arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


25 juin au 26 septembre 2010, Egypte au Château de Gordes, à l’occasion du bicentenaire de la Description de l’Égypte

Il s'agit d'une exposition célébrant le bicentenaire de l’édition de la très renommée Description de l'Égypte ou Recueil des observations et recherches qui ont été faites en Égypte pendant l'expédition française. Plus de 160 savants de nombreuses disciplines, membres de la Commission des sciences et des arts, accompagnèrent le corps expéditionnaire commandé par le général Bonaparte lors de la campagne d’Égypte (1798-1801). Ceux-ci, entre autres, fondèrent dans ce pays le non moins fameux Institut d’Égypte.


25 juin au 26 septembre 2010, Egypte au Château de Gordes, à l’occasion du bicentenaire de la Description de l’Égypte
Le monumental ouvrage livre le résultat d’un extraordinaire travail basé sur des observations scientifiques, des descriptions, des relevés qui permirent, par exemple, de réaliser des cartes et plans d’une incroyable précision, mais aussi de rassembler de très nombreux dessins des
monuments égyptiens antiques ou modernes, d’objets divers, des éléments de la faune et de la flore, des minéraux, etc.
L’exposition évoquera également les autres grandes expéditions scientifiques du XIXe siècle et, surtout, les très beaux ouvrages qui en découlèrent – ceux de Denon, Champollion, Rosellini, Prisse d’Avennes et Lepsius – et qui complétèrent la Description de l’Égypte.

Contexte de l’exposition

Outre l'aspect purement militaire, l'expédition d'Égypte des armées de Bonaparte (1788) a marqué l'histoire grâce à l’extraordinaire volet scientifique voulu par le général français. En effet, celui-ci embarqua avec lui une commission de plus de 160 savants choisis dans toutes les disciplines : ingénieurs, mathématiciens, architectes, dessinateurs, sculpteurs, géographes, philologues, médecins, etc., dont plusieurs polytechniciens et professeur à l'Ecole polytechnique.
À leur retour, en 1802, huit membres nommés parmi eux furent chargés de réunir et de publier tout le matériel scientifique de l'expédition.
L'ouvrage, en vingt volumes, fut intitulé Description de l'Égypte ou Recueil des observations et recherches qui ont été faites en Égypte pendant l'expédition française. Il comporte dix volumes de 974 planches, dont 74 en couleur, un atlas cartographique et neuf volumes de texte.
La qualité typographique des textes, la beauté des gravures et les formats, parfois exceptionnellement grands, font de la Description de l'Égypte une oeuvre monumentale.
La Description de l'Égypte fut publiée officiellement en 1809, mais l’impression des premières planches et sa diffusion commencèrent réellement en 1810, aussi 2010 semble une bonne date pour présenter une exposition – autre moyen de diffusion de la recherche scientifique – consacré en particulier à cet ouvrage.

Collections présentées

Parmi les livres et les planches liés aux grandes expéditions des XVIIIe et XIXe siècle et, en particulier à la Description de l'Égypte, seront présentés pour la première fois en France les dessins originaux de Jean-Baptiste Lepère. Ceux-ci sont conservés au Wallraf-Richartz- Museum de Cologne où ils ont été présentés pour la première fois dans le cadre de l’exposition « Bonaparte en Egypte. Les dessins de Jean-Baptiste Lepère », du 2 octobre 2009 au 10 janvier 2010
Cette exposition présentait des chefs-d'oeuvre longtemps restés inconnus. Les héritiers du savant français ont déposé un jour ces documents au musée de Cologne, d’où était originaire le gendre de Jean-Baptiste Lepère, et ceux-ci ont été « oubliés » durant presque deux siècles.
L'architecte et « égyptologue » Jean-Baptiste Lepère (1761-1844) faisait partie de l'expédition. Il fut très rapidement fasciné par ce qu'il vit et décida de "capturer" le monde des pharaons sur papier. Gardés secrets pendant plus de 200 ans, ces dessins sont exposés pour la première fois.

Le concept de l’exposition

Il s’agit, tout en célébrant le bicentenaire de la Description de l’Égypte, de montrer des pièces inconnues du public : objets archéologiques, gravures, dessins et documents originaux.
Outre une quarantaine d’objets égyptiens du musée de Hanovre, une vingtaine de dessins originaux de Jean-Baptiste Lepère (architecte, membre de l’expédition d’Égypte) et des objets et documents originaux de la campagne d'Égypte, l’exposition rassemblera plusieurs livres
anciens et documents relatifs aux grandes expéditions du XIXe siècle en Égypte (La Description de l'Égypte ; Voyage dans la basse et la haute Égypte pendant les campagnes du général Bonaparte ; Monuments de l'Égypte et de la Nubie ; etc.). Elle présentera également une restitution virtuelle 3D du site de Tell el-Amarna dans la troisième section.
L’exposition comportera essentiellement trois sections : la première présentera la Campagne d’Égypte. La deuxième s’attachera à montrer les grands ouvrages publiés au XIXe siècle, les objets liés à ces livres et les dessins originaux de Jean-Baptiste Lepère, jamais montrés en
France. La troisième sera conçue comme un parcours par sites à l’aide des planches originales de la Description de l’Égypte – édition Panckoucke.

Le volet virtuel de l’exposition

Un volet virtuel 3D rendra compte du travail scientifique utilisant encore le travail effectué par les savants des XVIIIe et XIXe siècles. Il s’appuie sur des productions réalisées par l’équipe du CNRS, université Montaigne de Bordeaux (Laboratoire Ausonius).


Jacqueline aimar
Samedi 10 Avril 2010
Lu 2570 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 63



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !

9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !
.
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo P.A. : Bonaparte à Valence ne lisant pas Sortir ici et ailleurs