Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles


Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)

Vu pour vous, critiques

La Traviata de Verdi à l'opéra de Monte-Carlo, splendeurs et misères d'une courtisane tuberculeuse. Par Christian Colombeau

Monter cet opéra, authentique mise à mort tauromachique, est un pari. Voilà une partition qui ne demande pas l'à-peu-près car véritable tragédie classique qui sacrifie au culte de la voix. Et quelles voix ! Un grand soprano aux mille brillances pyrotechnique dignes d'un ascenseur vocal assassin, un ténor moins léger qu'il n'y...

La séduisante Somnambule d'Annick Massis à l'Opéra de Monte-Carlo, par Christian Colombeau

Quand le bel canto s'invite dans un conte à dormir debout... « La Sonnambula » de Bellini est très difficile à incarner. Plus discrète que ses sœurs « Norma » ou « Elvira » des Puritains, presque insaisissable dans sa sincérité naïve, plus touchante dans son désespoir, Amina demande une présence diaphane, troublante,...

Le Vaisseau Fantôme, de Richard Wagner à l'Opéra de Monte-Carlo, critique de Christian Colombeau

Opéra de Monte-Carlo Spectacle du 23 janvier 2009 Le Vaisseau Fantôme, de Richard Wagner Critique de Christian Colombeau Sept ans déjà que le bateau fantôme affrété à Bordeaux par Francesca Zambello navigue sur les scènes de l’Hexagone. Sept ans. Le délai imparti pour le Hollandais errant de trouver femme fidèle,...

La 2e symphonie de Gustav Mahler tétanise le Grimaldi Forum de Monte-Carlo, par Christian Colombeau

Une "résurrection" pour l'éternité, avec en prime un sublime duo de solistes On ne sort jamais indemne d’une audition de la "Deuxième Symphonie" de Gustav Mahler. Première du genre à solliciter un chœur monumental et des voix solistes, autobiographique, cette "Résurrection", parcours semé de vertigineux abîmes, d’épisodes...

Tristan et Isolde, dans le cadre du bicentenaire Richard Wagner à l'Opéra de Monte-Carlo, par Christian Colombeau

Entre inceste et adultère, Wagner enfonce les tabous L'anecdote est connue : Wagner pensait que son Tristan et Isolde, bien joué, devait tuer les auditeurs. Rarement musique est aussi intense que dans ce deuxième acte où sont enfin unis l’un à l’autre les amants maudits. Pour brièvement le meilleur, le pire étant à venir....

Linda di Chamounix : c’est dur une messe quand on n’a pas la foi…, Opéra de Toulon, la critique de Chirstian Colombeau

Il y a un peu de tout dans cet opéra rare de Donizetti : une histoire qui ressemble étrangement à celle de La Somnanbule ou des Puritains (l’héroïne retrouve la raison aux notes ultimes), une partition mineure pour ceux qui ne l’aiment pas ou veulent l’ignorer, un chef-d’œuvre méconnu pour mélomanes avertis… telle une auberge...

Un Turandot grandiose, à l'opéra de Monte Carlo, par Christian Colombeau

Ecrin idéal, le Forum Grimaldi se devait d’accueillir au moins une fois l’ultime chef-d’œuvre de Puccini qui a ouvert ainsi de manière grandiose la saison lyrique de la Principauté, tel un cadeau luxueux offert à l’occasion de la Fête Nationale. Œuvre complexe, au caractère monumental et implacable, dominée par l’écrasante...

L'Italienne à Alger de Rossini à l'Opéra de Marseille. Par Christian Colombeau

Une italienne qui n'aime pas les kébabs A se demander, à la sortie de cette Italienne à Alger, si le Rossini buffo avait pour toujours laissé la place au compositeur d'opera seria, lui dont la veine la plus nostalgique, voire la plus tragique, semble transpirer de pages en pages. Si les ensembles restent extraordinairement...

L'increvable Carmen de Bizet à l'Opéra de Marseille, par Christian Colombeau

Dans une nuance de gris démoralisants, une ouverture de saison au goût de tiède sangria Plombée par deux entractes interminables (pour cause de changements des somptueux mais imposants décors d’Ezio Frigerio en bonne forme), la mise en scène un rien paresseuse, mortifère, sombre, enfumée, lente, empesée de Nicolas Joël, reprise...

Le mythe éternel de Don Juan à l'Opéra de Marseille, par Christian Colombeau

Vie et mort d'un vil séducteur. L'opéra des opéras qui renvoie à la vie. L’une des déformations dues au disque consiste à voir Don Giovanni comme un opéra écrit pour une constellation de vedettes. On juxtapose de grands noms, on agite le tout et il en sort une compilation hétérogène de grands airs dont Mozart est souvent...
1 ... « 38 39 40 41 42 43



Inscription à la newsletter



Sète, une île ancrée au soleil

Par Jacqueline et Pierre Aimar
64 pages - The BookEdition
Version papier ou numérique

Cliquez sur l'image. Achat sécurisé

Sète, île ancrée au soleil, offre une visite sortant des sentiers battus du tourisme habituel.
Les lieux d’exposition et les centres d’arts sont au cœur de cet opus. C’est la découverte de mondes artistiques contrastés que dévoile ce port qui ne vit le jour qu’en 1666. 
C’est à dire, hier.