Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Intégrale des symphonies de P.I. Tchaïkovsky. Concerts des 25, 26 et 29 janvier 2010 salle Pleyel Paris. Par Michel Finck

Ouverture officielle de l’Année France-Russie 2010. Intégrale des symphonies de P.I. Tchaïkovsky par l’orchestre du Théâtre Marinsky dirigé par Valery Gergiev


Le 26 janvier : Symphonie n° 2 en do mineur op. 17 et symphonie n° 5 en mi mineur op. 64

La salle est pleine ce soir encore et la 2° symphonie est très bien accueillie, un peu plus grandiose que la première. C’est par contre avec la 5° que l’ovation est majeure. Il faut dire que l’œuvre est extraordinaire avec son long deuxième mouvement où le cor joue un solo très long rejoint par le cor anglais et la flute, le 3° avec une valse en mouvement perpétuel faisant entrevoir le futur Chostakovitch et enfin l’extraordinaire final déjà un peu évoqué au premier mouvement où l’orchestre dégage toute la puissance nécessaire sous la direction du chef sans partition. L’avantage avec Tchaïkovski - par rapport à Richard Strauss par exemple - c’est que là aussi il y a de très beaux thèmes mélodiques, mais qu’il les développe longuement et souvent les reprend, nous laissant le loisir de nous en imbiber.
Un bis nous est offert encore ce soir avec un extrait de « Casse Noisette » d’une vivacité à la Gergiev !
Michel Finck
mcfinck@yahoo.fr


pierre aimar
Lundi 1 Février 2010
Lu 507 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Sublime baroque - 10/08/2018

1 2 3 4 5 » ... 84



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



Versailles

Versailles


Pouchain emiliani

Pouchain emiliani


Lizt en Provence

Lizt en Provence


Photaumnales

Photaumnales