Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Saison 2008-2009 - Orchestre Régional de Cannes Provence Côte d'Azur, les meilleurs moments

Deux grands seigneurs de la direction d’orchestre ont augmenté, influencé et fasciné le public mélomane de la musique classique pendant la fin du XXe siècle.
Grâce à Leonard Bernstein (compositeur, chef d’orchestre, musicologue, conférencier et initiateur d’émissions télévisées en direction de tous les publics) et à Herbert von Karajan,


Présentation de la saison par Philippe Bender

Saison 2008-2009 - Orchestre Régional de Cannes Provence Côte d'Azur, les meilleurs moments
le marketing des productions musicales était assuré en continuité et commercialisé sans autre artifice que la qualité supérieure de leurs interprétations, le charisme des artistes qu’ils associaient à leurs concerts et le tempérament ardent et sonore des orchestres que ces deux maîtres dirigeaient.
Nous rendrons prochainement hommage à Leonard Bernstein pendant toute une saison, et nous profitons du centenaire de la naissance d’Herbert von Karajan, le 5 avril 1908, pour le célébrer en jouant le même programme que celui de son premier concert au pupitre de l’orchestre de Paris en 1970 au Festival d’Aix-en-Provence.
La saison débutera avec la grande violoncelliste Natalia Gutman avec laquelle nous enregistrerons le DVD d’une master class sur Tchaïkovski.
Trois grandes stars des instruments à vent, le flûtiste James Galway, la nouvelle diva de la flûte Sharon Bezaly et l’incroyable David Guerrier, qui joue aussi bien du cor que de la trompette, illumineront la saison d’un souffle prestigieux.
Dans chaque discipline, la puissance et l’expérience d’une carrière accomplie comme celles d’Aldo Ciccolini, Joaquín Achúcarro, Paul Badura-Skoda, côtoieront la maturité d’Elena Bashkirova, Philippe Bianconi, Frank Braley, Brigitte Engerer, Jean-Philippe Collard… et la jeunesse de certains artistes qui ont réussi des débuts très prometteurs.
La saison finira avec La Création de Haydn, dont on commémore cette année l’anniversaire de la mort, car il est utile de rappeler combien son œuvre a servi d’exemple et de démarche aux musiciens du XVIIIe siècle et des siècles suivants.
Le 20e anniversaire de Sympho New, cette formule d’orchestre-école qui nous a permis d’associer à certains programmes les meilleurs élèves de nos conservatoires, confirme l’importance de la pédagogie qui stimule les musiciens professionnels au-delà de leur responsabilité au pupitre de leur section et les invite à donner un exemple de motivation et de respect de la musique.
Philippe Bender

Hommage à Herbert von Karajan. Dimanche 16 novembre 2008 à 16h30

Présentation Christa Ludwig
Partie du programme du 1er concert donné par Herbert von Karajan à la tête de l’Orchestre de Paris. Festival d’Aix en Provence - 11 juillet 1970
Philippe BENDER, direction musicale
Zandra McM cMASTER, mezzo soprano
Dimitri NAÏDITCH, piano
Merveilleuse artiste, Christa Ludwig peut s’enorgueillir d’une carrière magnifique et exemplaire qui l’a
conduite pendant près de cinquante ans sur les grandes scènes du monde où elle a chaque fois
marqué par son tempérament dramatique, son articulation souveraine et sa sublime musicalité.
Considérée comme l’une des plus grandes voix de la seconde moitié du XXe siècle, son art du chant
en a fait une interprète recherchée et adulée aussi bien pour Mozart, Schubert, Schumann, Brahms,
Mahler que Strauss.
Elle fut la partenaire privilégiée des grands chefs que furent Karl Böhm, Otto Klemperer, Leonard
Bernstein et Herbert von Karajan.
Née en Irlande du Nord, Zandra McMaster vit désormais en Espagne et partage son activité entre
l’opéra, l’oratorio, les concerts avec orchestre, la musique de chambre et le récital. Sa voix puissante
et souple lui permet toutes les audaces comme les nuances les plus exquises. Artiste polyvalente, elle
interprète avec le même bonheur la désespérance de Charlotte ou la séduction de Carmen, sa voix
s’adapte parfaitement à chaque rôle : ici, elle semble fragile et vulnérable et, l’instant d’après, rebelle
et passionnée.
Musicien talentueux, étonnant par sa virtuosité et sa puissance énergétique, Dimitri Naïditch, jeune
pianiste d’origine ukrainienne, s’illustre par ses prestations éblouissantes. Né en Ukraine d’un père
physicien et académicien et d’une mère professeur de piano, il étudie le piano au Conservatoire de
Kiev et suit des cours de direction d’orchestre et de composition. Il vient en France en 1991 et
s’installe à Lyon. En 1994 il dirige un stage d’improvisation au CNSM de Lyon et concrétise ainsi ses
talents de pédagogue.

Théâtre Croisette - Hôtel Palais Stéphanie

L’évolution du piano à l’époque de Haydn, Mozart et Beethoven. Dimanche 11 janvier 2009 à 16h30

Concert commenté par Paul Badura-Skoda
Pavel BALEFF, chef invité
Paul BADURA-SKODA, piano
“Au pupitre, le chef invité bulgare Pavel Baleff, au sang-froid et à la direction infaillible, insuffle à l’Orchestre Régional la transparence requise dans Mozart.
À la tête de la formation régionale qu’il inspire et galvanise, il fait de la 7e symphonie de Beethoven, chef-d’œuvre à réveiller les morts et à maintenir debout les vivants, une fête aussi mystérieuse qu’audacieuse, paroxystique, dionysiaque, hallucinante. On n’a pas compté les rappels ! ”
[Aurore Busser - Nice-Matin - 20 novembre re 2007]
Au début, Paul Badura-Skoda voulait devenir un ingénieur, mais heureusement il a changé d’avis. De nos jours, il est applaudi dans toutes les plus grandes salles de concert du monde et se produit en
tournées sur tous les continents, joue avec les meilleurs orchestres et enregistre avec les célèbres
maisons de disques. En d’autres mots, Paul Badura-Skoda est l’un des plus importants pianistes de
notre temps.
Né à Vienne, dont il est toujours l’ambassadeur d’une manière si particulière de faire et d’être la
musique, Paul Badura-Skoda a très tôt été impressionné par le pouvoir moral évident que détient la
musique. Un aspect qu’il souligne encore aujourd’hui.

Théâtre Croisette - Hôtel Palais Stéphanie

Concert pour la Paix, En présence de Marek Halter. Dimanche 8 mars 2009 à 16h30

Philippe BENDER, direction musicale
Sharon BEZALY, flûte - Nathalia ROMANENKO, piano
Philippe VOITURON - Patrice ce GAUCHON, percussions
Dans le monde, le 8 mars est la journée de la femme et les femmes sont considérées comme « porteuses de paix ». Sharon Bezaly et Nathalia Romanenko, artistes de la jeune génération, l’une d’origine israélienne et l’autre d’origine russe, symbolisent, d’une certaine manière les espoirs de demain, d’un monde plus apaisé.
Ardent défenseur de la paix, Marek Halter, par sa présence, portera le souffle de cet espoir.
Qualifiée de “don de Dieu à la flûte” par le Times, Sharon Bezaly a été nommée Instrumentiste de l’année par le prestigieux Klassik Echo en Allemagne en 2002 et Jeune artiste de l’année aux Classical Awards de Cannes en 2003. Classics Today l’a saluée comme étant “une flûtiste pratiquement sans égale dans le monde actuel” et International Record Review a écrit : “Ses enregistrements et ses concerts sont
toujours plus que de simples triomphes : ce sont des événements artistiques majeurs.” “Impressionnante discographie que celle de Sharon Bezaly !
Impressionnante aussi sa générosité, son intérêt pour les compositeurs contemporains qui, nombreux, lui dédient une œuvre… Virtuosité, son viril “á la française” (Rampal, Debost, Pahud), Bezaly l’a acquis, mais au-delà, elle déploie une infinie tendresse dans tant de passages…” …” [Le Monde de la Musique - décembre 2005]
Nathalia Romanenko commence l’étude du piano à l’âge de cinq ans, à l’école municipale de musique de Mariupol, en Ukraine puis intègre la fameuse École nationale de musique pour surdoués de Kiev. Accompagnatrice au Conservatoire de Paris, Nathalia Romanenko veut rendre à ce métier sa gloire d’antan, le sortir de l’ombre. Dans un entretien qu’elle donne à La Lettre du Musicien elle cite pour exemple Alfred Brendel et Daniel Barenboïm. “C’est une nouvelle Wanda Landowska” s’est exclamé Mstislav Rostropovitch en l’écoutant jouer. Il lui a aussitôt demandé de l’assister en tant qu’accompagnatrice à son Concours International de Violoncelle à Paris.

Théâtre Croisette - Hôtel Palais Stéphanie

Die Schöpfung - La Création, Joseph Haydn. Dimanche 19 avril 2009 à 16h30

Philippe BENDER, direction musicale
Olivia DORAY, soprano
Patrick GARAYT, ténor
Joan MARTIN-ROYO, baryton
Chœur Régional Provence Alpes Côte d’Azur, direction Michel PIQUEMAL
Olivia Doray fait ses premiers pas musicaux à la Maîtrise de l’Opéra National de Lyon, puis elle étudie au Conservatoire National de Région de Lyon où elle obtient une licence de musicologie, avant de se perfectionner au Royal College of Music de Londres. Premier prix au Forum Lyrique Européen d’Arles en 2007, prix Jeune Espoir Opéra au Concours de Béziers en 2006. Pensionnaire du CNIPAL de 2006 à
2008, elle est Révélation ADAMI 2008.
Le Chœur Régional a été créé en 1989 par la Région Provence Alpes Côte d’Azur, avec le concours du ministère de la Culture, pour répondre à l’attente de musiciens recherchant une pratique chorale de haut niveau, et placé sous la direction de Michel Piquemal. Aujourd’hui, il est constitué d’une centaine de chanteurs issus des six départements de la région. Ils sont répartis au sein de deux formations
distinctes : le Vocal Côte d’Azur dirigé par Nicole Blanchi et le Vocal Provence sous la direction de Vincent Recolin.
Apprécié pour ses qualités musicales et pour sa voix tout à la fois chaude, agile, souple et puissante, la
carrière de Patrick Garayt l’a conduit à chanter à travers toute l’Europe, jusqu’en Ukraine et en Russie.
Se produisant dans un répertoire exceptionnellement large, sa carrière est principalement tournée vers
le répertoire de Musique sacrée, motets, messes, passions et oratorios.
Lauréat de plusieurs concours internationaux, dont celui de la “Sommerakademie” du Mozarteum de
Salzbourg en 2002, Joan Martín-Royo, à l’aube d’une très belle carrière, a déjà participé à de
nombreuses productions lyriques à Bruxelles, Paris, Monte-Carlo, en Italie ou en Espagne.
Son activité musicale s’étend avec tout autant de bonheur au récital de Lieder et à l’oratorio.

Théâtre Croisette - Hôtel Palais Stéphanie

Informations pratiques

Directeur artistique et chef permanent : Philippe Bender
Directrice administrative : Catherine Morschel
Siège de l’Orchestre : 24-26 avenue des Arlucs – BP 46 – 06150 Cannes la Bocca
Standard téléphone : 04 93 48 61 10
Télécopie : 04 93 48 63 74
Email : orchestre.paca@orchestre-cannes.com
Site : www.orchestre-cannes.com

BILLETTERIE
Location ouverte à la billetterie du Palais des Festivals et des Congrès de Cannes, à partir du 17
septembre 2007, pour tous les concerts, du lundi au samedi inclus, de 10 h à 19 h.
Par téléphone : 04 92 98 62 77
Réservation téléphonique ouverte à partir du 17 septembre 2008 pour tous les concerts par carte
bleue uniquement.
Sur Internet : www.palaisdesfestivals.com, règlement par carte bancaire sécurisée.
À la FNAC :
• 0 892 68 36 22 (0,34 ! TTC / min)
www.fnac.com
Les jours des concerts : pas de réservation téléphonique.
Location ouverte une heure avant le début du concert sur place.
TARIFS : Orchestre 27 ! - Balcon 20,50 !
TARIFS RÉDUITS : Orchestre 24 ! - Balcon 18 !
Concerts aux Arlucs : Tarif unique 16 !


pierre aimar
Dimanche 14 Septembre 2008
Lu 542 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 85



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine