Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


29.10 au 11.12.10 : « Après les Vendanges…», 11e édition, dans 9 villages du Comtat Vénaissin

Organisé par les Ateliers du Regard, « Après les Vendanges…» est un festival qui a pour objet la promotion de la culture en milieu rural hors saison estivale. Il fédère les associations locales pour mettre en place, en concertation, une programmation de spectacle vivant, éclectique et festive.


Hygiaphone le 11 décembre à Rasteau © DR
Hygiaphone le 11 décembre à Rasteau © DR
Des soirées conviviales, où toutes les formes d’art s’alternent et où prime le plaisir de la rencontre et de la découverte. Son succès tient autant à l’adhésion croissante du public pour la qualité des spectacles et la convivialité des soirées, qu’au travail des nombreux bénévoles.
Pour sa 11ème édition, « Après les vendanges… » réunira 9 villages partenaires, du 29 octobre au 11 décembre 2010 : Faucon, Rasteau, Sablet, Savoillans, Travaillan, Seguret, Vaison La Romaine, Villedieu, Violes

Le programme, ville par ville

Sablet
Vendredi 29 octobre - Salle des fêtes 20H30
« On ferme ! »

D’après « Friterie bar Brunetti » de Pierre AUTIN-GRENIER
Adaptation et mise en scène : Camille Vivante
Avec : Frédéric CHIRON : Monsieur Pierre - Alain VERGNE : Vincent et Monsieur Joseph - Alice : Madame Loulou et Madame Renée - Sébastien BOUCHET : Le banquier, le noiraud, Domi et Madame Ginette.
Dans le roman, l’auteur se révolte contre la disparition d’un bar qu’il affectionnait particulièrement : la friterie-bar Brunetti à Lyon. La fermeture des bars de quartier, est un phénomène qui a débuté il y a une quarantaine d’année et tend à s’accélérer aujourd’hui. Dans un bistrot il y a le contact, les odeurs, on se frôle, on se serre la main, on échange des idées, on vient tromper sa solitude. Leur disparition annonce un véritable changement de société.
L’adaptation fait la part belle au style poétique et polémique de l’écriture de Pierre AUTIN-GRENIER. La défense du bistroquet Brunetti permet au personnage-narrateur d’évoquer les années 1960, traversées par le vent de révolte de mai 68, mais il nous parle aussi de notre époque malmenée par ses problèmes sociaux, sa mal-bouffe et sa morale culpabilisante. Neuf personnages, incarnés par quatre comédiens, évoluent dans un décor et des costumes « vintages ». La parole est drôle, nostalgique, poétique, à déguster sans modération
Tarif : 10 € - Réservations : 04 90 46 99 57 – 04 90 28 58 62

Vendredi 26 novembre - Salle des fêtes 20H30
« A plein gaz » de Serge Valletti

sur une commande du Tanit Théâtre de Lisieux
Mise en scène : Eric Louviot
Avec : Roland Peyron
Création 2010
En avant-première dans le sud, le dernier texte de Serge Valletti (auteur contemporain d’origine marseillaise probablement le plus joué en France). Texte écrit pour et interprété par le comédien Roland Peyron (M. Armand dit Garrincha du même auteur), originaire des Baronnies.
De la vie qu’il nous raconte, que faut-il retenir ? D’abord une banalité à pleurer. On rencontre une fille, peut-être on l’aime, on a un enfant ; il faut alors se débrouiller pour les faire vivre, on devient ouvrier. L’usure du quotidien escamote sa jeunesse, et alors tout bascule. La prison, les arnaques, le désir d’éblouir, de paraître le propulsent dans la catégorie des patrons self made man roublards et maquignons….
Auteur, traducteur, metteur en scène et comédien, Serge Valletti n’est pas un auteur régionaliste mais il se souvient qu’il est du Sud. Son écriture doit beaucoup au goût de la conversation dont font preuve ses personnages, volontiers prolixes et toujours prêts à fournir nombre de détails. Cette loquacité s’accompagne souvent d’une logique obstinée, si bien que les textes de Valletti rompent avec le paysage théâtral contemporain et qu’on pourrait le classer du côté des auteurs comiques. Souvent son humour se double d’une nostalgie secrète, de quête intime qui rend son univers très particulier.
Tarif : 10 € - Réservations : 04 90 46 99 57 – 04 90 28 58 62
A plein gaz sera aussi le 27 nov à Faucon et le 3 dec à Travaillan

Séguret
Samedi 30 octobre - Salle culturelle - 20H30
Boris Arquier dans « One day à la Bobitch »

Solo clownesque
Cie Microsillon
Mise en scène : Michel Dallaire
Une heure durant, ce clown hors du commun, trash et émouvant, nous entraîne dans un voyage futuriste et captivant. On embarque avec bonheur, guidés par son talent vertigineux de bruiteur-beatboxeur qui fait exister multiples personnages, et nous transporte d’un lieu à un autre en un clin d’oeil. Boris Arquier, clown/bruit/ DJ, poursuit son parcours peu banal qui l’a mené d’Archaos aux «Hommes en noir », de Gosh à la Cie Microsillon... Au fil des années Bobitch s’est façonné et c’est avec la collaboration étroite de Michel Dallaire (Cirque du Soleil, Arkaos, Goch, etc) qu’est né « One day à la Bobitch ».
Tarif : 10€
A partir de 10 ans - Durée 1h10 - Réservations : 04 90 46 95 02 – 04 90 46 92 14

Jeudi 11 novembre – Théâtre chez l’habitant - 18H
« Fatras » d’après Jacques Prévert

Avec : Frédéric Chiron
Mise en scène et création lumières : Camille Vivante
Costumes : Chrystel Moulinié
Une co-production TRAC et Compagnie des Autres
Fatras est une autre manière de voir la poésie : ce ne sont pas des poèmes que Prévert nous propose, mais des collages de textes, de courtes phrases percutantes, des coups de gueule.
On découvre ici l’homme de convictions : anticlérical, pacifiste, anti-conventionnel et anti-snob.
Le montage proposé permet au comédien d’endosser de nombreux personnages, entouré d’un véritable fatras d’accessoires. Il privilégie les thèmes qui le touchent : la tolérance, l’amour et la sensualité, la religion, la guerre, les paumés du petit matin, la folie et la lucidité souvent associées.
Le public ressort heureux de ces 50 minutes de spectacle, il en redemande !
« ..le comédien a parfaitement restitué l’esprit de l’auteur ...sa poésie faite de jeux sur le langage provoque des effets comiques inattendus, des significations doubles.. La mise en scène sobre et efficace fait ressortir les calembours, les inventions burlesques, les néologismes... tout en créant des images insolites... »
Le Dauphiné Libéré
Tarif : 10€ Réservations : 04 90 46 99 57 – 04 90 28 58 62

Vaison La Romaine
Samedi 6 novembre – Espace Culturel - 20H30
Concert. Les Yeux Noirs. Musique tzigane & yiddish

Ils nous ont enchantés l’an passé, et pour satisfaire à une nombreuse demande, ils nous offrent cette année en avant-première leur tout nouvel album, Tiganeasca.
Depuis 1992, et avec plus d’un millier de concerts autour du monde, Les Yeux Noirs ont été invités sur les plus grandes scènes, de Paris à New York, de Budapest à Sydney, ils continuent leur périple tzigano-rock et yiddish-pop ! Le groupe «les Yeux Noirs», c’est un cercle autour des frères Slabiak, tous deux 1ers prix de conservatoire, un voyage vers ces pays vivant dans la beauté de la musique, la musique tzigane et la musique yiddish, un voyage d’une joie à pleurer dans un monde hors frontières, flamboyant, grisant, une aventure au pays des Roms et des poètes !
« Il y a une quinzaine d’années, le groupe écumait les terrasses des cafés avec son répertoire de musiques d’Europe de l’Est. Aujourd’hui, ils se produisent dans les universités américaines où leur musique festive et énergique fait un carton. Ils viennent de sortir leur premier best of qui réunit des titres de leurs cinq albums studio. Faut-il y aller ? Les yeux fermés, car ce groupe authentique a su enrichir le répertoire tzigane de compositions modernes qui passent avec un égal bonheur de la liesse à l’émotion. » Figaroscope – Annie Grandjanin
Tarif : 13 € - Réservations conseillées : 04 90 46 99 57 – 04 90 28 58 62

Samedi 4 décembre – Village Vacances Léo Lagrange Touristra -20H30
Concert
Marc Perrone, accordéon diatonique, et Marie-Odile Chantran, vielle à roue, chant, danse, percussions

«Un musicien magnifique, voyageur dans le temps et réparateur de mémoire. Peut-être parce qu’il sait le prix et la valeur des rêves ?» Bertrand Tavernier
On ne présente plus Marc Perrone, virtuose de l’accordéon diatonique qui, grâce à lui, a retrouvé toutes ses lettres de noblesse.
Mélodiste hors pair, Marc Perrone joue et déjoue les clichés, chante et enchante, livre et délivre une émotion à nulle autre pareille. Il nous livre son itinéraire d’enfant immigré italien, né en banlieue parisienne, autodidacte d’un instrument tombé en désuétude, qui croise un jour la route du cinéaste Bertrand TAVERNIER pour lequel il composera notamment la musique du film «Un dimanche à la campagne». Fer de lance de toute une nouvelle génération d’accordéonistes curieux des racines musicales populaires de la France, Marc PERRONE reste tourné vers l’avenir avec des mots simples pour dire une vérité essentielle.
« Ses P’tites chansons sont un manifeste de fraternité : Perrone y salue les siens, André Minvielle, Bernard Lubat, Marcel Azzola ou Arthur H, qui glisse avant l’heure une superbe épitaphe : « Sa musique enlevait la poussière qui recouvre nos coeurs, elle harmonisait secrètement le monde visible et le monde invisible. » Remettez cela au présent et profitez-en. Perrone est bien là, avec son indicible magie et son inestimable charme. » V. Lehoux, Télérama
Tarif : 12 € - spectacle assis
Réservations : 04 90 46 99 57 – 04 90 28 58 62

Villedieu
Mercredi 10 novembre – Salle des fêtes – 20H30
Entre deux caisses. Quatuor musical

Entre deux caisses, Quatuor musical burlesque et poétique ! Imaginez les Wriggles nourris de Buster Keaton. Mélange de spleen et d’ivresse joyeuse, loin de toute esbroufe, ce groupe vaut le détour...
Depuis dix ans, Entre 2 Caisses promène ses chansons, ses binious et ses humeurs partout où les conduit une carrière discrète mais tenace.
ENTRE2CAISSES présente son nouveau spectacle, avec un répertoire rénové de chansons sur mesure, écrites par le groupe et par d’autres. La palette est large : Allain Leprest, Loïc Lantoine, Volo, les Wriggles, Romain Bouteille, Hervé Peyrard, Gérard Morel, Claude Semal, Montbruno, et même le romancier Denis Lachaud.
On découvre un son plus dense et plus percutant, et la surprise voluptueuse d’une clarinette basse. ENTRE 2 CAISSES, c’est toujours une chanson qui ne se refuse rien, qui ne s’interdit rien, qui prouve une fois de plus qu’on peut juxtaposer la poésie d’un Leprest, l’humour d’un Morel, la tendresse d’un Lantoine et le cynisme d’un Bouteille, et en faire un grand moment de chanson, Un vrai moment de bonheur.
Tarifs : 10 € - Spectacle assis - buvette sur place
Réservations : 06 79 35 43 50

Faucon
Jeudi 12 novembre – Bibliothèque – 20H30
CONTE
« Les Lions du Sassoun »

Epopée populaire arménienne contée par Christine Kiffer
« Sanazar, mon garçon, je suis Quarante-Tresses-Blondes, fille du roi des génies de la ville d’Airain. Je t’ai vu en rêve, tu me plais beaucoup. Si tu t’es lavé les cheveux, n’attends pas qu’ils sèchent. Mets-toi en route et viens me chercher. »
‘Les Lions du Sassoun’ est un récit amoureux, épique et humoristique, une épopée aux multiples facettes, comme un reflet de l’aspiration des hommes qui l’ont racontée et transmise à vivre en paix.
Pour Christine Kiffer, il y a bien sûr dans cette exploration, une volonté de retrouver ses origines mais aussi de faire connaître cette oeuvre populaire qui a traversé les siècles grâce à la parole des conteurs transmise de génération en génération. Ce spectacle, constitué d’extraits choisis de la fabuleuse épopée arménienne «David de Sassoun», a été créé dans le cadre de l’atelier Fahrenheit du CLiO qui le soutient et a été sélectionné pour «Arménie mon amie, l’année de l’Arménie en France». Christine Kiffer a été formée à l’école d’Henri Gougaud, et très reconnue dans son art, elle est membre de l’atelier « Fahrenheit 451 » de Bruno de La Salle.
Tarifs : 8 € - Adolescents & adultes – 1h15
Réservations : 04 90 46 50 36

Samedi 27 novembre – Boulodrome (salle chauffée) 20H30
THEATRE
« A plein gaz » de Serge Valletti

sur une commande du Tanit Théâtre de Lisieux
Avec : Roland Peyron
Mise en scène : Eric Louviot
Musique originale : Jacques Luley
Scénographie : Pascale Mandonnet
Régie : Estelle Ryba
En primeur dans le sud, le dernier texte de Serge Valletti
(auteur contemporain d’origine marseillaise probablement le plus joué en France). Texte écrit pour et interprété par le comédien Roland Peyron (M. Armand dit Garrincha du même auteur), originaire des Baronnies.
Celui-là arrive sur le plateau du théâtre. Il va jouer. C’est normal, c’est lui l’acteur ; on a payé pour le voir. Et tout d’un coup, il dit que c’est fini, que ça commence par la fin. Tragique. Qu’il va tout faire sauter. Qu’il fallait du public comme témoin de sa vie ! Et tout d’un coup, on ne sait pas ! Si c’est “du lard ou du cochon”. Si ce type n’est pas un escroc finalement, ou un mythomane. S’il est vraiment acteur, ou bien un de ces truands, homme d’affaire médiatisé reconverti saltimbanque, bouffon. Et d’abord qu’est-ce qui nous a fait payer pour aller le voir ? Vu à la télé ? Et si c’était vrai ! Vraiment fou qu’il était comme Pierrot du même nom et allait tout faire sauter !
Auteur, traducteur, metteur en scène et comédien, Serge Valletti n’est pas un auteur régionaliste mais il se souvient qu’il est du Sud. Son écriture doit beaucoup au goût de la conversation dont font preuve ses personnages, volontiers prolixes et toujours prêts à fournir nombre de détails. Cette loquacité s’accompagne souvent d’une logique obstinée, si bien que les textes de Valletti rompent avec le paysage théâtral contemporain et qu’on pourrait le classer du côté des auteurs comiques. Souvent son humour se double d’une nostalgie secrète, de quête intime qui rend son univers très particulier.
Tarifs : 10 € - Réservations : 04 90 46 99 57 – 04 90 28 58 62
A plein gaz sera aussi le 26 nov à Sablet et le 3 dec à Travaillan

Rasteau
Samedi 13 novembre – CLAEP – Route du stade - 20H30
One jazzman show
Bernard Lubat - L’Amuzicien d’Uz

(création 2010)
Cie Lubat, Compagnie transartistique de divagation
Dans la catégorie des grands musiciens indispensables de ces quarante dernières années, Bernard Lubat y tient une bonne place. Multi-instrumentiste de génie, improvisateur hors pair, auteur raffiné...
...On pourrait croire que cet homme a fait le tour de la question musicale et qu’il ne peut plus nous surprendre. Et bien détrompez-vous, le problème avec les génies, c’est qu’ils resteront des génies jusqu’au bout. Génie des notes qu’il s’amuse à triturer dans tous les sens, génie des mots, disséqués, retravaillés, polis et malpolis. Jazz, blues, biguine, français, occitan, le choc des cultures et des oreilles, un spectacle à découvrir absolument. Pour les amoureux de Lubat, de la musique, des textes, de la liberté, pour nous tous, finalement. (Mathieu Gatelier –FrancoFans)
Pour L’Amusicien d’Uz, il s’agit d’un spectacle extrêmement complet. Son intitulé antérieur «Vive l’Amusique» est peut-être plus éloquent. Le propos de Bernard est de causer «l’amusique». C’est-à-dire de la musique. Mais, bien sûr, pas de la Musique! Au contraire, celle qui s’écrit sans majuscule, celle qui invente, défriche, essaie, se plante et se relève. C’est un spectacle raffiné. De la très haute couture. On rit énormément, à chaque fois, mais d’un rire qui fait plaisir, qui flatte notre intelligence, qui laisse des traces dans la mémoire. Rien à voir avec les bonnes blagues classiques (Bernard a été aussi beaucoup comparé à Raymond Devos)…
« En français, occitan, anglais et scat, en jazz, en musette et en rap, au piano, à l’accordéon, à la voix, à la batterie, aux gestes et aux jouets, [...] Lubat saccage les vieilles habitudes du concert dans un long solo hilare et profond. [...] Ce n’est pas de l’anecdote, de la seule fantaisie, de la blague : comme chez Lacan, le calembour décrypte, éclaire, fait progresser le débat de bond en bond. » Bertrand Dicale, Le Figaro
« Et d’un coup, ça monte vers la grande musique, [...] un truc que seul un immense musicien de jazz au CV bourré comme un étui de trombone peut se permettre » Francis Marmande, Le Monde
Spectacle assis – Tarif : 14 € - Réservations impératives : 04 90 46 99 57 – 04 90 28 58 62

Samedi 11 décembre – Claep – Route du stade - 20H30
Concert rock - soirée en partenarait avec l’association Lucie
2e partie :
Hygiaphone

La reprise de Téléphone par excellence
Amis de Louis Bertignac, les musiciens d’Hygiaphone lui rendent un hommage en retraçant en deux heures de concert la grande épopée de ce groupe phare des années 80. À l’heure du tout sans fil, Hygiaphone reste branché sur cette musique qui séduit toujours les nouvelles générations...... En plus la bassiste du groupe se prénomme Corine... Ca ne s’invente pas !!!
Tarifs : 10 € - Réservations : 04 90 46 99 57 – 04 90 28 58 62

Savoillan
Vendredi 19 novembre – Ferme St Agricol - 20H
Soirée théâtre et musique
« Fatras » d’après Jacques Prévert

Avec : Frédéric Chiron
Mise en scène et création lumières : Camille Vivante
Costumes : Chrystel Moulinié
Une co-production TRAC et COMPAGNIE DES AUTRES
Fatras est une autre manière de voir la poésie : ce ne sont pas des poèmes que Prévert nous propose, mais des collages de textes, de courtes phrases percutantes, des coups de gueule.
On découvre ici l’homme de convictions : anticlérical, pacifiste, anti-conventionnel et anti-snob. Bien que plus de quarante ans aient passé depuis leur parution en 1966, ces textes n’ont rien perdu de leur charge affective et surtout de leur pertinence face à notre monde, grâce à la distance que leur confère l’humour et le « pas de coté » hérité du surréalisme.
Le jeu du mot y est jubilatoire. La tendresse et la liberté sont sous-jacentes. La guerre et la bêtise y sont dénoncées. La sensualité est là, sans détour… Le montage proposé propose un choix de textes percutants, comiques, acides et permet au comédien, entouré d’un véritable fatras d’accessoires, d’endosser de nombreux personnages.
Le public ressort heureux de ces 50 minutes de spectacle, il en redemande !
« ...le comédien a parfaitement restitué l’esprit de l’auteur... sa poésie faite de jeux sur le langage provoque des effets comiques inattendus, des significations doubles... La mise en scène sobre et efficace fait ressortir les calembours, les inventions burlesques, les néologismes... tout en créant des images insolites... » Le Dauphiné Libéré

Suivra un repas animé par Les Petits Cochons
Ces 5 instrumentistes de talent nous offriront en version acoustique un excellent cocktail de variété anglo-américaine. Ils nous régaleront des Beatles, de Stevie Wonder, Elvis et bien d’autres. Avec quelques petites perles françaises, l’humour en permanence à fleur de peau, attention : les Petits Cochons ne sont pas avares de leur temps ni de leur énergie, un irrésistible besoin de danser est à redouter !
Tarifs : spectacle seul 10 € - spectacle + repas : 19 €
Réservations : 04 75 28 83 21 ou 04 75 28 87 48

Violès
Samedi 20 novembre – Salle des fêtes – 20H
Soirée cabaret musique et magie
«Vibration visuelle» - BertoX et Zalem

A la frontière entre le concert et le spectacle, BertoX et Zalem alternent entre poésie et burlesque pour le plaisir des grands comme des petis. BertoX, artiste jongleur-magicien, a remporté le titre de vice champion de France de magie. Zalem, joueur de didgeridoo, musicien multi-instrumentiste pluri-ethnique, vous emmèneront dans un monde de féerie et de prouesses.
&
Manzana
Quatre musiciens, toujours de bonne humeur, qui mêlent chansons françaises et rythmes latino et vous régalent de la première à la dernière note, vous allez chanter, danser et vous éclater avec eux !
Tarif buffet-spectacle : 17 €
Réservations : 04 90 70 92 02 ou 04 90 70 91 17

Travaillan
Vendredi 3 décembre – Salle des fêtes - 20H
Théâtre « A plein gaz » de Serge Valetti

sur une commande du Tanit Théâtre de Lisieux
Avec : Roland Peyron
Mise en scène : Eric Louviot
En primeur dans le sud, le dernier texte de Serge Valetti (auteur contemporain d’origine marseillaise probablement le plus joué en France). Texte écrit pour et interprété par le comédien Roland Peyron (M. Armand dit Garrincha du même auteur), originaire des Baronnies.
Celui-là arrive sur le plateau du théâtre. Il va jouer. C’est normal, c’est lui l’acteur ; on a payé pour le voir. Et tout d’un coup, il dit que c’est fini, que ça commence par la fin. Tragique. Qu’il va tout faire sauter. Qu’il fallait du public comme témoin de sa vie ! Et tout d’un coup, on ne sait pas ! Si c’est “du lard ou du cochon”. Si ce type n’est pas un escroc finalement, ou un mythomane. S’il est vraiment acteur, ou bien un de ces truands, homme d’affaire médiatisé reconverti saltimbanque, bouffon. Et d’abord qu’est-ce qui nous a fait payer pour aller le voir ? Vu à la télé ? Et si c’était vrai ! Vraiment fou qu’il était comme Pierrot du même nom et allait tout faire sauter !
Auteur, traducteur, metteur en scène et comédien, Serge Valletti n’est pas un auteur régionaliste mais il se souvient qu’il est du Sud. Son écriture doit beaucoup au goût de la conversation dont font preuve ses personnages, volontiers prolixes et toujours prêts à fournir nombre de détails. Cette loquacité s’accompagne souvent d’une logique obstinée, si bien que les textes de Valletti rompent avec le paysage théâtral contemporain et qu’on pourrait le classer du côté des auteurs comiques. Souvent son humour se double d’une nostalgie secrète, de quête intime qui rend son univers très particulier.
Tarif : 10 € - Réservations : 04 90 37 77 72 et 04 90 37 24 01
A plein gaz sera aussi le 26 nov à Sablet et le 27 à Faucon


pierre aimar
Lundi 11 Octobre 2010
Lu 1219 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 62



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



Versailles

Versailles


Pouchain emiliani

Pouchain emiliani


Lizt en Provence

Lizt en Provence


Photaumnales

Photaumnales