Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



« Caprice Variations » pour violon seul de Georges Rochberg, Léo Marillier, violon. Albany Records. Sortie le 9 mars 2022

Cinquante et une variations sur le thème du 24ème caprice de Paganini


« Caprice Variations » pour violon seul de Georges Rochberg, Léo Marillier, violon. Albany Records. Sortie le 9 mars 2022
« Travailler ces variations sur le 24e caprice de Paganini, c’est mettre des moustaches à la Joconde… »

Ayant découvert cette œuvre de dimensions rares aux Etats-Unis lors de mes études, j'en ai assuré la création française en 2017. Composée en 1970, l'œuvre se présente comme une série de variations sur le thème du 24e caprice de Paganini, cependant que le thème n'est annoncé qu'à la fin. Véritable kaléidoscope de styles, tantôt moderne, tantôt postmoderne, de Palestrina à Webern, Crumb, et Mahler, l'œuvre se démarque aussi par son impact émotionnel - car cette dernière fut le théâtre d'une thérapie pour le compositeur.
George Rochberg, à travers cette œuvre-monde, tisse 51 variations sur le thème.
Composées après une période de mutisme de six ans consécutive à la dépression traversée par le compositeur (suite à la mort de son fils, Paul, du fait d’une tumeur au cerveau), les « Caprice Variations » ont sorti George Rochberg des ténèbres.

Léo Marillier, violon
Le violoniste français, Léo Marillier, 26 ans est depuis décembre 2021 membre titulaire du Quatuor DIOTIMA. Après avoir enregistré en 2019 chez Cascavelle un disque consacré au concerto de Beethoven (performing edition) : « interprète hors-pair, au jeu léger, nuancé, proposant une vision libérée, bien contemporaine des œuvres. Fraîcheur, luminosité des interprétations » (Pierre Hugli), Léo fait paraître en 2022 un disque pour violon seul dédié au compositeur américain George Rochberg : « Caprice Variations » paru chez Albany et soutenu par la Fondation Raoul Follereau.

L’œuvre, les « Caprice Variations »

Devenu culte chez certains compositeurs, Rachmaninoff, Ysaÿe, Quiroga, Brahms, Liszt, Lutoslawki sont tombés sous son charme. En réalité, c’est la nature « neutre », passe-partout du thème de Paganini, son matériau radicalement simple qui permet à Rochberg ainsi qu’à ses prédécesseurs d’y mêler leur époque et leur sensibilité. Quelle que soit la culture de l’auditeur, il y a dans ces Variations de Rochberg l’équivalent d’une projection dans la multitude de son propre univers, qu’il soit classique, romantique, contemporain, projection chargée d’une aura indéniable, en vertu du thème.



Pierre Aimar
Jeudi 10 Février 2022
Lu 197 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 106

Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements