Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




XVIIe semaine du Théâtre Antique : Entre Athènes et Jérusalem, Vaison la Romaine, Du 10 au 26 juillet 2016

Partir pour la Grèce, tel est le titre d’un colloque par lequel ouvre ce festival consacré au Théâtre Antique. Qui, reconnaissons-le, pouvait difficilement trouver meilleur cadre, et décor plus achevé et plus vrai, pour être révélé au public.


XVIIe semaine du Théâtre Antique : Entre Athènes et Jérusalem, Vaison la Romaine, Du 10 au 26 juillet 2016
C’est ainsi que du 10 au 26 juillet, les spectacles vont parcourir des lieux mais aussi des époques, d’Athènes à Jérusalem, à partir du Théâtre du Nymphée, en passant par les jardins perchés du Mas Saint-Quenin, le théâtre des Deux Mondes, l’Hôtel de Ville de Vaison la Romaine et la chapelle Sainte-Marguerite à Beaumont du Ventoux.

Pour débuter le 10 juillet, « La folle journée d’Hadrien 2000 » qui va se mettre en route, oui, vous lisez bien, à 7h30 : et c’est l’Œdipe Roi de Sophocle avec une compagnie désormais bien connue à Vaison, le Théâtre Démodocos animé par Philippe Brunet. Démodocos, du nom de l’aède aveugle qui reçoit d’Ulysse au banquet d’Alcinoos, une escalope de porc bien grasse en remerciement de ses chants. Puis de 11h à 17 heures, avec pause et casse-croûte intégrés, le colloque animé par François Hartog, « Partir pour la Grèce ». A 19h, la Compagnie La Divine Comédie propose l’Œdipe à Colone à nouveau au Nymphée, à la fin de la grande journée en Grèce, le pays qui nous imprègne de sa culture si forte qu’il est difficile de ne pas la sentir présente en nous !
Concert lyrique au Mas Saint Quenin dédié à Télémaque puis, à 21h, à la Lysistrata d’Aristophane par le Théâtre Démodocos.
Viennent ensuite,le 16 juillet, La Reine de Saba, contant le surprenant jugement de Salomon, et l’Athalie de Jean Racine qui rend proches les jeux mortifères du politique et du religieux.

Et puisqu’il faut bien, pour un monde plus sage, observer et comparer, il s’agit d’écouter les chants de supplication, de louange et d’amour, adressés au Dieu des trois religions avec Et le Psalmiste chantait… Tout s’achève avec Athalie à Beaumont du Ventoux, autre lieu rare, pour vivre les jeux tragiques de manipulations diverses.

Juste après une autre journée (11h-17h) pendant laquelle Hanz Wiesmann étudie la double filiation judéo-chrétienne et gréco-romaine de ce continent Europe.
Comme on le voit le tour d’horizon se veut éclectique et complet, une vraie réflexion hors des clivages et des idées reçues, sous forme d’un bain de l’antique culture si bien inscrite dans le décor de Vaison... la Romaine.
Jacqueline Aimar
- 04 90 28 80 18

Programme

11 juillet à 19h
Philippe et Gaspard Brunet donneront un concert lyrique au Mas Saint Quenin dédié à Télémaque et laisseront la place à 21h à la Lysistrata d’Aristophane du Théâtre Demodocos.

Le 16 juillet à 19h au Mas Saint Quenin
ce sera l’heure du second et surprenant jugement de Salomon avec La reine de Saba de la Cie Métaphore Vive.

Le 19 juillet à 21h au Théâtre des 2 mondes la Cie Hadrien 2000 rendra compte des jeux mortifères du politique et du religieux de l’Athalie de Jean Racine.

Le 24 juillet à 19h Et le psalmiste chantait… et nous écouterons les chants de supplication, de louange et d’amour adressés au Dieu des trois religions.

Le 25 juillet de 11h à 17h à l’Hôtel de Ville colloque avec Heinz Wismann : « Etre européen aujourd’hui », regards sur l’Europe et sa double filiation judéo-chrétienne et gréco-romaine.

Le 26 juillet à 19h devant la chapelle Sainte Marguerite à Beaumont du Ventoux Athalie imposera son tragique cortège de violences et de manipulations.

Réservation en ligne, cliquez


Pierre Aimar
Dimanche 5 Juin 2016
Lu 131 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 81










Inscription à la newsletter