arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Le rêve du facteur ne connait pas la crise… Nouvelles du Palais Idéal d'Hauterives, Drôme

C’est la période des vœux alors pour Ferdinand Cheval, comment ? Quelle allure la carte de bonne année ?
Probablement des vœux accompagnant une photo de son Palais de Rêve, un mot d’auteur célèbre : « Le mot impossible ne devrait pas exister » emprunté à Napoléon 1er. Il aurait pu rajouter dans un excès de fierté : « Le mot impossible n’existe plus le facteur l’a aussi vaincu. En créant ce rocher j’ai voulu prouver ce que peut la volonté ».


Le rêve du facteur ne connait pas la crise… Nouvelles du Palais Idéal d'Hauterives, Drôme
C’est aussi la période des bilans. Et pour le coup, Cheval, nous en sommes sûr, sa grande satisfaction c’était « Les nombreux visiteurs qui viennent chaque année admirer mon chef d’œuvre s’en vont tous ravis et enthousiasmés, cela me remercie grandement de la peine et de tout le travail… ». Un facteur Cheval qui aurait été particulièrement heureux des résultats de cette année 2009 comme le sont: Gabriel Biancheri, Député Maire de Hauterives, Florent Brunet, Adjoint en charge du Palais, Christophe Bonin, Directeur et son équipe.

Une année 2009 sur fond de crise qui a toutefois stimulé les envies de sorties, de visites, d’évasion. Le facteur rêveur comme un antidote à la crise ? Sûrement. Les messages nombreux inscrits sur le Palais qui ouvrent les portes des possibles, l’essence même du monument.
Près de 130 000 visiteurs sont venus cette année, la meilleure fréquentation des années 2000 avec une hausse de 7% par rapport à 2008. Le chiffre d’affaire confirme cette belle envolée avec une forte progression.
Une boutique qui se développe, des produits dérivés qui se diversifient : cartes postales, livres, DVD, jeu vidéo, tee-shirts, CD de jazz, affiches dont la dernière signée par le chanteur Kent après celle de CharlElie.

Des artistes qui font vivre le Palais.
Les animations de l’été : Jazz au Palais et Les Musicales du Palais sont aussi en fortes hausses. Près de 3000 personnes pour les 6 concerts de 2009. Avec trois soirées où le jardin de Ferdinand Cheval était complet avec des fans de Jean Louis Murat, Kent ou Jean-Jacques Milteau. Un public venu de la Manche, des Landes comme de Marseille, de Suisse ou de Belgique et qui souvent découvrait la cathédrale de pierres de Ferdinand Cheval pour la première fois et ne manquait pas de revenir le lendemain pour une visite de jour.
Des artistes marqués par leur passage devant le Palais Idéal et qui contribuent à la valorisation de la communication autour du Facteur Cheval. Le bouche à oreilles fonctionne bien dans le milieu des artistes et la toile se tisse jusqu’à l’internationale.

C’est aussi la période des annonces pour l’été 2010 : Jazz au Palais et Les Musicales du Palais.

Quelques unes dépassent les frontières. Télérama titrait il y a quelques années à propos des NITS : “Le secret le mieux gardé de la pop se trouve aux Pays-Bas …. ”
Le Palais Idéal accueillera Le trio néerlandais : The NITS le 17 juillet. Un concert qui ravira toutes les générations d’amateurs de pop, comme les nombreux néerlandais présents dans la Drôme en juillet (les touristes Néerlandais représentent la première clientèle étrangère du Palais suivie par les visiteurs Belges et Suisses ; un étranger sur deux est néerlandophone au Palais Idéal ; 15% en moyenne sur l’année des visiteurs du Palais Idéal sont étrangers).
Al Deloner, ex leader du groupe Norvégien Midnight Choir sera devant le Palais Idéal le 31 juillet avec son nouveau groupe pour une belle musique folk pop. William Sheller seul au piano partira à la découverte du Palais le 24 juillet.

Côté Jazz : les 24, 25 et 26 juin sont annoncés pour cette 7ème édition: Le trio Egéa/Charlier/Sourisse qui invite Sara Lazarus pour un hommage à Chet Baker ; Guy Marchand et son new quartet ; Greg Zlap pour la soirée blues.

Tous ces musiciens comme des magiciens marionnettistes, des lutins malicieux rassemblés pour célébrer à la pleine lune le mystère de Ferdinand Cheval donneront une nouvelle fois un éclat différent au rêve fou du facteur.
Le Palais Idéal, « un rocher qui dira un jour bien des choses ». Vrai pour 2010.


pierre aimar
Vendredi 15 Janvier 2010
Lu 1268 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 63



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !

9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !
.
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo P.A. : Bonaparte à Valence ne lisant pas Sortir ici et ailleurs