Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


1er mars au 26 avril, Saison de concerts du château de Grignan (Drôme)

De Bach à ….
du 1er mars au 26 avril 2009


Une saison de concerts autour de Jean-Sébastien Bach

1er mars au 26 avril, Saison de concerts du château de Grignan (Drôme)
Comme chaque année, le château de Grignan, à la sortie de l’hiver, livre une nouvelle saison de concerts. Neuf rendez-vous le dimanche après-midi ou certains samedi soirs, permettront d’explorer un répertoire éclectique dont le trait d’union sera cette année Jean-Sébastien Bach.
Chaque concert proposera une œuvre de ce compositeur magistral à travers un hommage discret ou bien comme thème central de la soirée. A partir de quoi le programme, très ouvert, abordera des œuvres de toute nature et puisera chez les compositeurs d’ origines très diverses.
La musique n’est pas figée ou inerte, elle se rit de l’espace et du temps. Le quatuor Debussy, l’Ensemble Orchestral Contemporain, Cyprien Katsaris, Magali léger, Michaël Lévinas ou Raphaël Imbert notamment nous en donneront la preuve de la façon la plus vivante et la plus audacieuse en nous emmenant par exemple à la rencontre des compositeurs minimalistes, des sud américains, de Gabriel Fauré , de Joseph Haydn ou de Gustav Mahler et même de John Coltrane…De quoi nourrir toutes les curiosités.

Pensez à réserver !

Tarifs :
Places à l’unité : plein tarif 20€ / tarif réduit 16€
Pass 3 concerts : plein tarif 48€ / tarif réduit 36€
Pass saison : plein tarif 99€ / tarif réduit 90€

Réservation sur chateaux.ladrome.fr ou par téléphone au 04 75 91 83 65

dimanche 1er mars - 17 H - Cyprien Katsaris , piano

Cyprien Katsaris
Cyprien Katsaris
Récital latino -américain
Pablo Chavez Aguilar, Augustin Barrios Mangore, Ignacio Cervantes, Héitor Villa-Lobos, Astor Piazzolla… et J. S. Bach (prélude n°1, extrait concerto pour haubois adapté pour piano, prélude en si mineur basé sur prélude n°5 en mi mineur).
On ne présente plus le pianiste Cyprien Katsaris tant sa notoriété est grande. S’il est sans doute le plus lisztien des artistes en activité, il propose également des récitals totalement novateurs avec, par exemple, ce programme latino-américain à la fois virtuose, flamboyant et sensuel. Ce concert reflète l’âme de l’Amérique latine et s’inspire de sa musique populaire.
En hommage à Jean-Sébastien Bach le pianiste offrira trois pièces, dont deux arrangements, en ouverture du concert.

dimanche 8 mars - 17h : Nathan Braude , alto ; Ferenc Vizi , piano

J. S. Bach : Sonate pour viole de gambe en Sol majeur, /
F. Schubert : Arpeggione en La mineur /
J. Brahms : Sonate en Fa mineur /
J. S. Bach : Sonate pour viole de gambe en Sol mineur.
Ce concert réunira deux musiciens à la carrière prometteuse. Ferenc Vizi, déjà aguerri et entendu à Grignan l’an dernier dans un remarquable programme Liszt / Schubert, accompagnera le jeune musicien belge Nathan Braude, grand maître déjà d’un instrument particulièrement riche : l’alto.
Les sonates pour viole de gambe de J. S. Bach sont ici adaptées pour l’instrument.
Nathan Braude est lauréat du concours Juventus 2008 qui récompense les jeunes talents.

dimanche 15 mars - 17h - Le Concert de l’Hostel Dieu. De Bach à Bacchus

Benoît Arnould, baryton basse ; Heather Newhouse et Marie Remandet, sopranos ; François Costa, violon ; Luc Gaugler, viole ; Etienne Galletier, théorbe et guitare ; Franck-Emmanuel Comte, clavecin.
JS Bach : extrait des cantates BWV 201 et 208 / Cantate « Bacchus » de N. Bernier /
Cantates « L’automne » de Boismortier /
Chansons à boire de Nouvelle France /
extrait de The Fairy Queen, de H. Purcell.
Entre plaisirs divins et plaisirs du vin, une ballade dans l’Europe des Lumières. En 1729, Jean-Sébastien Bach prend la tête du Collegium Musicum de Leipzig et compose ainsi pendant plus de cinq ans quelques-unes de ses plus belles pages profanes. Cette légèreté pleine de raffinement est également présente chez Boismortier ou Bernier, habiles à mettre en scène Bacchus, héros jovial et coloré.
Tout comme Purcell, qui propose quant à lui l’une des plus belles scènes bacchiques du répertoire baroque

samedi 21 mars - 21h - Quatuor Debussy. Musiques américaines : Riley, Glass, Barber, Dvorak

Le quatuor Debussy nous emmène en voyage, à la découverte de musiciens américains souvent méconnus à l’image de Samuel Barber dont on ne connaît guère que le magnifique Adagio du quatuor, joué ici dans son intégralité.
En cours de route, on redécouvrira Philip Glass, chef de file de la musique minimale et répétitive et son Quatuor n°2 " Company " qui nous entraînera dans une spirale tourbillonnante ou encore Terry Riley, et ses belles pages pour quatuor à cordes.
Pour couronner cette soirée, on entendra le magistral Quatuor américain d’Anton Dvorak, un des sommets incontestés du répertoire

dimanche 22 mars - 17h - Quatuor Debussy et Philipe Depétris , flûte

Bach : Partita en La mineur pour flûte seule / Concerto en Si mineur avec flûte / Haydn, Les Sept dernières paroles du Christ
Pour commencer, une pièce d’une très haute virtuosité interprétée par Philippe Depétris : La Partita en La mineur pour flûte seule de J.S. Bach. Cette oeuvre déborde de sensibilité expressive. Laissez-vous ensuite emporter par les sept mouvements de la Suite en Si mineur, initialement composée pour ensemble de cordes et flûte traversière. Ce sont tous de véritables chef-d’oeuvres.
La deuxième partie sera consacrée aux Sept dernières paroles du Christ . Composée en 1787, cette oeuvre apparaît comme une suite de neuf pièces d’une extraordinaire complexité.
Elles seront interprétées dans une version épurée enchaînant les sept adagios. C’est une oeuvre d’une rare élévation que Haydn considérait comme la meilleure de toutes ses compositions.

samedi 28 mars - 19 H - Ensemble Orchestral Contemporain. Concert apéritif

Variations sur un thème de Bach et un thème d’Edison Denisov suivies de la 4e symphonie de Gustav Mahler réorchestrée par Erwin Stein pour soprano et ensemble instrumental.
Pour sa seconde résidence à Grignan, l’Ensemble Orchestral Contemporain déclinera à nouveau le beau thème de la transcription.
Ainsi cohabiteront Bach et Denisov avec des variations sur un thème de Bach. Après cette entrée en matière présentée par Daniel Kawka, une pause apéritive sera proposée avant la 4e symphonie de Gustav Mahler.
Une symphonie qui exprime : « Rien que le bleu uniforme du ciel, avec toutes ses nuances, ce bleu qui attire et fascine les êtres humains tout en les inquiétant de sa pureté même ».

dimanche 5 avril - 17 H - Michaël Lévinas et Magali Léger

Bach : Le Clavier bien tempéré (extraits) ; Fauré : La Bonne chanson.
Ce cycle de mélodies de Gabriel Fauré inspirées de poèmes de Verlaine est ici interprété par la soprano Magali Léger, qui s’impose par sa finesse et son naturel. Le chant angélique épouse étroitement la partie pianistique, maîtrisée avec un grand art par Michaël Lévinas.
Ce travail singulier sur l’accentuation, la couleur, la suggestion, caractérise leur récital et nous fait écouter Fauré autrement. Pour répondre à la commande de cette saison spéciale Bach, Michaël Levinas interprétera ensuite des extraits du Clavier bien tempéré qui, avec L’Offrande musicale et L’Art de la fugue, reste l’une des oeuvres majeures de toute la musique occidentale.

vendredi 24 avril - 21 H - Raphaël Imbert Project. De Bach à Coltrane

1er mars au 26 avril, Saison de concerts du château de Grignan (Drôme)
André Rossi : claviers / Raphaël Imbert : saxophones, clarinette basse / Jean-Luc Di Fraya : batterie, percussions, voix / Michel Peres : contrebasse
« D’où que nous venions, nous sommes tous des musiciens ». Ainsi Raphaël Imbert présentait-il son projet Bach-Coltrane, né d’une rencontre avec l’organiste André Rossi.
Quelques mois après la sortie de l’album et de nombreux concerts (d’autres sont prévus au Châtelet en 2009), on peut désormais dire que cette entreprise très ambitieuse n’était pas déraisonnable. Elle a convaincu et passionné, non seulement les médias, mais aussi un large auditoire, au-delà des clivages entre la musique classique et le jazz. Gageons qu’elle saura captiver aussi le public de Grignan, habitué du festival de jazz ou de la saison "classique".

dimanche 26 avril - 17 H L’Oiseleur des Longchamps , baryton, Mary Olivon , piano. Mélodies et chansons autour du prénom féminin !

La saison de concerts se termine sur une note divertissante avec ce programme de mélodies et de chansons : il mêle les genres et les époques, la musique savante et la musique populaire, les sujets, les atmosphères tout en maintenant un fil conducteur : le prénom féminin. Adéla, Anna, Doris, Lucie, Marguerite
Ophélie, Véronique, Zulmé, mis en musique par Rodrigo, Mozart, Strauss, Chabrier, Brahms, Purcell, Verdi, Liszt, des anonymes ou des chansonniers. Le prénom choisi par Jean-Sébastien Bach : Mélusine !


lgremaud@ladrome.fr
Lundi 23 Février 2009
Lu 419 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Sublime baroque - 10/08/2018

1 2 3 4 5 » ... 84



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



Versailles

Versailles


Pouchain emiliani

Pouchain emiliani


Lizt en Provence

Lizt en Provence


Photaumnales

Photaumnales