arts-spectacles.com
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Trio Chausson. Richesse de l’accord. Label Mirare. Sortie le 28 janvier 2022


L’esprit « Chausson », ouverture et humilité



Doué pour la littérature, la peinture, ouvert sur les arts, lauréat de l’examen du barreau, Ernest Chausson était un musicien discret, expressif et touchant, moteur de la vie musicale de son époque. Son nom est indissociable de la musique de son temps ; il évoque l’humilité d’un compositeur à l’univers d’une grande richesse... En 2001, trois jeunes musiciens l’ont relevé avec pertinence en décidant d’inscrire leur projet musical dans cet esprit, sous le nom de trio Chausson.

Construire le discours

Finaliste du concours Haydn à Vienne en 2005, premier Prix du concours international de musique de chambre de Weimar cette même année puis lauréat de « Rising star » en 2007, le trio Chausson a déployé son identité grâce aux conseils de l’altiste et fondateur du quatuor Alban Berg, Hatto Beyerle auprès de l’Académie européenne de Musique de chambre.
« C’est un musicien avec un cœur énorme auquel nous devons beaucoup. Il nous a appris à décoder la musique pour l’interpréter comme un discours, afin d’en révéler la signification. »

Richesse orchestrale

Toujours en recherche, le trio s’est accordé avec un nouvel élément il y a trois ans : le violoniste Matthieu Handtschoewercker, musicien à l’orchestre de Paris et membre du quatuor Dutilleux. Un sang neuf et une spécificité orchestrale qui a permis au trio de se focaliser encore davantage sur la construction et la couleur des interprétations. Cette sensibilité orchestrale répond à l’activité foisonnante de transcription menée par le pianiste Boris de Larochelambert. « Je cherche à m’inspirer de l’étoffe orchestrale, ou reproduire l’ambitus. Je veux que la transcription stimule le plus possible l’imaginaire sonore en faisant référence à la richesse orchestrale. » Le travail à la table est toujours prolongé à trois : « il m’arrive de soumettre plusieurs versions au vote – nous choisissons toujours ensemble. »

Trois voix en une

Se forger une idée personnelle pour la confronter à celles des autres, et l’éprouver à la réalité du trio – voilà l’essence du travail auquel se livre le trio Chausson qui insiste depuis vingt ans sur l’homogénéité de ses voix, conciliée à l’expression de trois personnalités singulières et engagées dans de nombreux projets indépendants (avec l’enseignement, ou encore en plaine Saint-Denis pour développer du lien culturel et social à travers la musique). « Nous nous démarquons des trios de solistes car nous portons un soin particulier à la personnalité de l’ensemble qui prime sur le reste », précise le violoncelliste Antoine Landowski.

Visions décapantes

Guidé par un regard très honnête, le trio Chausson envisage toujours la construction musicale « à quatre » avec le compositeur, pour cultiver une interprétation parfaitement « intègre ». Inspirés par les trios Beaux-Arts, Wanderer ou Hélios chez la jeune génération, les trois musiciens se réfèrent largement aux visions « décapantes et authentiques » d’artistes tels que Brendel ou Harnoncourt. Ils la partagent sur scène avec Matthieu Herzog, Violaine Despeyroux, Pierre Génisson ou encore Jean-Baptiste Robin... qui diversifient leurs horizons.

Intérêts sans limites

Spécialistes du classicisme viennois, du romantisme allemand et de la musique du début du XXe siècle, les membres du trio abordent largement Beethoven, Haydn, Schumann, Brahms, Chausson ou Ravel, en portant leur intérêt vers du répertoire plus inconnu. René Lenormand notamment, « compositeur à mi-chemin entre la France, Schumann et Rachmaninov », ou encore Cécile Chaminade. On retrouvera le trio dans un disque Fanny et Félix Mendelssohn, tandis qu’un prochain concert au musée d’Orsay mettra la péninsule Ibérique à l’honneur, avec une transcription exclusive de la Rhapsodie espagnole de Ravel.

Sortie le 28 janvier 2022

Fanny & Felix Mendelssohn
Label Mirare

Fanny Hensel-Mendelssohn
Trio en ré en mineur opus 11

1. Allegro molto vivace

2. Andante espressivo

3. Lied: Allegretto

4. Allegretto moderato

Felix Mendelssohn

Trio n°1 en ré mineur opus 49

5. Molto allegro ed agitato

6. Andante con moto tranquillo

7. Scherzo: Leggiero e vivace

8. Finale: Allegro assai appassionato


Pierre Aimar
Lundi 13 Décembre 2021
Lu 173 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 104

Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements