Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


15 au 23.10.10 : Le festival Un Doua de Jazz de retour du 15 au 23 octobre à Villeurbanne

L’unique festival de Jazz organisé exclusivement par des étudiants est de retour !


Après un cru 2009 remarquable, les étudiants de la Doua jouent encore et toujours la carte de la diversité.
La nouvelle édition du festival s’annonce particulièrement métissée, avec notamment l’explosif jazz/funk des Volunteered Slaves, Médéric Collignon élu Formation de l’année aux victoires du Jazz ou encore Renaud Garcia Fons et son jazz inspiré du flamenco et des musiques orientales.
Une programmation séduisante, à des prix toujours très abordables (6€ tarif étudiant/11€ plein tarif)

Chaque année le campus de la Doua à Villeurbanne accueille le festival « Un Doua de Jazz » pour la plus grande joie des étudiants, amateurs de jazz et autres assoiffés de découverte.
Créé et organisé depuis 17 ans par les étudiants de l’INSA de Lyon, l’événement ne se borne pas pour autant à être une manifestation étudiante, il est même devenu depuis quelques années un des rendez-vous musicaux majeurs de la région. La programmation quant à elle se veut éclectique et accessible, mélangeant jeunes talents lyonnais et musiciens de renom et proposant chaque année des tarifs très abordables. Le festival a déjà accueilli de grands artistes tels que Tigran Hamasyan ou Electro Deluxe (édition 2009), mais encore Jacques Schwartz Bart et Tumi and the volume (édition 2008)...


Anaïs
Lundi 20 Septembre 2010
Lu 910 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 27



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !

9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !
.
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo P.A. : Bonaparte à Valence ne lisant pas Sortir ici et ailleurs