Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


50e Festival de Bourg-Madame, du 2 au 14 Août 2018 au cœur de la Cerdagne dans les Pyrénées Orientales

49 années de représentations, des centaines d’artistes sur scène, la volonté d’une association et des ses bénévoles, ont fait du Festival de Bourg-Madame l’un des plus ancien festival de musique Français…


Le festival d’Hix sur la commune de Bourg-Madame (66) naît en 1969 d’une rencontre entre des mélomanes Guinguettois et Georges Rabol qui donnait un récital dans le cadre de février d’Art en Cerdagne.
C’est en août 1969 que fût créé le 1er festival d’HIX, l’église romane d’Hix accueille alors Geroges Rabol pour 2 récitals.
Le festival s’étoffe au fil des ans avec concerts plus nombreux, de nouveaux artistes et un style musical plus éclectique.
Le 10e anniversaire est fêté dans le lustre et la qualité avec Georges RABOL, Misha MAISKY, Dong-Suk KANG, Alain MARION, Brigitte SYLVESTRE et le Trio RISLER.
6 concerts de prestige sont organisés pour la 20e édition avec notamment Alberto PONCE, Guy TOUVRON, Georges RABOL ou encore Misha MAISKY.
Pour les 30 ans, la musique prend la parole et une soirée « Le vin et sa musique » est organisée.
Pour ses 40 ans, le festival organise un concert d’une longueur exceptionnelle (4 heures en 3 parties avec 2 entractes).
En 2018 a lieu la 50e édition de ce « petit » festival devenu aujourd’hui l’un des plus anciens de France et souhaitons que la fête sera aussi grande.

Programme

2 août - 15H
Eglise d’Hix – Bourg-Madame

Sous la présidence de Paul Estienne, Fondation du Patrimoine
Frédéric Lodéon : 50 ans de Musique en l’Eglise d’Hix
Jean Louis Blanchon, historien
Jean Marc Hertas et Alain Vernet, architectes de France

Concert de guitare Aynur Begutov, République du Daguestan

7 août – 20h
Eglise d’Hix – Bourg-Madame

Quatuor Ardeo
Carole Petitdemange et Mi-sa Yang, violons
Yuko Hara, alto
Joëlle Martinez, violoncelle

Depuis une dizaine d’années, un étonnant phénomène se manifeste dans les milieux de la musique de chambre et en particulier du quatuor à cordes. Ardeo, je brûle en latin est le quatuor qui monte… En résidence à la fondation Singer Polignac depuis trois ans, après maints prix et maintes distinctions, les quatre, ravissantes jeunes femmes s’attaquent de front au grand répertoire, avec des incursions dans la musique d’aujourd’hui. Du tempérament, de l’intégrité, un jeu inspiré et puissant, le quatuor qui aura bientôt 12 ans s’affirme comme un des plus prometteurs de sa génération.

Programme :
Bach/François Meïmoun: Variations Goldberg
Beethoven: Quatuor n16 en fa majeur Op.135


8 août – 20h
Eglise d’Hix – Bourg-Madame

Trio George Sand
Le Trio George Sand se démarque de la plupart des autres trios avec piano par un équilibre rare entre individualité et amour partagé pour la musique. Pour reprendre les termes d’un journaliste : Les trois musiciennes parviennent à vibrer et respirer ensemble avec un élan vital réjouissant.

Cette alchimie, cette harmonie entre Virginie Buscail, Nadine Pierre et Anne-Lise Gastaldi s’expliquent, outre un travail d’orfèvre sur chaque pièce, par quinze années de vie musicale en commun renforcées par des liens familiaux et amicaux et par un état d’esprit identique qui veut que le jeu de chacune, tout en étant tour à tour sensible, engagé, brillant, soit là, non seulement pour mettre en valeur son instrument, mais celui aussi de ses deux complices pour le plus grand bonheur de l’œuvre interprétée.

Les publics qui viennent écouter le Trio George Sand ne s’y trompent pas, et, de la Folle Journée de Nantes au Festival international de Saint-Petersbourg, du Festival Berlioz à celui de la Chaise-Dieu, du Festival Chopin de Nohant aux Lisztomanias de Châteauroux, du Festival international de Besançon à la Scène Nationale de Bourges, du Théâtre de la Fenice à Venise à la Société de Musique Contemporaine du Québec, ce ne sont que compliments unanimes après chaque concert.

De surcroît, si elles excellent dans un vaste répertoire, les trois artistes prennent soin de construire – ciseler pourrait-on dire – des programmes qui ont un sens, qui racontent une histoire, qui illustrent une période.

Leur répertoire couvre plus de 300 ans de musique, de Bach, Haydn, Mozart, Beethoven en passant par la période romantique, que le trio aime tout particulièrement explorer, pour arriver à notre époque actuelle comme l’illustrent « Ne pas oublier coq rouge dans jour craquelé » ou « Lied ohne worte » que Gérard Pesson et Michael Jarrell ont écrit pour le trio George Sand, pièces que les trois musiciennes ont créées au Festival des Serres d’Auteuil en 2010 pour la première et au Festival de Montpellier et de Radio-France en 2012 pour la seconde. Mauro Lanza est également en train de leur écrire un trio.

Programme :
Œuvres de Clara Schumann (1819, Leipzig – 1896, Francfort) ; Nadia Boulanger (Paris, 1887 – Paris, 1979) ; Fanny Mendelssohn (Hamburg, 1805 – Berlin, 1847)

9 août - 18h
Halle des Sports – Bourg-Madame
Big Band de Dany Doriz
70 ans du Caveau de la Huchette

L’histoire de Paris est intimement liée avec celle du Caveau de la huchette.
Bien avant 1551, l’immeuble portant le N° 5 de la rue de la Huchette fut le lieu de rendez-vous des Rose-Croix et des Templiers et en 1772 il fut transformé en loge secrète franc-maçonnique.
Appelé « Caveau de la Terreur », puis « Théâtre de la chanson », Les Frères Jacques, Ferré, Brassens et les premiers sketches de Roger Pierre et Jean Marc Thibault font les premiers succès du 5, rue de la Huchette.

Chaque soir depuis 1946 un orchestre de jazz pour le plaisir d’écouter ou de danser, dans la pure tradition de l’époque des Cotton club, Savoy…
Le Caveau de la Huchette a même inspiré Alan Sytner alors étudiant à Paris, amoureux du Caveau et plus tard fondateur du tout aussi fameux club « The Cavern » à Liverpool indissociable des Beatles.
Le Caveau de la Huchette, situé dans le Quartier Latin, reçoit les grands noms du jazz.
C’est Dany Doriz, vibraphoniste et ami de Lionel Hampton qui préside à la destinée de ce club mythique depuis 1970.

10 août – 20h
Eglise d’Hix – Bourg-Madame
Lidija et Sanja Bizjak, piano et pianos à quatre mains

Originaires de Belgrade, Lidija et Sanja Bizjak sont toutes deux formées par Zlata Males, avant d’entrer au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Jacques Rouvier. En parallèle de leurs activités de soliste, elles créent leur duo en 2002 lors d’un concert à la Philharmonie de Belgrade. En 2005, elles remportent deux « Prix Spéciaux » au prestigieux Concours International de Musique de l’ARD à Munich.

Très apprécié du public, le duo s’est déjà produit à la Cité de la Musique, au Musée d’Orsay, à Radio France, à la Salle Gaveau à Paris, ainsi qu’à Düsseldorf, Genève, Londres, Venise, Rome, Belgrade, Tokyo… Lidija et Sanja sont également les invitées de festivals tels que La Roque d’Anthéron, le Festival de Nohant, le Festival d’Auvers-sur-Oise, Annecy Festival, de « La Folle Journée », du Palazzetto Bru Zane…

Elles se produisent régulièrement avec orchestre, dont l’Orchestre National de France, l’Orchestre du Capitole de Toulouse, le Sinfonia Varsovia, le Hong Kong Sinfonietta, l’Opéra de Rouen…

Avec le Britten Sinfonia sous la direction de Ludovic Morlot elles se sont produites dans le Carnaval des Animaux de Camille Saint-Saëns au Royal Albert Hall de Londres lors de leurs débuts au BBC Proms 2009.

Leur premier disque consacré à l’intégrale des œuvres pour piano à 4 mains de Stravinsky est paru en 2012 chez Mirare. Cet enregistrement a été très chaleureusement salué par la critique (ffff de Telerama, Choix « France Musique »). De plus ArteLiveWeb a diffusé leurs interprétations de La Valse de Ravel et de West Side Story de Bernstein, captés au Festival de La Roque d’Anthéron, dans de nombreux pays.

11 août - 18 h
Halle des sports - Bourg-Madame
Tribute to La La Land, hommage à Fred Astaire
avec :
Wendy Lee Tzylor (chant et claquettes), Ronald Baker (trompette), Toni Sola (sax), Dany Doriz (vibraphone), Philippe Petit (orgue Hammond), Didier Dorise et Jean Philippe O’Neill (batteries)

Fred Astaire (1899-1987)
Fred Astaire est considéré comme étant un des plus grands danseurs de l’histoire du cinéma de tous les temps.
Non seulement danseur mais également compositeur, chanteur et acteur, Fred Astaire est une véritable légende. Ainsi, il arrive à la cinquième place des acteurs de légende par l’American Film Institute.
Parmi ses nombreuses distinctions, il reçoit un Oscar d’honneur en 1950, pour sa contribution au monde de la comédie musicale.
L’artiste s’éteint le 22 juin 1987, à Los Angeles, il avait 88 ans.

12 août
Eglise de Bourg-Madame
Calliope - Voix de femmes

Régine Théodoresco, grande figure de la musique vocale française d’aujourd’hui, crée en 2000 l’ensemble professionnel « Calliope – Voix de femmes » et obtient de nombreuses récompenses discographiques, dont le Prix Hector Berlioz du « meilleur enregistrement de musique française de l’Académie du Disque Lyrique ».
En 2002, la ministre de la Culture, Catherine Tasca, lui décerne la distinction de chevalier dans l‘Ordre des Arts et Lettres.
Régine Théodoresco est actuellement responsable de la formation en direction de chœur du « Pôle d’Enseignement Supérieur Bretagne / Pays de Loire » créé par l’État en 2011.
Tournée vers la recherche, Régine Théodoresco explore de nombreuses esthétiques et réhabilite des répertoires oubliés ou méconnus en n’hésitant pas à faire se croiser différents courants musicaux.
Elle fait partager cette recherche lors des Master-Class internationales auxquelles elle est régulièrement invitée.
Engagée dans la création musicale et se sentant particulièrement proche de la musique des XXe et XXIe siècles, Régine Théodoresco commande régulièrement de nouvelles œuvres aux compositeurs contemporains : (Sophie Lacaze, Guilhem Lacroux, Guillaume Connesson, Dominique Clément, Edith Lejet, Jean-Marie Morel, Vic Nees, Frédérique Lory, Christophe Looten, Jean-Christophe Rosaz…).

14 août – 17h30
Eglise d'Hix – Bourg-Madame
La grande journée du 50e

Avec : Xavier Philipps, Régis Pasquier, François Dumont, Philippe Bianconi, Quatuor Parissi

Programme :
17h30 : Musique Française
Introduction : JS BACH.
C DEBUSSY, M RAVEL, C FRANCK

19h : Apéritif et repas, élaboré par Christine ISIDRO, Toque Blanche du Roussillon (Pata Negra de José, Feuilleté aux asperges, Suprême de volaille aux morilles, Fromage, Gâteau du 50ème par Fabien ARMISEN)

21h : Romantisme allemand
Introduction : JS BACH
J BRAHMS, R SCHUMANN

Pratique

Festival de Bourg-Madame
Mairie de Bourg-Madame
19, place de Catalogne
66760 Bourg-Madame
09 81 63 19 00



Pierre Aimar
Mercredi 11 Juillet 2018
Lu 82 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 83



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



Durance Luberon

Durance Luberon


Pouchain emiliani

Pouchain emiliani


Lizt en Provence

Lizt en Provence


Tricastin

Tricastin