Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


3e édition du Festival «Le Temps des Contes» au Pays de Grasse, du 25 au 29 juillet 2011

La 3e édition du Festival «Le Temps des Contes», organisée par la Communauté d’Agglomération Pôle Azur Provence, en partenariat avec les cinq communes et les bibliothèques et médiathèques du territoire, se déroulera du 25 au 29 juillet 2011 à Auribeau-sur-Siagne, Grasse, La Roquette-sur-Siagne, Mouans-Sartoux et Pégomas.


Venez voir, sentir, écouter, humer, palper et aspirer des contes sensoriels ! Que se cache-t-il derrière nos sens ? A quoi nous ramènent-ils ?
Ils renvoient à l’homme concret fait de matière et de désirs, capable de ressentir et de s’exprimer dans les actions de la vie quotidienne : respirer, goûter, toucher, boire, entendre et voir.
Parfois, ils heurtent la morale. La vue peut se rapprocher de l’impudeur et de la vanité ; l’ouïe de l’oisiveté et de la flatterie ; le toucher de la luxure et de la sensualité ; le goût de la gourmandise et l’odorat de la bestialité…
Le sujet semble sans limites et comprend de nombreuses interprétations auxquelles se confronteront nos conteurs.
Pour taquiner vos sens, voici un programme éclectique qui puisse régaler tous les publics !
Les artistes aborderont différentes expériences sensorielles et donneront à voir et à entendre des spectacles musicaux, tactiles, gourmands et parfumés ! Il vous restera ensuite à explorer votre sixième sens, votre sens interne, celui de votre propre corps dans le monde et face au monde…
Cette manifestation, haute en couleurs et en rêves, se veut être un rendez-vous festif et propice à la rencontre, à l’échange et au partage des émotions, le tout dédié à l’imaginaire.
Dix représentations seront proposées à l’ensemble de la population et des visiteurs, jeunes et adultes. L’entrée est libre.
A travers cette manifestation, la Communauté d’Agglomération confirme sa volonté de soutenir la lecture publique et le spectacle vivant auprès de tous les habitants et visiteurs du Pays de Grasse. Venez expérimenter un voyage sensoriel au Pays des contes !

Lundi 25 juillet - Auribeau-sur-Siagne, ancienne école Léon Mallet - Place en l'aïre

17h00 - Cécile Bergame, «Sur le dos d’une souris»
Le spectacle «Sur le dos d’une souris» aborde les thèmes de la séparation, de la relation maman-enfant sous une pluie de neige et de paillettes.
«Chut ! Chut ! Faites silence, faites silence, c’est la queue du chat qui danse.
Quand le chat a dansé, quand le coq a chanté mon histoire peut commencer. […]
La petite souris fait titititi, ça y est, c’est déjà fini.»
Durée du spectacle : 30 min

21h00 - Pépito Matéo, Julie Läderach, Stéphane Germain, "Jeantouseul"
"Jeantouseul" est un jardin de mots pour l’histoire d’une enfance, celle d’un gamin qui a mal poussé, un jardinier épouvantail en réinsertion à la recherche de ses racines.
Entre jungle urbaine et loi de la nature, il nous emmène dans une déambulation initiatique avec l’aide de la princesse A-moitié pour découvrir de quel bois il est fait.
Durée du spectacle : 1h00 environ

Mardi 26 juillet - Grasse, Jardins de la villa-musée Jean-Honoré Fragonard

18h00 - Florence Desnouveaux et François Vincent, "Les contes du c'est comme ça"
La conteuse Florence Desnouveaux et le musicien-conteur François Vincent, vous présenteront une farandole de contes, librement rassemblés qui évoquera les sens.
L’univers de cette conteuse-glaneuse est imprégné d’histoires traditionnelles populaires, surréalistes, décalées et de récits de vie troublants et jubilatoires !
Durée du spectacle : 40 min

21h00 - Olivier Villanove, «Les dessous urbains»
Folie urbaine ou petite mort ? Mort de rire dans l’envers du décor.
«Les dessous urbains» débarquent avec leur lot d’humanité, de surprises et de merveilleux.
Des histoires qui se passent en ville. Exclusivement ! La ville que l’on habite, qui nous habite.
Des histoires de personnages extraordinairement ordinaires.
Des histoires de la vie quotidienne.
Durée du spectacle : 1h00

Mercredi 27 juillet - La Roquette sur Siagne, école du village - Boulevard du 8 mai

18h00 - Tiborico, "M. Trombone au pays des sons"
Au Pays des sons, instruments en tous genres, bruits de toutes sortes et sons de tous poils cohabitent en
harmonie dans la fête et dans la joie. Un jour, suite au passage de M. Djembé, les sons et les instruments
vont se diviser selon leurs spécificités. La musique va alors disparaître pour faire place au «silence des
différences».
M. Trombone pourra-t-il sauver le Pays des sons ?
Durée du spectacle : 40 min

20h00 - Noredine Mezouar, « Parole de Majmarr »
Dans « Parole de Majmarr » Noredine Mezouar enfile le triple tablier de conteur, cuisinier et musicien.
Le temps d’une mitonnée, avec ses mots, sa musique et à grand renfort de souvenirs, Noredine entraine son public de l’autre côté de la Méditerranée. Il le convie dans l’ambiance d’une cuisine, la sienne, où se diffusent odeurs, notes et contes.
Chacun se délecte de ses histoires pleines de facéties ou de sagesse pendant que sur le grand brasero, il prépare une soupe traditionnelle : la Harira.
Noredine est un chef, il jongle avec les ustensiles, les instruments comme avec la langue, pour le ravissement des sens.
Durée du spectacle : 1h45. Le temps d'une cuisson !

Jeudi 28 juillet - Mouans-Sartoux,

18h00 - Anne Lopez, «Au grain du vent des cinq sens»
«Au grain du vent des cinq sens» donne à entendre les contes suivants :
- «Les 3 petits ours», un conte brodé pour les plus jeunes dans lequel les grands plongent avec délice dans un bain de sensorialité-doudou !
- «P’tit Pierrot», un conte merveilleux où tous les sens sont en alerte : la vue d’une horrible bicoque mais la bonne odeur d’une soupe… L’atterrissage sur un pied poilu et le grimpé sur une corde d’asticot, molle… La rencontre avec la Sorcière n’est que sensualité !
- «La toute petite bonne femme», un conte court et facétieux qui par sa rythmique et ses assonances ravit l’ouïe jusqu’à faire sursauter tout le corps !
- «Le cheveu rouge», raconte la quête fabuleuse d'une famille.
Durée du spectacle : 1h00

21h00 - Marc Buléon, «La Géométrie des silences»
«La Géométrie des silences» est un récit qui retrace le parcours d’un homme autiste, sa vie au quotidien avec des hommes et des femmes atteints de la même maladie et son accès à une forme de parole.
Durée du spectacle : 1h10

Vendredi 29 juillet - Pégomas, Parvis de l'église Saint-Pierre

18h00 - Jean Coutarel, «Contes inédits sur les cinq sens»
Nourris de lectures, d’expériences personnelles et de rencontres, les contes de Jean Coutarel sont toujours improvisés selon le public, les circonstances et l'humeur du jour...
Des contes provençaux pour tous, grands et petits, partagés «comme à la veillée» pour tous ceux qui ont gardé un peu d'enfance dans leur coeur...
A consommer avec délice comme un vieux Châteauneuf du Pape, mais sans modération !
Durée du spectacle : 1h00

20h00 - Luigi Rignanese, "Tutti santi ! Tutti pagani"
Depuis toujours en Méditerranée les hommes s’entredéchirent pour des histoires de liens, de religion. Au fil du temps, ils ont compris qu’il valait mieux en rire qu’en mourir. La passion entre le bel ermite marseillais Angelo Bruno et Donna Bella la magnifique italienne immigrée sera notre fil d’Ariane. La jalousie des trois frères sera notre fil rouge à travers ce labyrinthe de contes où se télescopent la Bonne Mère, Hercule, Gésu, Tutti Santi da lou Paradisi, Hadès le Borgne, San Giuseppe et quelques vieilles.
Quel carnaval !

Pratique

Renseignements auprès du Service des affaires culturelles du Pôle Azur Provence :
Tél. : 04 97 01 12 84.


Pierre Aimar
Jeudi 26 Mai 2011
Lu 690 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 63



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !

9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !
.
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo P.A. : Bonaparte à Valence ne lisant pas Sortir ici et ailleurs