Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




La Fondation A.R.M.A.N. invente le musée-Arman et propose sa première e.exposition : « Arman L’Éternel Féminin»

La Fondation A.R.M.A.N. annonce l’ouverture du premier musée connecté consacré à l’œuvre du peintre et sculpteur Arman. Il propose un éclairage entre l’œuvre et l’intime au travers d’expositions inédites.


Arman © DR
Arman © DR
« A l’origine, un désir de l’artiste: partager « Le Bidonville », maison de famille et lieu de travail d’Arman dans le sud de la France. Une volonté : faire entendre la voix d’Arman, et donner accès à ses archives personnelles. Et enfin, une intention : présenter des expositions que l’on pourra retrouver au fil du temps, car elles demeurent dans le musée ! La première créée, c’est « Arman l’Éternel Féminin », vaste sujet pour un personnage tel qu’Arman ! » explique Marion Moreau, Présidente de la Fondation A.R.M.A.N. et fille de l’artiste.

Ce musée en ligne est destiné aussi bien aux chercheurs, qu’au grand public, chacun pouvant circuler selon son inspiration ou ses centres d’intérêts. Il rassemble un fonds documentaire, constamment enrichi par la Fondation pour assurer la découverte de l’artiste à travers de multiples ressources : chronologie, correspondances, photos, films, ouvrages de référence, confidences audio…
« C’est la première fois qu’un tel musée est créé, qu’on entre dans un musée qui est chez l’artiste tout en restant chez soi ! Nous voulons pousser plus loin l’interactivité. Dans ce musée, chacun pourra se créer un profil visiteur, engageant ainsi une relation ludique et proche avec Arman », explique Patrice Masson, PDG de OneArty, agence digitale spécialisée dans la valorisation de la mémoire des artistes.

L’exposition inaugurale du musée Arman, intitulée « Arman L’Éternel Féminin», explore la figure féminine et l’utilisation du bronze chez Arman. Elle s’accompagne d’un livre de Renaud Bouchet, Maître de conférences en histoire de l’art contemporain à l’Université du Maine : « Les Féminins d’Arman, des Cachets aux Interactifs. 1957-2005 », qui suit le parcours au sein de la statuaire.

Entre un caractère design inventif, un fil conducteur témoignage de la vie d’Arman, les ressources archivistiques de la Fondation et l’approche historienne : une polyphonie qui signe l’identité de la réalisation.



Pierre Aimar
Mardi 12 Avril 2016
Lu 647 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter