arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


13 juillet au 22 août 2010, Un festival tout en notes et en mots dans la patrie d' Yves Klein ! à la Colle-sur-Loup

Pour la 6 ème édition de son festival, le village de la Colle-sur-loup offre un cocktail de notes et de mots et trente spectacles pour se délecter ! C’est un festival à la croisée des chemins artistiques, là où les mots se déclinent en différents modes : latino, jazz, chanson française, humour et théâtre qui se côtoieront du 13 juillet au 22 août à la Colle-sur-Loup.


13 juillet au 22 août 2010, Un festival tout en notes et en mots dans la patrie d' Yves Klein ! à la Colle-sur-Loup
Il y a d’abord les mots pour rire, ceux d’Agnès Soral et son style BCBG qui le temps d’un spectacle, « aimerait bien vous y voir ». Le 23 juillet, la comédienne a choisi de s’épancher sur ce qui après une rage de dents fait le plus mal : l’amour ! qui rime avec humour et aussi avec l’accent irrésistible de Mado la Niçoise qui derrière son maquillage un tantinet voyant et sa gouaille populaire nous parlera de l’air du temps vue du vieux Nice (le 6 août).

Les mots encore et toujours dans deux pièces de théâtre ; l’une interprétée par la Compagnie de la Miranda qui donnera le 13 août l’illusion comique de Corneille, un tour de passe qui marque un tournant dans la carrière littéraire de l’auteur puisque après l’avoir écrite, il se consacra à la tragédie.
Dans cette pièce il laisse éclater sa virtuosité littéraire qui est un condensé dans cette pièce tous les genres théâtraux avec au premier acte un prologue qui s’inspire de la pastorale. Les trois suivants sont une comédie imparfaite qui évolue vers une tragi-comédie avec des épisodes de rivalité, d’emprisonnement et de mort. Le dernier acte est une tragédie. Tout cela cousu ensemble fait une comédie, n’est-ce que l’on appelle une rhapsodie ?

Le 20 août, le Théâtre de la Traverse interprètera une « fête inoubliable », une pièce en hommage aux couples qui ont su résister, contre vents et marées, au temps qui passe, aux passions évanouies, à l’amour qui n’ose plus dire son nom en se cachant sous le masque de la tendresse.

Jazz à l’heure de l’apéro !

Les amateurs de jazz n’auront sans doute pas assez de mots pour décrire la qualité des concerts de jazz ; des groupes qui ont été choisis par le pianiste Philippe Villa pour leur caractère accessible. Des formations pour l’essentiel azuréennes telles le Sandrine Destefanis Quartet, le Frédéric Viale Quartet, Le Philippe Villa Trio sans oublier le talentueux le quartet de Romain Dravet, originaire de la Colle-sur-Loup et bien sûr les Niçois de Sashird Lao qui offriront un mélange pyramidal de scats explosifs sur coulis de basses organiques. Une furieuse mixture de racines orientales aux confins jazzistiques inexplorés.
Des mots que masqueront les notes de du saxophoniste Samy Thiébault et de son quintet qui le 15 juillet donnera à entendre les morceaux de son dernier album dédié à Baudelaire et Nietzsche !

Découvertes et échanges

A cela s’ajouteront plusieurs soirées consacrées à la danse, avec une thématique globale orientée autour des rythmes du grand Sud : Brésil, rythmes créoles, musiques afro-cubaines. Une danse des mots et des notes d’où découleront forcément une pluralité de rencontres, de découvertes, et d’échanges. Un tourbillon de notes et de mots tout en rythme, et en poésie qui devraient parler à bon nombre de festivaliers

Du 13/07 au 22/08 à La Colle-sur-Loup. Renseignements : 04 93 32 68 36. www.lacollesurloup.fr


Lea Raso della Volta
Dimanche 11 Juillet 2010
Lu 1197 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 63



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !

9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !
.
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo P.A. : Bonaparte à Valence ne lisant pas Sortir ici et ailleurs