ces palettes très larges mais au beau milieu de leur point commun : l’envoûtement, le transport de l’âme…

Ensemble Hirundo Maris
Voix soprano et harpe Arianna Savall
Voix ténor et violon Petter Udland Johansen
Orgue Christer Lovold

Programme
Johann Sebastian Bach, Heinrich Schütz, Giovanni Girolamo, Kapsberger, Claudio Monteverdi, Samuel Scheidt

Tél : 04 78 55 80 20


Pierre Aimar
Mercredi 4 Janvier 2012
Lu 462 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 85



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !

9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !
.
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo P.A. : Bonaparte à Valence ne lisant pas Sortir ici et ailleurs