arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


3e festival international de Mandoline de Castellar (06), du 21 au 23 juillet 2011

Unique en Europe et pour la troisième année consécutive, le village de Castellar, perché dans l’arrière pays mentonnais, résonne au son de la mandoline à travers un festival qui accueille les meilleurs joueurs internationaux.


3e festival international de Mandoline de Castellar (06), du 21 au 23 juillet 2011
Organisé par Sabine Marzé, premier Prix du Concours International de Mandoline d’OSAKA (Japon) et directrice artistique du festival, les concerts sont donnés dans l’église du village, petit bijou baroque du XVième siècle, ainsi que dans les nombreuses chapelles pour le plus grand plaisir d’un public d’initiés et de fidèles.
Sabine Marzé développe le festival autour d’une programmation issue d’un répertoire classique et baroque qui met à l’honneur l’instrument et nous fait redécouvrir toute la richesse de ses potentialités musicales. Accompagné par une guitare, un piano ou en petites formations, l’instrument doit aussi sa renaissance aux transcriptions de plus en plus nombreuses et à l’intérêt que portent pour l’instrument les compositeurs contemporains. En parallèle au festival, des stages de pratique de la mandoline sont organisés pendant toute la durée de l’événement.

1 place Clémenceau
06500 CASTELLAR
www.festivalmandoline.fr
contact@festivalmandoline.fr
T : +33 (0)6 16 12 83 49


Pierre Aimar
Lundi 14 Février 2011
Lu 727 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 94



Inscription à la newsletter



Sète, une île ancrée au soleil

Par Jacqueline et Pierre Aimar
64 pages - The BookEdition
Version papier ou numérique

Cliquez sur l'image. Achat sécurisé

Sète, île ancrée au soleil, offre une visite sortant des sentiers battus du tourisme habituel.
Les lieux d’exposition et les centres d’arts sont au cœur de cet opus. C’est la découverte de mondes artistiques contrastés que dévoile ce port qui ne vit le jour qu’en 1666. 
C’est à dire, hier.