Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Le Dit du Genji de Murasaki-shikibu, illustré par la peinture traditionnelle japonaise. Traduction de René Sieffert. Préface de Sano Midori

Plébiscité unanimement par le public tant en France qu’au Japon, considéré comme un ouvrage exceptionnel en matière éditoriale, succès fulgurant en librairie, épuisé fin 2007, Le Dit du Genji renaît dès cette année dans La petite collection aux Editions Diane de Selliers, à l’occasion de la célébration de son millénaire dans le monde entier..


1008-2008 : Millénaire du Dit du Genji

Le Dit du Genji
Le Dit du Genji
En France, cet anniversaire prend d’autant plus d’importance qu’il s’associe aux 150 ans des relations diplomatiques et commerciales avec le Japon, et aux 50 ans d’amitié entre Paris et Kyôto. Plus de 350 manifestations, expositions d’envergure et festivités sont organisées en 2008 en l’honneur de la culture et des arts japonais. (On peut trouver le programme complet des évènements sur le site officiel <http://www.fr.emb-japan.go.jp/150/evenements.html>).

Cette édition anniversaire réunit l’intégralité du roman illustré par 520 peintures du XIIe au XVIIe siècle, 450 détails des œuvres et 500 commentaires iconographiques. Un livret de 56 pages, "A la découverte du Dit du Genji", accompagne le lecteur dans la découverte de cette œuvre monumentale.

Les trois volumes de cette nouvelle édition, publiés dans un format d’une très grande élégance (25 x 23 cm), habillés d’une couverture souple et d’une jaquette à larges rabats, constituent une somme de 1256 pages, et sont rassemblés dans un coffret illustré au prix de 150 €.
Chef-d’œuvre de la littérature mondiale et texte fondateur du roman japonais, Le Dit du Genji écrit par Murasaki-shikibu au début du XIe siècle dans l’atmosphère raffinée de la cour de Heian, actuelle Kyôto, relate les aventures du prince Genji, surnommé le Radieux, dans la société de la cour impériale. Il apporte un éclairage exceptionnel sur la culture japonaise: poésie, danse, calligraphie, musique, peinture et contemplation de la nature accompagnent le Genji en politique et en amour tout au long de sa vie mouvementée.

L’auteur, préceptrice d’une jeune impératrice, a trouvé les modèles de ses personnages parmi ceux qu’elle côtoyait à la cour et les a dépeints avec une extraordinaire force de l’analyse psychologique. Elle se distingue par sa finesse dans l’observation des sentiments et des comportements, de la nature et des saisons, sa sensibilité dans la description de l’impermanence des choses et des êtres, ou encore par son habileté à construire un récit fascinant, peuplé de dizaines de personnages aux destins croisés.

Considéré comme le plus ancien roman psychologique au monde, Le Dit du Genji a inspiré poètes, écrivains, dramaturges et peintres au cours des siècles suivant son écriture et reste aujourd’hui l’objet de nombreuses études tant il touche par sa modernité et son universalité. Il a aussi donné naissance dès le XIIe siècle aux Genji-e, peintures narratives du Dit du Genji, sans équivalent dans la peinture profane mondiale.
Réalisées dans des styles variés sur des rouleaux, pages d’albums, paravents, éventails ou kakemonos, les Genji-e permettent de lire le roman dans son expression figurée.
Après sept années de recherches iconographiques et plus de 2 500 images recensées, les Editions Diane de Selliers ont sélectionné 520 œuvres reproduites au fil des pages de cette édition.
Ainsi, l’intégralité des fragments des rouleaux du XIIe siècle, classés « Trésor national » au Japon, d'autres du XIVe siècle, classés « Trésor important », et des œuvres inattendues du XVe au XVIIe siècle sont rassemblées.
Des autorisations spéciales ont été obtenues afin de photographier et publier pour la première fois des peintures en provenance des collections impériales japonaises, de collections privées, de monastères, de musées, de bibliothèques et de fondations dans le monde entier.

Une introduction consacrée à la peinture narrative et 500 commentaires iconographiques ont été rédigés par Estelle Leggeri-Bauer, maître de conférences à l’INALCO et spécialiste de la peinture narrative japonaise. Chaque commentaire éclaire avec pertinence les symboles, la religion, les mentalités de l’époque, ainsi que les correspondances inédites entre le texte et la peinture.

La traduction de référence du Dit du Genji, établie par René Sieffert, publiée en 1988 aux Publications Orientalistes de France, a été reprise pour cette édition. Les spécialistes comme les amateurs l’apprécient et l’admirent pour sa parfaite restitution du style élégant et précieux déployé par Murasaki-shikibu.

Diane de Selliers forme le vœu d’emmener les lecteurs au cœur d’un magnifique voyage tout autant culturel que poétique, à travers l’édition magistralement illustrée de ce récit aujourd’hui millénaire.

Le Dit du Genji de Murasaki-shikibu
Illustré par la peinture traditionnelle japonaise
Traduction de René Sieffert
Préface de Sano Midori
Introduction et commentaires des œuvres par Estelle Leggeri-Bauer
1256 pages, format 25 x 23 cm
Prix 150 €
Sortie en librairie septembre 2008


pierre aimar
Jeudi 22 Mai 2008
Lu 1393 fois


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 62



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



Versailles

Versailles


Pouchain emiliani

Pouchain emiliani


Lizt en Provence

Lizt en Provence


Photaumnales

Photaumnales