Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




« Protohistoire de la Méditerranée, dans les pas de Jean Guilaine » (du Néolithique à l'Âge du Bronze), Château-Musée de Bélesta, Pyrénées Orientales, les 20 et 21 avril 2013

Cette exposition a été réalisée par les Archives Départementales de l’Aude pour une présentation dans ses locaux de novembre 2012 à février 2013. Intitulée initialement « Jean Guilaine, archéologue de la Protohistoire - Des pays d’Aude à la Méditerranée », cette manifestation est une présentation des sciences de l’Archéologie et de la Protohistoire de la Méditerranée, à travers la carrière de cet archéologue de renom international.


Repas Préhistorique devant la grotte en 1997
Repas Préhistorique devant la grotte en 1997
Pour les temps préhistoriques, seules les données matérielles, seuls les documents archéologiques permettent d’appréhender les périodes et de reconstituer le passé. De ce fait, l’étude des premières sociétés humaines est d’une grande complexité ; elle a toutefois, ces dernières années, fait des progrès considérables grâce aux moyens d’investigation de plus en plus sophistiqués que les progrès scientifiques ont mis à sa disposition.

C’est cette histoire que Jean Guilaine nous invite à découvrir à partir de son parcours exceptionnel. A travers ses nombreux chantiers archéologiques des Pyrénées de l’est (Aude et Pyrénées-Orientales) jusqu’à Chypre, en passant par l’Italie, cette histoire s’écrit avec des objets de pierre, d’os, de terre cuite, de bronze, avec des graines, des pollens et des charbons.
Cette exposition lui doit beaucoup puisqu’il a sélectionné les objets exposés, et relu tous les tex-tes de manière à ce que cette présentation ne pêche ni par simplification abusive ni par excès d’érudition.

L’exposition ici reprise au Château-Musée de Bélesta, voit son titre modifié « Protohistoire de la Méditerranée, dans les pas de Jean Guilaine », mais en conservant la totalité du mobilier archéologique présenté à Carcassonne, associé à des reconstitutions de mobiliers de Chypre et d’Italie du Sud. Une série d’objets archéologiques provenant de sites roussillonnais comparent les cultures matérielles de mêmes périodes de part et d’autre des Corbières.
Un catalogue d’exposition réalisé par les Archives Départementales de l’Aude accompagne l’ex-position (en vente au Château-Musée de Bélesta – 10 €).


Pierre Aimar
Jeudi 28 Mars 2013
Lu 302 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter