Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles


Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)

Vu pour vous, critiques

Le 12e festival d’opérette de Nice enfin à l’Opéra ! par Christian Colombeau

Une vie parisienne d’Offenbach plus débridée que jamais C’est avec le concours et le soutien fidèle de la Mairie et de l’Opéra de Nice que cette Vie Parisienne a vu le jour. En prêtant orchestre, chœurs et salle, (les décors viennent de Marseille et les costumes de Bordeaux) à la célèbre Association dirigée de main et maître...

Perrault revisité par Massenet à l'Opéra de Marseille, par Christian Colombeau

Sur sa lancée, celle d’une audace éclectique qui lui fait grand honneur, l’Opéra de Marseille sort des sentiers battus en cette fin d’année et propose, non pas la traditionnelle opérette viennoise ou d’Offenbach, mais une jolie rareté qui devrait ravir petits et grands. Toutefois, la Cendrillon de Massenet n’est pas, avouons le...

Le Requiem de Verdi embrase la cour d'honneur du Palais Princier de Monaco. Par Christian Colombeau

Joué dans le cadre des Concerts au Palais Princier, le Requiem de Verdi a embrasé la cour d'honneur. Yakov Kreizberg a fait preuve de virtuosité dans sa direction transcendante. Il est toujours difficile de contrôler son enthousiasme et son émotion après une audition du Requiem de Verdi. Œuvre d’église dans un langage...

La Traviata de Verdi à l'opéra de Monte-Carlo, splendeurs et misères d'une courtisane tuberculeuse. Par Christian Colombeau

Monter cet opéra, authentique mise à mort tauromachique, est un pari. Voilà une partition qui ne demande pas l'à-peu-près car véritable tragédie classique qui sacrifie au culte de la voix. Et quelles voix ! Un grand soprano aux mille brillances pyrotechnique dignes d'un ascenseur vocal assassin, un ténor moins léger qu'il n'y...

Alain Fondary ou la voix du souffleur, par Christian Colombeau

Patrick Alliote s'empare avec talent de la voix et de la vie d'un baryton d'opéra Un livre ? Non ! Une hagiographie ? Peut-être… Mais surtout désormais un Exemple, une Référence absolue, incontournable sur le fond et sur la forme de ce que doit être aujourd’hui toute biographie pertinente et intelligente sur un Artiste....

Adrienne Lecouvreur, de Cilea, à l'Opéra de Nice. Par Christian Colombeau

Quand le théâtre rejoint la réalité, même à la Comédie-Française. Adrienne Lecouvreur, comme Tosca montre encore une fois l’envers d’un cœur, les tourments de l’amour et la mort d’amour d’une prima donna, ici de théâtre et non d’opéra. Lecouvreur est un rôle sublime, digne, disent les mauvaises langues, des plus grandes...

L’Opéra de Marseille ressuscite le Roi d’Ys de Lalo, par Christian Colombeau

Une distribution sans faille, un spectacle en scope et couleurs grandiose. Le Roi d’Ys d’Edouard Lalo, un chef-d’œuvre cette partition ? Il est vrai que le bel Edouard ambitionnait la construction d’un drame lyrique d’une coupe toute wagnérienne. Découragé d’atteindre son but, il se rabattit sur une composition plus classique :...

La Straniera, Bellini. Une étrangère bien séduisante à l'Opéra de Marseille, par Christian Colombeau (octobre 2013)

On oublie l'intrigue, on écoute la musique... De par sa rareté, La Straniera est-elle le maillon faible de la production bellinienne ? Un peu rapide comme conclusion. Venant après Le Pirate et avant Zaira, on remarquera tout de même que le compositeur y gagne déjà ses galons de romantique notoire, le tout dans une musique...

Andréa Chénier, d'Umberto Giordano, à l'opéra de Marseille, par Christian Colombeau

Andréa Chénier revient à l’Opéra de Marseille ! Un spectacle – qui accuse toutefois quelques rides - signé par Claire Servais, parfois bouleversant ou grandiose, sur une musique de Giordano enflammant un hymne à la fraternité, à l'amour et à la mort libératrice ! On le sait. Un souffle épique anime tout le livret formidablement...

Parfisal de Wagner à l'Opéra de Nice, par Christian Colombeau

Nice s’est mis, le temps d’un week-end, à l’heure de Bayreuth, à l’Acropolis, avec deux représentations du Parsifal de Wagner, monté en coproduction avec Genève et Leipzig. Œuvre préférée de Hitler, messe sacrée pour tout wagnérien qui se respecte, d’un ridicule achevé pour les agnostiques, inconvenante pour les croyants...
1 ... « 39 40 41 42 43



Inscription à la newsletter



Sète, une île ancrée au soleil

Par Jacqueline et Pierre Aimar
64 pages - The BookEdition
Version papier ou numérique

Cliquez sur l'image. Achat sécurisé

Sète, île ancrée au soleil, offre une visite sortant des sentiers battus du tourisme habituel.
Les lieux d’exposition et les centres d’arts sont au cœur de cet opus. C’est la découverte de mondes artistiques contrastés que dévoile ce port qui ne vit le jour qu’en 1666. 
C’est à dire, hier.