arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Après les vendanges, 17e festival d'automne du 29 octobre au 26 novembre 2016 à Vaison-la-Romaine, Lafare, Rasteau, Savoillans, Séguret, Travaillan et Villedieu

Tom Novembre à Vaison le 29 octobre !
Renseignements et Réservations : 04 90 46 99 57


Tom Novembre © DR
Tom Novembre © DR

Vaison la Romaine Samedi 29 octobre / 20h30 Théâtre du Village Vacances Touristra

Tom Novembre
Le Récital


Chanteur, compositeur, auteur, comédien, le frangin de Charlélie Couture se plait depuis trente ans à jouer tous les registres.
A 55 ans, cet inclassable assumé a écrit un nouveau spectacle à son image : décalé, farceur, burlesque, avec juste ce qu’il faut de mélancolie et de schizophrénie. Disons-le d’emblée, on adore son côté intello et vintage qui ne se prend pas au sérieux.

Treize ans après sa dernière prestation solo, on retrouve avec plaisir, intacts, sa chaleureuse et virtuose voix de baryton, son élégante prestance, son regard clair, son swing musical, son style décalé et farceur où se télescopent séquences burlesques et poésie. Entre Jacques Tati et les Monty Pythons, Bourvil et Franck Sinatra !

Après un passage remarqué au festival OFF d’Avignon, Tom Novembre peut se réjouir d’avoir totalement (re)conquis son public avec ce nouveau spectacle « Le Récital », accueillant près de 2000 spectateurs. Programmé l’année dernière au festival, l'artiste, victime d’un accident sans gravité, nous a fait défaut mais ce n’était que partie remise !

Le Récital
Un chanteur, auteur-compositeur, interprète, qui fait son retour à la vie publique, met sur scène, la dernière main du récital qu'il va donner le soir : réglages du son, présentations et répétition des chansons, révision des codes de contact avec le public...
Mais cette séance est troublée par l'intervention de divers personnages pittoresques - un agent de sécurité intraitable, un agent artistique approximatif, un fan intrépide, un technicien simiesque - qui vont infiltrer son univers et traverser son territoire. Il réussira quand même à répéter quelques chansons en entier en s'accompagnant à la guitare ou à l'omnichord, très kitch instrument électronique des années 80.

Savoillans Vendredi 4 Novembre / 20h00 Ferme Saint Agricol

Bon appétit !
Cie Mise en scène - Michèle Addala


Deux « sœurs ennemies », l’une ogresse terrienne, l’autre exubérante émotive, attendent dans leur appartement des convives trop tôt venus. Elles officient en cuisine, préparant un repas improbable tout en devisant sur de multiples sujets autour de la nourriture.
Prenant à partie leurs invités (les spectateurs), elles débattent autour des hommes, des fins de mois difficiles, des enfants, des plaisirs gustatifs, des recettes d’amour, des souvenirs, etc. Un autre personnage, cousine en transit, anime à sa façon la préparation du repas. Cette « étrange étrangère », musicienne, cantatrice loufoque, perturbe les conversations, ravive les mémoires enfouies, provoque des débordements, effrite, suspend et décale ces paroles du quotidien.

​Cette petite forme théâtrale est née de rencontres régulières entre les habitants de différents quartiers d’Avignon, de Cavaillon et la compagnie.
Pendant presque deux ans, des ateliers ont évolué entre échanges de recettes et dégustations de desserts savoureux, lectures de textes poétiques ou théâtraux et discussions tous azimuts autour du thème des « nourritures » (d’enfance, d’ailleurs, de crise, spirituelles, magiques, en passant par la transmission, la dévoration, etc.).
Le spectacle écrit à partir de ces conversations, explore, tisse des liens entre fictions et réalités, poétique et « politique » et fait résonner une parole d’aujourd’hui.

Ainsi, « Bon appétit ! » mêle allègrement, dans un charivari sonore et textuel, paroles glanées, batteries de cuisine, instruments de musique traditionnels, chant lyrique, poèmes, recettes et chansonnettes, avec pour fil rouge, la relation entre mots et mets.

Avec Mardjane Chémirani, Mylène Richard et Maria Simoglou

Séguret Samedi 5 Novembre / 21h00 Salle culturelle

Moussu T e lei jovents

Depuis son passage au festival il y a quelques années, Moussu T e lei Jovents est devenu un des groupes les plus stimulants de la scène française, mêlant poésie urbaine provençale, rythmes créoles et blues.
Cette année, ils viennent nous présenter leur dernier album, Navega, sorti le 23 septembre dernier.

Créé par Tatou et Blu, respectivement chanteur et guitariste dans Massilia Sound System, Moussu T e lei Jovents navigue depuis une dizaine d’années entre Marseille et les Amériques, entre le cœur du XXe siècle et l’élan du XXIe.
Sur cette musique cosmopolite, le groupe compose un nouveau répertoire en occitan et en français, à l’image du littoral provençal : traditionnel et moderne, local et universel, nostalgique et boulégant !
Avec un ancrage occitan et des guitares très rock, leur nouvel opus est sans concession !

Tatou : chant
Blu : guitare/banjo/chant
Souba : basse/contrebasse/scie musicale
Denis lo Bramaire : batterie
Stef Lo DeliK : percussions

Rasteau Vendredi 11 Novembre / 20h30 Centre départemental d'animation Claep - Route du stade

Nina Attal
Soul jazz funk


Avec l’expérience de ses 400 concerts et l’irrévérence de ses 24 ans, Nina Attal envoie bouler les chapelles. Prodige précoce du blues, considérée à 16 ans comme l’une des voix les plus prometteuses des douleurs pentatoniques, la voilà désormais en furie fort en gueule du funk.
Loin des sentiers traditionnels, Nina Attal trace sa route depuis six ans maintenant. C’est avec une énergie débordante et communicative, entourée de six musiciens talentueux, dont une section cuivres, qu’elle diffuse, aux quatre coins de l'Europe, sa "soul-funky-jazzy-groovy" en embarquant tout et tout le monde sur son passage.
Avec plus de 20 000 albums vendus, elle fédère une fan-base de plus de 15 000 personnes et ses vidéos rassemblent plus d’1 million de vues au total.

A découvrir absolument si ce n'est déjà fait !

​L'artiste mêle toutes les influences de la musique noire américaine : Soul, Funk, Rythm’n’Blues, le tout teinté de mélodie Pop. Une alchimie ambitieuse qui confère à sa musique un style unique. Adolescente, Nina Attal, se nourrit au lait du Blues, de la Soul et du Funk ; ses idoles sont d’abord les pères fondateurs BB King, Albert Collins, Albert King, Etta James, puis très vite, elle découvre Sharon Jones, Prince, Larry Graham et Lenny Kravitz...
De la route, ce petit bout de femme en a fait. Auteure, compositrice, guitariste et chanteuse, sa carrière démarre lorsqu’elle remporte tous les prix de sa catégorie au Tremplin Blues sur Seine 2009 à 17 ans, et à 19 ans cette jeune artiste aura su séduire son public en parcourant les scènes françaises et internationales dont les prestigieux Festival International de Jazz de Montréal et Jazz à St Germain !

Après un EP et 2 albums, dont le dernier, WHA, a été réalisé et produit à New-York par Philippe Devin et Jerry Barnes du mythique groupe Chic, Nina collabore avec DJ Greem/C2C, Beat Assaillant, Electro Deluxe, Benjamin Siksou ... Elle continue d’enflammer les scènes d’ici et d’ailleurs. Parce que c’est en live qu’elle livre le meilleur d’elle-même ! Nina Attal est avant tout une musicienne exigeante et débordant d’une énergie qui la hisse au niveau des plus grands artistes !

Travaillan Vendredi 18 Novembre / 20h30 Salle des fêtes

Xavon de Marseille
Un "Stindeupe" par Xal

de Gilles Ascaride & Xavier-Adrien Laurent
Mise en scène Hervé Lavigne

Spectacle jouissif et désopilant salué par les critiques, « Xavon de Marseille » est une bouillabaisse littéraire, faite d'extraits d'auteurs célèbres, marseillais ou pas, de tranches de vie, de réflexions et de transpositions improbables, mais jamais inutiles...
Un fouillis mêlant grande culture et pop culture ; un fouillis rigolo et poétique, à propos de Marseille, de la notion d'identité(s) en général, mais pas que, ou pas vraiment, ou peut- être que si, après tout...

Les ingrédients de la bouillabaisse, façon "Xavon" : des cigales, un tee-shirt de Hulk, le Château de ma mère, un bobo parisien, Notre-Dame de la Garde, la musique des westerns spaghetti, la coupe du monde 98, la linguistique massaliote, des cagoles, Marseille-Provence 2013 et Franck Fernandel... La bande-son (ou la voix intérieure ?) qui le persécute depuis le début n’aura de cesse de saboter son spectacle tant qu’il n’obtempèrera pas.

​Xavier-Adrien Laurent, alias XaL, qui devient le temps d'un spectacle "Xavon de Marseille" a collaboré à près de 30 spectacles et 40 films ou téléfilms, à plusieurs clips pour Akhenaton ou I Am, ainsi qu’à une célèbre publicité pour le Loto. Son compère Gilles Ascaride - autre membre du clan des Ascaride (Ariane et Pierre) - que nous avions reçu dans « J’ai tué Maurice Thorez » joue régulièrement ses propres textes et a créé le Festival des auteurs d’Overlittérature.

​ "Xavon de Marseille" ?
- Qui ? XaL ? Un théâtreux à la dégaine de romantique et au bronzage de frigidaire ?
- La Cane-Cane-Cane-Canebière de son enfance, ce n'est sûrement pas la version opérette et galéjade ! Le chant des cigales l'agace, il ne boit pas de pastis, n'aime pas le foot…
- Pire : maintenant, il habite Paris…
- Alors ? Marseillais, ou pas marseillais, Xavon ?
- Il va tenter de le découvrir, entre d'étonnantes tranches de vie et des textes d'auteurs inattendus…
- Et puis, après tout, entre Musset, Pagnol et I AM, faut-il vraiment choisir ?...​

RASTEAU samedi 19 novembre/ 21h00 Centre départemental d'animation Claep - Route du stade

Lalala Napoli
"Transe napolitaine" concert-bal


Lalala Napoli revisite et réinvente la musique napolitaine et la tarentelle à travers le Naples fantasmé de François Castiello, accordéoniste et chanteur du groupe Bratsch. De l'énergie et du bonheur à donner et à revendre.
Répondant à l'appel de ses origines, François Castiello fonde une nouvelle famille avec les musiciens de No Mad ? et de Mango Gadzi, partis eux aussi sur les routes des détournements de musiques méditerranéennes et d'Europe centrale...
Ensemble ils explorent librement l'imaginaire des chansons populaires napolitaines, réveillent la sérénade et insufflent un air nouveau à la tarentelle.
Avec énergie et générosité, Lalala Napoli sublime le côté transe de la tarentelle et nous emmène en voyage pour un Naples chaleureux, exubérant. Et danse une transe napolitaine... De l'énergie et du bonheur à donner et à revendre ! Amore, sole, libertà !..

Lafare Vendredi 25 Novembre / 21h Salle des fêtes

Waterline
Musique traditionnelle irlandaise


Waterline revisite avec virtuosité et sensibilité la musique trad héritée des anciens. Un groupe irlandais pur jus qui devrait vous donner très vite des fourmis dans les pieds, impossibles à réprimer !
Leur maîtrise du sujet les amène aujourd’hui à agrémenter leur répertoire de compositions originales participant ainsi au renouvellement de cette musique chaleureuse et conviviale.
Waterline trouve son origine dans la rencontre du trio Damien Fadat, Didier Franco et Steeve Sériat. Leur aventure musicale les a amenés à croiser la route d’artistes Irlandais comme Tiarnan O Duinnchinn (uilleann pipes).

Aujourd’hui le trio s’accompagne régulièrement du jeu énergique de Guilhem Chapeau au Bodhran (tambour irlandais) et développe cette collaboration. Ensemble ils cherchent à transmettre cette passion née et cultivée au cours d’innombrables sessions, concerts et autres rencontres impromptues en France comme en Irlande.

Sur scène, une énergie incroyable se déploie, l’émotion touche le public, évoquant le peuple irlandais, les grands espaces, le voyage. Vous êtes invités à partager la richesse, la force et la beauté des musiques celtes.
Un groupe irlandais pur jus qui devrait vous donner très vite des fourmis dans les pieds, impossibles à réprimer !

Villedieu Samedi 26 Novembre / 21h00 Salle des fêtes

Joe Sature et ses joyeux osselets
Autorisation de sortie

Nos joyeux picards nous reviennent une nouvelle fois dans un spectacle totalement déjanté dont ils ont le secret…
Quatre imbéciles heureux bénéficient d'une autorisation de sortie pour présenter le spectacle musical qu'ils ont créé à la sueur de leur imagination. Une occasion exceptionnelle pour eux de livrer leur vision fantaisiste de la musique et de la mise en scène.
Au final, un tour de chant complètement timbré, à base de tagada tsoin tsoin et de pouët pouët mélodiques. Un spectacle brut de décoffrage, construit avec les moyens du bord et porté avant tout par la folle envie de profiter d’une permission accordée.

​La compagnie Joe Sature et ses Joyeux Osselets crée du spectacle burlesque depuis 1992. Le festival a accueilli ses joyeux drilles à plusieurs reprises tant ils savent vous embarquer dans leur univers totalement loufoque et déjanté.
La marque de fabrique de ses spectacles, pour tout public : rythme effréné et comique de situation, orchestré par un univers sonore aussi fantaisiste que jubilatoire.


Pierre Aimar
Lundi 10 Octobre 2016
Lu 217 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 63



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine