Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



La Fondation Bettencourt Schueller donne de la voix pendant la semaine d’ouverture des Rencontres de la photographie d’Arles

La Fondation Bettencourt Schueller s’est associée à Musicatreize et au collectif de photographes MYOP pour organiser une soirée dédiée au chant choral lors de la semaine d’ouverture des Rencontres de la photographie d’Arles.


Muzicatreize © Abramowitz Christophe
Muzicatreize © Abramowitz Christophe
Le jeudi 7 juillet à partir de 22h, le collectif MYOP projettera dans la Cour de l’Archevêché un diaporama d’images prises lors des deux festivals d’art choral organisés par la Fondation Bettencourt Schueller en 2020 et 2021 dans toute la France : « Ensemble, enchantons l’été » et « Chants Libres ». Cette présentation sera suivie d’un concert du chœur Musicatreize, lauréat du Prix Liliane Bettencourt pour le chant choral en 1994.

Fondation familiale reconnue d’utilité publique en France, la Fondation Bettencourt Schueller est mécène des talents français et notamment du chant choral, qu’elle soutient depuis plus de 30 ans grâce au Prix Liliane Bettencourt pour le chant choral, décerné chaque année en partenariat avec l’Académie des beaux-arts, et à une ambitieuse politique de dons. Récemment, la Fondation a été à l’origine de deux festivals de chant choral qui visaient à dynamiser l’activité du secteur choral et à permettre au chant choral d’aller à la rencontre des Français, et notamment des publics éloignés du monde culturel, à travers des surgissements, des concerts gratuits, des ateliers de pratique chorale dans des lieux divers et inattendus.

Lors de ces deux festivals, la Fondation a fait appel au collectif de photographes MYOP. C’est ainsi qu’Ulrich Lebeuf, Stéphane Lagoutte, Oan Kim, Guillaume Binet, Pierre Hybre, France Keyser et d’autres… ont pu sillonner la France et rendre compte en images de ces moments de joie et de musique partagés.
Issue de ce travail, la projection du 7 juillet, compile des images intimistes, esthétiques et artistiques, des chanteurs, des salles, des gestes, composant un montage abstrait sur la musique, le chant.

En complément de cette projection, un programme composé par la Fondation Bettencourt Schueller, MYOP et Musicatreize attend les spectateurs le 7 juillet. Un surgissement de Musicatreize, au sein de la Mairie d’Arles à 17h30, annoncera les festivités de la soirée.

A partir de 22h, sera donné un concert de Musicatreize mené par Roland Hayrabedian.
Au programme :
Francis Poulenc, Huit chansons françaises;
Zad Moultaka, Ikhtifa;
Maurice Ohana, Tombeau de Louize Labé;
Claude Debussy, Trois chansons de Charles d’Orléans.

Le chœur Musicatreize a été soutenu dès 1994 par la Fondation Bettencourt Schueller à travers le Prix Liliane Bettencourt Schueller pour le Chant Choral, et récemment valorisé dans l’album « VIVA ! 30 ans d’Art Choral », produit en février 2022.


Pierre Aimar
Jeudi 30 Juin 2022
Lu 154 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 107

Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements