Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




28, 29 et 30 janvier 2011, Festival de la biographie de Nîmes, thème « L’autre », sous l’oeil du biographe…

Devenu incontournable dans l’année littéraire, le festival de la biographie de Nîmes se tiendra au Musée du Carré d'Art du 28 au 30 janvier 2011 sous la coprésidence de Memona Hintermann et de Jean Favier autour du thème de l'altérité : « Sous l'oeil du biographe - l'Autre ». Plus d’une centaine d’auteurs seront présents. Avec la complicité des co-présidents Memona Hintermann et Jean Favier.


Un genre littéraire à part entière

28, 29 et 30 janvier 2011, Festival de la biographie de Nîmes, thème « L’autre », sous l’oeil du biographe…
La biographie est devenue incontournable dans le paysage littéraire français et s'est imposée comme un genre à part entière, avec notamment la création d'une Bourse Goncourt dédiée à la fin du siècle dernier qui disparut dans le cadre de la modernisation de l’Académie Goncourt. Sa proportion dans le monde de l'édition ne cesse en effet de s'accroître, pour flirter aujourd'hui avec les 10 %. De plus, les importants succès rencontrés ces dernières années ne manquent pas : en 2009, trois prestigieux prix ont ainsi été décernés à des ouvrages biographiques ou autobiographiques (le Renaudot, l’Interallié et le Grand prix de l’Académie Française). Enfin, les sites Internet spécialisés se multiplient et de nombreux moteurs de recherche ont vu le jour ces derniers temps : jesuismort.com, biographie.net ou encore monsieurbiographie.com, pour ne citer qu'eux.

Voyage en altérité

Depuis plus de dix ans, Nîmes rend hommage à cet art qu'est la biographie : 30 000 visiteurs sont attendus durant trois jours au Carré d’Art et dans d’autres lieux de la ville abritant des événements en lien avec le festival, désormais reconnu comme la référence du genre.

Autour du thème du regard de l'autre, cette nouvelle édition du festival touche à l'essence même du sujet biographique : l'altérité. En effet, une biographie est avant tout une rencontre : si le roman est l'art de créer l'homme, la biographie est l'art de le rencontrer. Dans une biographie, bien comprendre un personnage, c'est savoir s'ouvrir à lui et en explorer les multiples facettes ; non seulement sa psychologie, son histoire, son intimité, mais également la nature des relations qu'il entretient avec l'autre. Une biographie est ainsi un véritable tête-à-tête, virtuel ou réel, entre le biographe et le biographié.

Une présidente, un président

Pouvait-on imaginer meilleur choix que Memona Hintermann pour co-présider cette édition ? Née d'un père indien musulman et d'une mère créole d'ascendance bretonne et catholique, elle-même est le fruit d'une rencontre entre deux absolument autres. Grand reporter à France 3 durant de nombreuses années, elle a pu expérimenter la part tragique de l'altérité : comme journaliste, elle a couvert certains grands conflits dans le monde, dont par exemple la guerre en ex-Yougoslavie. Part tragique qu'elle relate à merveille dans son dernier livre, Ils ont relevé la tête (Lattès) à travers les destins de Georges Charpak ou Dominique Loiseau.
Pour l'accompagner, le célèbre historien et biographe Jean Favier n'est plus à présenter. Il est l'auteur de nombreuses biographies, dont celle de Louis XI et Philippe Le Bel. Son dernier opus Comment on devient le juge de Jeanne d’Arc, sorti en septembre dernier (Fayard), porte sur Pierre Cauchon, connu pour avoir été l'ordonnateur du procès de Jeanne d'Arc à Rouen. Président de la Commission française pour l'UNESCO, son choix s'imposait quand on connaît la philosophie de l'UNESCO, dont l'objectif premier est l'entente et la rencontre entre les peuples, et qui fait se rejoindre en son sein les différences et les altérités culturelles.

Une centaine d'écrivains seront présents au Musée Carré d'Art de Nîmes pour exposer leurs ouvrages.

Comme chaque année, de multiples domaines seront représentés. Par exemple, des biographies historiques éclectiques telles La reine Margot d'Hortense Dufour (Flammarion), le Napoléon, visionnaire de l'Europe des nations de Gaël Nofri (F.-X de Guibert), L’affaire de l’esclave Furcy de Mohamed Aïssaoui (prix Renaudot de l’essai 2010 – Gallimard) ou Bismarck de Jean-Paul Bled (Perrin).
L’art est également à l'honneur avec notamment Jacques Offenbach de Nicolas d'Estienne d'Orves (Actes Sud), Puccini de Sylvain Fort (Actes Sud), Alfred de Musset de Gonzague Saint Bris une biographie accompagnée d’une photo inédite du dramaturge français retrouvée par la petite fille de Gorges Sand (Grasset) ou une biographie de Beethoven par Bernard Fauconnier (Gallimard Folio). Côté politique, le Tête à tête avec De Gaulle de Jean-Louis Debré (Grund Fayard) est à l'affiche. On trouve également Si j’étais Président de Jean-Louis Bianco (Albin Michel), qui préfigure à sa manière les prochaines élections présidentielles.

Les biographies religieuses ne sont pas oubliées avec la Thérèse de Lisieux de Guy Baret (Alphée) ou encore Mère Thérésa, au royaume de sa nuit par Olympia Alberti (First). La spiritualité est également au rendez-vous avec Le petit traité de vie intérieure de Frédéric Lenoir (Plon). Seront également présents de célèbres animateurs ou réalisateurs qui ont fait l'histoire du petit ou du grand écran dont Michel Drucker pour Rappelle moi (Robert Laffont), ou Francis Veber avec Que ça reste entre nous (Robert Laffont)…

Parmi plusieurs chanteurs et compositeurs qui dévoileront leur autobiographie, Herbert Léonard Pour le plaisir (Florent Masso) et le faiseur de tubes Didier Barbelivien qui, dans Je me souviens de tout (XO), s’est adonné en vers aux souvenirs de sa vie.

Sans oublier les nombreux autres auteurs que vous retrouverez dans le programme du festival en tout début d’année.

Pratique

Lieu : Carré d’Art (face à la Maison Carrée)
Informations : 04.66.76.35.70
info@carreartmusee.com
Entrée libre
Horaires d’ouverture
Vendredi 28 de 14 h à 19 h.
Samedi 29 et Dimanche 30 de 10 h à 19 h.
Stationnement : Maison Carrée, Halles


pierre aimar
Mardi 21 Décembre 2010
Lu 1389 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 27





Inscription à la newsletter