Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


11 février au 1er mars 2010, La Fièvre, d'après Fever de Wallace Shawn, au théâtre des Marronniers, Lyon

En prise à une fièvre puissante, un homme se retrouve seul face à lui-même dans une chambre d’hôtel d’un pays pauvre. Une exécution politique semble prête à se dérouler au même moment, quelque part dans ce pays, ou peut-être ailleurs.


11 février au 1er mars 2010, La Fièvre, d'après Fever de Wallace Shawn, au théâtre des Marronniers, Lyon
Basculé dans l’horreur qui se fait évidence, bousculé par la misère qui l’entoure, arraché aux habitudes du confort extrême et futile de son existence, il engage un combat sans merci entre sa conscience et sa bonne conscience.

Wallace Shawn est né en 1943 à New-York. Acteur connu pour ses rôles plutôt comiques à la télévision ou au cinéma, il se révèle des 1970 en tant qu’auteur de théâtre sous des couleurs plus sombres, plus controversées. D’abord créée dans les salons new-yorkais par Wallace Shawn en 1991, La Fièvre fut ensuite jouée à Manhattan avant d’être adaptée au cinéma par Carlo Gabriel Nero avec Vanessa Redgrave en 2004.

La Fièvre d'après Fever
de Wallace Shawn
traduit par Annie Sommer
Face Nord Cie
mise en scène Nadine Emin-Madrid
comédien Jérôme Sauvion
lumière Pascal Nougier
du 11 février au 1er mars 2010
du jeudi au samedi 20h30
dimanche 17h
lundi 19h

Théâtre des Marronniers - 7 rue des Marronniers - 69002 LYON - M° Bellecour
Réservations 04 78 37 98 17 ou sur www.theatre-des-marronniers.com


pierre aimar
Vendredi 12 Février 2010
Lu 1160 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 63



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !

9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !
.
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo P.A. : Bonaparte à Valence ne lisant pas Sortir ici et ailleurs