Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Festival Ambivalence(s), 3e Edition : La Ville Fantôme, Valence (Drôme), du 23 au 29 mai 2013

Une chambre en ville, opus 3, un projet du Collectif artistique ; Ping Pang Qiu, Angélica Liddell / Atra Bilis Teatro ; La Place du mort, Lancelot Hamelin / Cécile Auxire-Marmouget ; Un doux reniement, Christophe Pellet / Matthieu Roy ; Jérusalem [Holocène # 1 revisité], Groupe Berlin / Peter Van Laerhoven


(Ville-)Fantôme - Morts(-Vivants)

Ambivalence(s) est un festival de créations où les écritures dramatiques contemporaines et la ville se mêlent et se questionnent. Artistes et spectateurs sont invités à investir l’espace public. Arts plastiques et cinéma, grâce aux partenaires de la Comédie, prolongent ce temps d’investigation urbaine. Pour sa troisième édition, Ambivalence(s) puise dans l’imaginaire de la « Ville fantôme ».

Le Collectif artistique de la Comédie créera le troisième opus d’Une chambre en ville dans un hôtel de Valence. Les Chambres en ville sont des commandes d’écriture faites pour et par le Collectif à des auteurs d’aujourd’hui – français et étrangers. Après Ambivalence(s), les Chambres en ville iront à Pékin dans le cadre du festival Croisements.

La Chine sera doublement présente dans cette édition puis qu’Angélica Liddell y présentera Ping Pang Qiu. Cette création, revendiquée comme théâtre documentaire, a été inspirée à l’artiste par ses séjours à Shanghai. C’est une première en France coproduite par la Comédie de Valence.

La dimension internationale d’Ambivalence(s) s’affirme également avec la coproduction et la présentation en première française de la nouvelle création de théâtre filmique du collectif flamand BERLIN qui revisite Jérusalem, dix ans après sa première incursion.

A partir d’un fait attesté par la presse locale – une momie disparue de l’inventaire municipal de Bourg-lès-Valence – Lancelot Hamelin, du Collectif, et la compagnie Gazoline (Valence) conduiront les spectateurs dans la ville pour une singulière expérience de covoiturage : La place du Mort.

Enfin, Un doux reniement, est une saisissante proposition immersive de Matthieu Roy sur un texte de Christophe Pellet.

Ambivalence(s) travaille aussi en harmonie avec ses partenaires valentinois. Le conservatoire de musique s’est joint aux ateliers d’écriture de jeux qui seront présentés pendant le festival. Outre la coproduction aux côtés de la Comédie de Jérusalem [Holocène #1 revisité], lux Scène nationale de Valence proposera un ciné-concert et une série de films thématiques le Centre du Patrimoine Arménien des oeuvres vidéo et photographiques d’Uriel Orlow, Anna Barseghian et Stefan Kristensen et le Navire un film rare de Ranald MacDougall.
Richard Brunel


Pierre Aimar
Samedi 13 Avril 2013
Lu 259 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 81










Inscription à la newsletter