Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Les Sphères du Paradis, La Camera delle Lacrime, samedi 14 Mars à 20 h 30, Collégiale de Tournon

Après les Cercles de l’Enfer (2017) et la Montagne du Purgatoire (2018), voici les Sphères du Paradis, dernière partie de la Divine Comédie de Dante, et avec elle, le retour de la Camera de Bruno Bonhoure.


LCDL Paradis © lcdl
LCDL Paradis © lcdl
Ce spectacle fantastique, véritable opéra médiéval avec textes, chants, et chorégraphie, conclut glorieusement l’ouvrage dantesque.
Bruno Bonhoure chant, bombo legüero et direction musicale
Camille Cobbi comédienne
Clémence Montagne chant
Cristina Alis-Raurich organetto et voix
Stéphanie Petibon vièle, luth et voix
Jean Bouther régisseur, son, lumière
Khaï-Dong Luong conception et mise en scène
Chœurs Madrigal, Pro Musica & élèves du Conservatoire AMD Tournon-Tain (70 interprètes)

Ce spectacle sera précédé d’une conférence « Dante/ La divine comédie » par Georges Fréchet, organisée par les Amis du Château-Musée / Mercredi 11 Mars , 20 h 30, Tournon / Salle Brassens : Entrée gratuite

Tarifs : 20 € en prévente, 25 € à l’entrée ; Billetterie : vochora.fr, OT Ardèche-Hermitage, centres commerciaux , au guichet d’entrée.


Pierre Aimar
Mercredi 26 Février 2020
Lu 340 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 96



Inscription à la newsletter



Espagne. Carnet de voyages. Jacqueline et Pierre Aimar. Editions Sortir ici et ailleurs

Espagne. Carnet de voyages. Jacqueline et Pierre Aimar. Editions Sortir ici et ailleurs
Espagne, Carnet de voyages rassemble les escapades découvertes dans 14 villes d’Espagne, effectuées ces deux dernières décades et enfin rassemblées.
Coups d’œil et notes de voyage de deux amoureux de l’autre Espagne, éloignée des bords de mer parfumés aux odeurs des crèmes solaires.
Des voyages au cœur de l’été quand l’Andalousie ou l’Extremadure sont écrasées de lumière, de chaleur et d’ombres mystérieuses.
Des périples à la mode des voyageurs du 19e siècle. Avec du temps devant soi pour déguster sur quelque place royale le ballet de la vie ordinaire.

Renseignements :
Pierre Aimar - sortir@wanadoo.fr

Pierre Aimar
20/06/2020