Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


2e édition de Cosmojazz Festival à Chamonix-Mont-Blanc du 27 au 31 juillet 2011

Encouragés par le succès de la première édition du Cosmojazz Festival en 2010, les organisateurs, sous l’impulsion d’André Manoukian, renouvellent l’aventure et prolongent le festival sur 5 jours, du 27 au 31 juillet 2011. Avec Erik Truffaz, Aziz Sahmaoui, Creole Choir of Cuba, Ibrahim Maalouf, ....


Au programme, des concerts en altitude en journée, avec notamment une création spéciale d’Erik Truffaz, les touches orientales d’Ibrahim Maalouf, de Dhafer Youssef ou encore des frères Chemirani, une chorale cubaine en résidence et de nombreux musiciens de tous les horizons envahissant la ville de Chamonix-Mont-Blanc de leurs notes bleues jusqu’au bout de la nuit.
En Juillet 2010, la première édition du Cosmojazz Festival orchestrée par André Manoukian et son équipe a réussi son pari fou à Chamonix-Mont-Blanc: transformer pendant 3 jours les plus beaux sites d’altitude et les rues de la capitale de l’alpinisme en “salles“ de concerts inédites. Du Népal au Caucase, de Jazz en percussions, les inoubliables concerts ont gravé les mémoires au pied du Mont blanc.
Pour cette deuxième édition, André Manoukian, toujours associé à Carine Zuber, la responsable de la programmation du Cully Jazz festival en Suisse, épaulé par sa femme Stéphanie et entouré par une multitude de chamoniard-e-s disposé-es à l’aider dans cette démarche, a décidé de prolonger la manifestation sur cinq jours. Pour cet été, la programmation est aussi cosmopolite que la ville de Chamonix, avec, cependant, une touche musicale très fortement tournée vers l’Orient.
Du 27 au 31 juillet, les musiciens venus de tous les horizons côtoieront les plus beaux sites de la vallée de Chamonix-Mont-Blanc et offriront au public de passionnés des concerts inédits sur des scènes naturelles extraordinaires. Pendant 5 jours, le public pourra assister à des concerts en altitude, au cœur de la ville et dans l’intimité des différents bars de la ville. Le tout dans une ambiance très conviviale

En journée : des concerts en altitude
Cinq sites exceptionnels ont été sélectionnés pour accueillir les musiciens en parfaite harmonie avec la nature.
A l’arrivée du train du Montenvers, au pied de la Mer de Glace, Aziz Sahmaoui & The University of Gwana, groupe composé de musiciens marocains et sénégalais, viennent offrir à la Mer de Glace leurs rythmes et mélodies entraînantes, comme une invitation à la transe, festive et généreuse.

Côté Plan Joran, au cœur du site des Grands Montets, l’incroyable ensemble de percussions persanes, le Trio Chemirani, emmènera son public dans un conte oriental, invitant pour l’occasion quelques compagnons de route d’ici et d’ailleurs.
Situé face au Mont-Blanc, l’arête des Cosmique et les Drus, le belvédère naturel de Planpraz accueillera, à 2000 m d’altitude, les voix passionnées de dix chanteuses et chanteurs de Cuba, qui y célèbreront leurs racines créoles, face au ciel, mêlant les harmonies haïtiennes à l’inspiration musicale cubaine, le Creole Choir of Cuba. Ils seront suivis du trompettiste libanais Ibrahim Maalouf, qui soufflera le son si particulier de sa trompette sur la vallée, appuyé par une formation au groove puissant, entre musique turque et électro jazz.

C’est au Lac Bleu que le trompettiste Erik Truffaz a choisi d ‘emmener les amateurs de randonnées pour un projet complètement inédit, adapté à l’acoustique naturelle d’un site au beau milieu d’un pierrier alpestre, pas loin de la neige. En poète des cimes, il s’accompagnera d’un compère de longue date, le tromboniste suisse Jean-Jacques Pedretti, avec lequel il avait fait la manche il y a plus de 20 ans, à New York, en jouant du cor des Alpes. Afin de soumettre cet instrument alpin à rude épreuve, et pour soutenir ses mélodies soufflées, Erik y invite encore le batteur lyonnais Philippe Garcia, connu pour son dub urbain et ses grooves entraînants, pour rendre possible la rencontre entre jazz, dub, hip-hop, ragas ou folklore alpin.
Depuis Charamillon, situé dans le Domaine de Balme au milieu des alpages, on découvre un point de vue différent sur la vallée et la chaîne du Mont-Blanc. C’est là, dans un cirque naturel, que sera monté un piano qui accompagnera deux formations en quartet, ouvrant toutes deux les portes de la poésie orientale, des Balkans, du Maghreb ou d’ailleurs. Une chanteuse albanaise du nom d’Elina Duni, comme pour dire la douceur de cette voix, ensorceleuse et hypnotisante, ouvrira la journée avant de laisser place à l’incroyable musicien de oud et chanteur tunisien Dhafer Youssef. Accompagné d’une section rythmique américaine époustouflante et d’un pianiste de jazz polonais, ce musicien de l’entre-deux mondes nous conviera au voyage, des rives mystiques du soufisme aux contrées intemporelles du jazz, du divin au terrestre, transcendant toutes frontières et révélant toute la beauté et la richesse de sa culture millénaire.

En début de soirée : l’apéro jazz
C’est au cœur de la ville que les artistes se retrouveront à partir de 17h. La Place du Triangle de l ‘Amitié accueillera en résidence les chants passionnés du Creole Choir of Cuba. En ouverture du festival, elle proposera également un show inédit, dans lequel des acrobates de VTT Trial, Tibo Veuillet et Sylvain Richou, formant le 2bikeshow, improviseront avec les rythmes funky de musiciens de jazz. Les jardins et terrasses d’hôtels accueuilleront, quant à eux, diverses formations, dont, entre autres le quintet ethno-jazz de l’accordéoniste balkan Samir Hodzic.

En soirée : Cosmo Jam’
L’esprit jazz, c’est aussi les rencontres improvisées. Et pour faire la part belle à la jam, le festival accueille à nouveau en résidence le pianiste Malcolm Braff, le saxophoniste Hervé Gourdikian, le contrebassiste Christophe Wallemme, accompagnés cette fois-ci du batteur Benjamin Henocq pour inviter, dès 21h, tous les musiciens présents à faire le bœuf jusqu’au bout de la nuit. Quant aux nombreux bars du centre de Cham’, fidèles à leurs traditions de concerts live, ils s’associeront à nouveau à la manifestation en donnant à la cité alpine, le temps d’un festival, des allures de Manhattan. La programmation sera dévoilée durant le mois de juillet

Un festival Gratuit
Tous les concerts sont gratuits, seul l’accès aux sites d’altitude par les remontées mécaniques est payant. Toutes les informations concernant les sites sont à consulter sur le site du festival : www.cosmojazzfestival.com.
Pour chaque concert en altitude, une solution « mauvais temps » sera envisagée et communiquée sur le site.


Pierre Aimar
Lundi 11 Juillet 2011
Lu 771 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 27



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



Durance Luberon

Durance Luberon


Pouchain emiliani

Pouchain emiliani


Lizt en Provence

Lizt en Provence


Tricastin

Tricastin