arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


L’Eté à Cannes, surfe sur tous les horizons musicaux et artistiques

Le Palais des Festivals et des Congrès, véritable vaisseau amiral de la culture cannoise dresse ses voiles et offre aux visiteurs et à tous les publics un été riche en rencontres, nouveautés musicales et artistiques. Diversité, innovation et découverte sont les maître-mots des six festivals qui investiront les sites insolites de la ville, toit du Palais des Festivals, plages, parvis de l’église du Suquet, jardins de la Villa Domergue, baie de Cannes.


L’Eté à Cannes, surfe sur tous les horizons musicaux et artistiques
Evasion Afro-cubaine
Le 21 juin lancera la saison d’été avec les sonorités africaines et afro-cubaines de Badou et d’Interactivo. Les rythmes cubains investiront la Croisette durant le Cannes Salsa Festival, dernier né des festivals cannois, Cannes Salsa Festival, les 1er, 2 et 3 juillet avec ses danses sensuelles et ses saveurs épicées. En journée, des professeurs de notoriété internationale accueilleront des danseurs de tout âge, débutants ou confirmés, désireux de découvrir les rythmes enflammés des différentes salsas et autres danses du monde. Le soir, place aux shows sur les plages cannoises et le 2 juillet un concert de la formation cubaine Havana D’Primera.

Sous des cieux étoilés
Le Festival d’Art Pyrotechnique accueillera les plus grands artificiers en lice pour une compétition très disputée dès le 14 juillet. Espagnols, Anglais, Français, Chinois, Russes (Italiens hors compétition) en quête du précieux titre « la Vestale d’Argent », déploieront tout leur savoir faire et l’ingénierie à leur disposition pour ravir près de 200.000 personnes chaque soir, assistant à l’une des plus grandes compétitions pyrotechniques au monde. Les nuits cannoises s’embraseront les 14, 21, 29 juillet et 7, 15, 24 août – depuis 1967, le plus ancien et le plus prisé des festivals de l’été cannois.

Un vent nouveau souffle sur le Suquet,
voyage du classique à la rencontre d’autres univers Autre vétéran des étés cannois, depuis 36 ans, surplombant la ville du haut du parvis de l’Eglise Notre Dame d’Espérance, les Nuits Musicales du Suquet arborent en 2011 une nouvelle identité. Avec une programmation musicale toujours classique, elle invitera à sa rencontre des artistes issus d’autres univers de la scène. Le Festival affiche également une nouvelle formule dans son calendrier, se déroulant pour la première fois sur six jours consécutifs du 22 au 27 juillet. Des valeurs sûres telles que Brigitte Engerer, Laurent Korcia, Dame Felicity Lott, Nemanja Radulovic côtoient d’autres talents artistiques tels que Jean-Louis Trintignant interprétant des poèmes libertaires (Vian - Desnos – Prévert) ou encore le slameur Grand Corps Malade. Laurent Korcia se lance sur des sentiers nouveaux et laisse son Stradivarius le conduire dans l’univers musical cinématographique. Le Festival consacrera également trois débuts de soirées aux jeunes pianistes révélations de l’année, les Pianotokés, Kyoko Soejama et Léon Buche.

Balade dans les jardins du jazz
Du 3 au 6 août les jardins de la Villa Domergue retrouve leur parfum estival. Instant privilégié pour des concerts intimistes, la programmation s’articulera autour d’artistes aux différentes facettes musicales comme Tigran Hamasyan, pianiste fougueux et ingénieux adepte de solos lyriques, ou Greg Houben Quintet aux accents brésiliens, Gadjo Combo Quartet explorera les airs manouches de Django Reinhardt puis Cécile Mclorin Quartet ensorcèlera le public de sa voix unique sur les grands standards du jazz.

Pantiero 10 ans de découvertes musicales
Du 10 au 13 août 2011, Pantiero fête 10 ans de musiques actuelles au coeur de l'été cannois ! Une 10ème naissance et des réjouissances à la hauteur du plaisir accumulé au cours des neufs précédentes éditions. Peu à peu, Pantiero s'est installé dans le paysage des festivals qui comptent, au delà d'une renommée locale. On pensait l'idée risquée, et poutant cet été, Pantiero souffle ses bougies ! Aux venues exceptionnelles de Paul Kalkbrenner ou Trentemoller, tous deux Live et au sommet de leur art, il faut ajouter le génial Nathan Fake et Arnaud Rebotini, pour qui se sera un retour très attendu. Le quartet de découvertes à suivre et à consommer dès aujourd'hui, est particulièrement excitant : Gold Panda, The Field, Walls et le Maître de l'entertainment Publicist ont déjà fait beaucoup parler d'eux sur les scènes électroniques averties. La partie du programme consacrée au rock - toujours en cours - proposera elle aussi des artistes dans le brulant de l'actualité mais également quelques phénomènes scéniques dont le public risque de se souvenir encore 10 ans !

Promenade au coeur de la Russie
Fidèle à son amitié pour la communauté russe, Cannes laisse une place privilégiée à la culture russe durant l’été. Le 16 juillet le Grand Auditorium accueillera le gala de danse « Les Etoiles des saisons russes du XXIe siècle », dans la pure tradition classique. Du 23 au 27 août, le Festival de l’Art Russe présentera la quintessence de sa culture, avec cette année un clin d’oeil à la région méconnue de la Khakassie. Cinéma, arts plastiques, musique, danse, marionnettes, opéra, folklore, haute couture, gastronomie seront au programme avec entre autre le Ballet Folklorique Lezguinka, l’Orchestre symphonique - chants et danses folkloriques de Khakassie, les marionnettes de Khakassie, Opéra- Helicon de Moscou… En préambule du 19 au 23 août, le Festival du jeune Art Russe célèbrera les nouveaux talents de la jeunesse russe et cannoise à travers les arts.


Pierre Aimar
Lundi 11 Juillet 2011
Lu 551 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 63



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !

9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !
.
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo P.A. : Bonaparte à Valence ne lisant pas Sortir ici et ailleurs